75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : Le Feu occulte #4 [2000], par Gil P.

Avis critique rédigé par Gil P. le dimanche 8 août 2004 à 13h23

Une conclusion à la hauteur

mots de jeu ?
Si une qualité doit être reconnue à Arleston, c'est pour la pertinence de ses jeux de mots. Chaque humain à un nom en rapport avec sa compétence magique (en inversant le prénom et le nom) ainsi un frère et une soeur de la famille Bey s'appelant respectivement Trollane et Convair font l'une pousser le cheveux et l'autre tuer les mouches (ce qui est très dérangeant pour les trolls).
Quant à la race héroïne de cette histoire, chaque nom troll est un jeu de mot à condition d'ajouter troll avant ou après le nom et d'avoir un peu d'imagination pour trouver la signification.

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : Le Feu occulte #4 [2000]

Gil P.
80

Le dernier opus est le summum de cette histoire et vaut à lui seul le statut de must de cette quadrilogie. Tant par les situations humoristiques que par les références (spécial dédicace à la dernière image). Rire n'est pas rare au fur et à mesure de l'histoire mais on rit probablement encore deux fois plus à chaque planche de celui-ci que dans tous les autres !

Acheter la Bande Dessinée le Feu occulte en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de le Feu occulte sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Troy / Lanfeust