Warning 75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du roman : Au Crépuscule #2 [2019], par Nathalie Z.

Avis critique rédigé par Nathalie Z. le lundi 2 mars 2020 à 09h00

Une suite réussie pleine de magie et de gargouilles

Presque minuit nous avait plongés en pleine Exposition Universelle à Paris pour notre plus grand plaisir. Anthony Combrexelle nous offre une suite aux aventures de ses orphelins audacieux avec Au crépuscule, un roman captivant qui en dévoile plus sur l’éther et les créatures liées à cette étrange substance.

1893. Les orphelins parisiens ont grandi depuis l’aventure qui leur a fait découvrir l’éther. Bègue, Allumette, Morve, Fleur et le chien Boiteux ont trouvé une famille un peu particulière et sont devenus gardiens de l’éther. Enfin presque, car Fleur, anciennement Pleurs, jugée trop jeune, ne peut pas s’entrainer à se battre. Elle a pourtant onze ans et n’accepte plus d’être traitée en petite fille. Avec Alice, Némo et Gédéon, les enfants vivent sur le et cherchent les artefacts dispersés lors de cette fameuse nuit qui clôtura la première aventure. Ils ne sont cependant pas seuls à courir après ces objets magiques mystérieux : ce soir-là a été fondé un club secret, le Cercle des éclairés. De même, le gentleman cambrioleur Edgar Dupin (vous noterez les références dans ce nom !) essaie de mettre la main avant les enfants sur les artefacts. Mais cette fois, ils ont l’aide de la teigne devenu leur allié et Bègue réussit à infiltrer le cercle…

La couverture est texturée et avec vernis sélectif cee qui ne rend pas en image ici. 

Dans ce nouveau volet, Anthony Combrexelle étoffe son univers et ses aspects surnaturels pour notre plus grande satisfaction. Une double intrigue parcourt le roman : la disparition d’enfants, d’orphelins et le fait que les gargouilles de la cathédrale aient pris vie ! Rythmé, ce livre se dévore et s’il est écrit pour un jeune public, les adultes y prendront plaisir. L’auteur propose de vrais arcs à ses personnages et des enjeux et des choix difficiles. Tout comme le premier tome se finissait par une fin douce-amère, celui-ci verra Bègue souffrir un peu : l’adolescent devra assumer ses choix et son personnage devient très intéressant.

Bref, Au crépuscule est aussi bon que Presque minuit, alors foncez !

La conclusion de à propos du Roman : Au Crépuscule #2 [2019]

Auteur Nathalie Z.
86

Depuis l'Exposition Universelle de Paris, des artefacts remplis d'éther ont été disséminés dans la capitale. Nos héros les recherchent mais ne sont évidemment pas les seuls quand des enfants se mettent à disparaitre et que les gargouilles de Notre dame prennent vie : second volet aussi palpitant que le premier (Presque minuit), Au crépuscule nous permet de retrouver nos héros devenus adolescents, plus complexes et prêt à tout pour préserver leur ville de créatures venues d'ailleurs. Anthony Combrexelle développe ses personnages et son univers et on en veut plus ! 

On a aimé

  • Du steampunk fantastique pour tous
  • Des personnages bien écrits
  • Une intrigue bien ficelée et rythmée

On a moins bien aimé

  • Plus intéressant si on a lu le premier maais peut se lire séparément. 

Acheter le Roman Presque minuit : Au Crépuscule #2 [2019] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Presque minuit : Au Crépuscule #2 [2019] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter

Les autres critiques de Presque minuit