Warning 75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du roman : La Piste des Cendres #2 [2020], par Nathalie Z.

Avis critique rédigé par Nathalie Z. le lundi 30 mars 2020 à 09h00

Vengeance et rébellion

La Piste des Cendres est un roman de gunpowder fantasy d’Emmanuel Chastellière qui se déroule dans le même univers que L'Empire du Léopard. Sans être une suite directe, il y fait écho en racontant la situation des territoires conquis par le Coronado deux décennies plus tard. Il peut donc se lire indépendamment mais vous perdrez en profondeur de l’univers. Les deux romans sont édités par Critic.

L'Empire du Léopard est un roman de fantasy sanglant loin des canons du médiéval fantastique classique qui dépeint un univers de fin du XIXème siècle mêlé à la rencontre entre conquistadores et un empire librement inspiré des Aztèques. Pour plus de détails, c'est par ici ! Il évoque la colonisation et la rencontre brutale entre le Coronado et l’Empire du Léopard. La Piste de Cendres sent la poudre, raconte la révolte, la décolonisation, la difficulté de trouver une place dans ce mélange de civilisations qui ne prend pas.

Couverture de Xavier Collette

1896. L’Empire du Léopard a été vaincu il y a plus de vingt ans. Le nord du pays est tenu par de grands propriétaires mécontents de la façon dont le sud et en particulier Carthagène les traite. De même, un peu partout, les indigènes se rebellent mené par un certain Loup Gris. Un jour de marché, le vice-roi est assassiné. La reine Constance n’a d’autres choix que de faire revenir le général Artemis Cortellan, son cousin qu’elle abhorre et qui fut vice-roi précédemment. Il est chargé de réduire à néant les rebelles et va développer une stratégie surprenante pour ce faire.

Azel est un jeune chasseur de primes qui intervient surtout dans le nord du royaume où les averses de cendres liées au volcan sont fréquentes. Il est solitaire et efficace mais il est surtout métisse, indigène par sa mère et bâtard d’un grand propriétaire. Il ne se sent à sa place nulle part, regardé craintivement par les indigènes et avec dégoût par les blancs. Un jour, sa belle-mère Ombelline pour laquelle il nourrit des sentiments troubles vient lui demander de l’aide. Il faut guider un groupe de réfugiés indigènes jusqu’au domaine paternel. Azel accepte mais cette mission de sauvetage se termine par  un drame sanglant qui le guidera sur un chemin de vengeance, sur la piste des cendres.

Deux destins qui se croiseront, deux personnages imparfaits et complexes au milieu d’une révolte explosive.

Mais laissons l'écrivain parler de son œuvre !

 

Emmanuel Chastellière est revenu dans cet univers qui nous avait accrochés dans L'Empire du Léopard et on ne peut que s’en réjouir. Son univers ‘étoffe, son style s’affine et c’est un plaisir de retourner sur la Péninsule de la Lune d’Or même si l’excellent personnage féminin du premier volet, Cérès Orkatz n’est plus là. C’est un autre personnage du premier tome qui prend de l’ampleur ici : Artemis Cortellan, que nous aimions détester dans le roman précédent. Les années ont passé et il a perdu son panache et son arrogance tout en restant un homme plein de ressources et de surprise. Azel quant à lui est un garçon qui se cherche et qui sera trouvé par le destin, il est le pont entre deux cultures bien malgré lui. De nouveau, Emmanuel Chastellière nous offre un beau personnage féminin avec Zuhaitza l’indigène intrépide dont la mule s’appelle Constance. Zuhaitza est un personnage qui vous surprendra. Les factions dans la péninsule sont multiples et certains personnage secondaires sont excellents comme Jophiel le mercenaire dont les buts sont flous, l’alchimiste un peu fou ou encore Calider le journaliste qui offre du recul sur la situation à divers moments de l’intrigue. Cette histoire monte toutefois moins en puissance que celle de l’Empire du léopard dont le final était flamboyant, le ton est un peu différent ici et la fin si elle reste explosive ( il y a tout de même une charge de licornes) est moins épique. La Piste des cendres est donc un roman profond qui étoffe l’univers développé dans L'Empire du Léopard en faisant la part belle au destin d’un jeune métisse écartelé entre deux cultures.

La conclusion de à propos du Roman : La Piste des Cendres #2 [2020]

Auteur Nathalie Z.
86

La Piste des Cendres est la deuxième plongée d’Emmanuel Chastellière dans l’univers de L'Empire du Léopard. Roman autonome, il complète ce monde en abordant la décolonisation de la péninsule conquise par le Coronado dans le roman précédent. La Piste des Cendres a pour personnage principal le jeune Azel, métisse qui n’a pas de place dans cette colonie où les indigènes sont à peine plus que des esclaves. Mais la révolte gronde et l’avenir du Nouveau-Coronado est bien incertain. La Piste des Cendres est un roman de gunpowder fantasy sur fond de décolonisation.

On a aimé

  • Le thème fort de la confrontation de deux cultures au travers du personnage principal
  • Un personnage secondaire féminin très intéressant
  • L'univers dense de L'Empire du Léopard

On a moins bien aimé

  • Moins épique et rythmé que le précédent

Acheter le Roman L'Empire du Léopard : La Piste des Cendres #2 [2020] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de L'Empire du Léopard : La Piste des Cendres #2 [2020] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter

Les autres critiques de L'Empire du Léopard