75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du jeu de rôle : Lex Libris : Alter Ego, par Nathalie Z.

Avis critique rédigé par Nathalie Z. le mercredi 13 novembre 2019 à 09h00

Affrontez une Europe sombre et secrète !

Alter Ego est le guide du joueur pour Lex Occultum, le jeu occulte à mystères et où les sociétés secrètes s’amusent en Europe du XVIIIème siècle. Si vous voulez en savoir plus sur le jeu, la critique du livre de base est ici.

Ce guide est uniquement consacré à la création de personnage.

Dans Lex Occultum, votre personnage peut être amené à discourir dans un salon comme à affronter un loup-garou.

Comment créer son PJ dans l’univers de Lex Occultum ?

*Définir les traits du personnage

Les traits reflètent les caractéristiques les plus saillantes du PJ : charisme, constitution, dextérité, esprit, intelligence, perception, santé.  Il existe trois niveaux de traits positifs (+4, +2, +1) et trois niveaux négatifs (-1, -2, -4). Il faudra déterminer les trois traits qui caractérisent votre personnage. Si vous prenez des traits négatifs, vous gagnerez des points de création pour l’achat des compétences. Les traits positifs ou négatifs entrainent des effets, des modificateurs de situation.

*Définir la classe du personnage

Les PJs de Lex Occultum ont un statut social qui influence l’attitude des PNJs à leur égard. La classe sociale du personnage est donc capitale mais coûte cher.

*Choisir son archétype

Les personnages se distinguent du commun des mortels puisqu’ils se plongent dans l’univers des conspirations et des sociétés secrètes mais aussi dans un monde crépusculaire où les créatures les plus effrayantes et maléfiques vivent cachées. Il faut choisir d’abord un archétype puis une profession qui y est rattachée. Chaque archétype a une compétence de base associée : artisan (métiers), bateleur (divertissement), combattant (combat), ecclésiastique (théologie), homme d’affaire (communication), occultiste (ésotérisme), officier( culture), scélérat (discrétion), scientifique (science) et voyageur( exploration). Chaque archétype est détaillé avec les professions possibles et illustré joliment.

*Dépensez vos points de création en achetant des compétences

Tous les personnages ont la compétence de base agilité plus une donnée par l’archétype choisi. Les niveaux de compétence vont de 1 à 10, elles sont généralistes d’où la possibilité des spécialités et des disciplines. Mais celles-ci ont un coût plus élevé. Les spécialités liées aux compétences générales sont décrites précisément dans le guide du joueur. Les compétences générales ne sont pas en surnombre, on se repère facilement et les spécialités coulent de source (discrétion, spé = tire-laine, par exemple).

*Choisissez sa sphère de pouvoir

Les sphères de pouvoir peuvent avoir des niveaux allant de 1 à 5 parmi administrative, artistique, commerciale, criminelle, militaire, occulte, religieuse ou scientifique.

*Calculez la valeur de ses traits secondaires : vitesse de mouvement, santé physique et mentale.

*Décrivez son background, ses motivations : donnez-lui un peu de vie !

Le passé du personnage va enrichir le jeu, ses objectifs lui donner des motivations. Cela va déterminer l’impression qu’il dégage au premier abord.

*Equipez-le pour ce monde cruel : c’est la partie shopping de la création de personnage et elle dépend bien sûr de la richesse du PJ. Pour simplifier l’univers, il n’existe qu’une monnaie dans le jeu, c’est le ducat. Et il en faudra pour s’acheter des armes de belle facture ou tout autre accessoire à la mode dans les salons parisiens. Le choix est vaste dans ce guide et c’est tant mieux !

Un index clôt l’ouvrage ce qui est bien utile quand on a une recherche précise à faire.

Comme vous l’avez compris, la création est classique et assez simple. Les explications sont claires, la partie sur les compétences est à part avec chaque élément explicité. Le guide est de plus indispensable car le guide du maître ne contient pas du tout les règles de création de personnage.

La conclusion de à propos du Jeu de rôle : Lex Libris : Alter Ego

Nathalie Z.
84

Alter Ego est le guide du joueur pour le jeu de rôle Lex Occultum et complète le guide du maître nommé Lex Libris. Il est uniquement consacré à la création des personnages qui évolueront dans cette Europe dangereuse du XVIIIème siècle : très clair, il propose des illustrations en couleur des archétypes et une création facile à suivre. Il est indispensable si vous voulez jouer dans cet univers. 

On a aimé

  • Création très claire et facile
  • De jolies illustrations
  • Donne très envie de jouer

On a moins bien aimé

  • Seulement pour la création de personnages

Acheter le Jeu de rôle Lex Libris : Alter Ego en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Lex Libris : Alter Ego sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter

Les autres critiques de Lex Occultum