Warning 75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Interview de l'auteur principal du Jeu de Rôle Tylestel
Tout droit venu de l'âge de bronze, un de ses héros Bastien Lyonnet nous livre de belles informations sur son JdR

"Lorsqu’ils sont arrivés dans notre monde, les Dieux ont créé les Titans pour les aider à façonner l’Écoumène, la voûte céleste, les montagnes, les rivières et les continents. Las de tant de travail, les Titans se sont rebellés. Pour conquérir l’Olympe, ils ont mis au monde une armée d’horreurs : Sphinx, Harpies, Hydres…
Les Dieux ont riposté en donnant naissance aux races mortelles : Centaures, Satyres, Samburiens, Nymphes, Piscanthropes et Hellènes. Pour les guider, les huit divins ont choisi des Héros, dotés chacun d’un pouvoir unique.
Après des siècles de guerre, les Titans ont été vaincus. S’appropriant le monde, les royaumes des mortels se sont succédés en Tylestel. Désirant guider les mortels, Nerven, Dieu de la vérité et de la justice, entreprit de créer un empire puissant et éternel, le Grand Empire. Durant cinq siècles, l’empire s’éroda peu à peu, subissant la perfidie et la corruption des mortels, les assauts des Minotaures et des Cyclopes, ainsi que des guerres fratricides. Finalement, ce fut suite à un pari entre divinités que le Grand Empire subit le courroux de Nerven, son créateur, et s’effondra en entraînant avec lui presque tout ce qui avait été bâti.
Plus d’un siècle après le Châtiment de Nerven, Tylestel se relève. Des tribus prospèrent à travers les plaines, des cités grandissent sur les collines, des royaumes s’étendent par-delà les mers. Le Panthéon s’agite à nouveau, influençant les rois et les reines, les marchands et les esclavagistes, les guerriers et les prêtres. Choisis par les dieux, de nouveaux Héros sont prêts à faire valoir les volontés divines et à repousser les créatures des Titans." Game On Tabletop

Tylestel est un JdR antique dans lequel les joueuses/joueurs incarnent des héros choisis par des Dieux du Panthéon pour vivre leurs propres aventures mythiques, leur propre Odyssée.
Ce JdR des éditions La Plume de Cyrano est actuellement en cours de financement participatif sur la plateforme Game On Tabletop par !

On profite de la dernière ligne droite de son financement participatif pour interviewer Bastien Lyonnet, l’auteur principal de Tylestel !

SFU-Tystel-01

SFU: Bonjour Bastien Lyonnet merci de te présenter à nos lecteurs qui ne te connaitraient pas ?
Bastien Lyonnet (BL):
Je suis un rôliste trentenaire, créateur compulsif de jeu de rôle. J’ai toujours des prototypes de jeu à moitié écris qui trainent sur mon disque dur.
J’ai eu la chance d’éditer déjà deux jeux : ‘XVII au fil de l’âme’ et ‘Le D sur la table’ ; le premier étant un jeu historique et ésotérique sur les possédés au XVII ème siècle, le deuxième un jeu campagne sur une enquête débridé et pulp dans un univers contemporain (avec des démons).

SFU: Tylestel est un projet participatif qui est actuellement en cours sur Gameon Tabletop ! Est-ce un jeu de rôle (JdR) dans le monde de la Grèce Antique ? Que propose-t-il précisément et merci pour quelques exemples concrets ?
BL :
Tylestel s’inspire de la Grèce antique, mais pas seulement. C’est un jeu antique fantastique, s’inspirant des civilisations de l’âge du bronze et de l’âge du fer, comme les grecques, les perses, les scythes, ou les étrusques. Ces différentes cultures ont des panthéons polythéistes et possèdent des mythes sur des Héros choisis par les dieux pour les mettre à l’épreuve.
C’est ce qu’on incarne dans Tylestel : un Héros, un être supérieur au simple mortel, qui s’est vu donner un pouvoir divin (comme voir dans l’avenir ou transformer le métal en or), mais aussi une quête divine (comme abattre le dernier des Titan ou raisonner un dieu en colère). Cette quête extrêmement difficile poussera le Héros à voyager par-delà les mers et les plaines, à rencontrer les rois et les reines et à combattre minotaures et harpies.
Un des aspects majeurs de l’univers est son panthéon polythéiste très travaillé. Dans Tylestel, les mortels croient en tous les dieux du panthéon. Ils les honorent tous à tour de rôle en fonction de la situation. Lors de semer les récoltes, le paysan fera une prière à la déesse de la nature et du foyer. Mais si des loups attaquent ses brebis et qu’il va au combat, il priera le dieu du conflit et du courage. On retrouve cet aspect lors des parties, chaque action importante des Héros étant scrutée et jugée par les divinités. Pendant les parties, on a une véritable dynamique qui s’installe entre les décisions des personnages joueurs et les réactions des dieux.

SFU-Tystel-02

SFU: Joues-tu dans la monde de Tylestel depuis longtemps ? Quand et pourquoi écrire ton JdR ?
BL :
Tylestel est en travaux depuis plus de quinze ans (ça ne me rajeunit pas !). C’était le troisième prototype de jeu que je créais alors.
L’objectif a toujours été de créer un monde vivant et haut en couleur, avec des joueurs prenant des choix important pour eux-mêmes ou pour la région qu’ils traversent et ce dès les premières parties.
Quelque part, Tylestel est le jeu auquel j’aurais voulu jouer quand j’étais au lycée, avec des combats tactiques sans être inutilement lourds, une magie récompensant l’inventivité des joueurs, et un système de moral prenant en compte les multiples facettes du Héros mythique.

SFU: Comment est né ce projet d’éditer son JdR ? Comment es-tu venu à travailler sur ce projet ?
BL :
Après l’édition de XVII, jeu historique, j’avais envie de me replonger dans un univers plus fantastique. J’ai donc repris mon prototype pour le bonifier et en faire un jeu éditable.

SFU : Les éditions La plume de Cyrano est une jeune maison d’édition, peux-tu nous la présenter ?
BL : La plume de Cyrano a été créée en 2015 par Marc Aubert et moi-même. On y a édité les jeux qu’on a développés ensemble, à savoir ‘XVII’ et sa gamme, et ‘Le D sur la table’. Tylestel est notre premier financement participatif et son succès nous enchante !

SFU-Tystel-03

SFU: Comment as-tu constitué ton équipe ? Qui la compose ? Comment vous êtes-vous réparti le travail ?
BL :
Je me suis occupé de toute la partie écriture, univers et mécanique de jeu. Marc a tout relu et m’a fait réécrire et revoir nombre de passages pour améliorer l’ensemble, avec une emphase sur la clarté des règles afin de rendre le jeu le plus accessible possible.
On s’est entouré d’illustrateurs talentueux qui sont Maxime Teppe, Tania Sanchez-Fortun et Guillaume Kuc. Leur travail a permis de matérialiser Tylestel comme on l’imaginait.

SFU: Comment est le monde du JdR Tylestel que tu proposes aux bakers : très historique ou juste inspirée ?
BL : Tylestel n’est pas historique. De par mon expérience avec XVII, je sais que pour faire un jeu historique avec une qualité acceptable, il faut des sources en quantité, et en qualité. Il n’y a rien de pire, par exemple, que de lire le compte rendu d’une bataille seulement du côté des vainqueurs. Avec XVII, grâce au travail formidable des bibliothèques en ligne comme Gallica ou le Rijksmuseum, il nous a été possible d’obtenir ces sources.
Pour Tylestel, ce n’était pas possible. De plus, j’avais envie de faire quelque chose de différent, de plus fantastique et de plus ouvert. Ainsi, il est aisé de joué à Tylestel en connaissant juste les bases de la mythologie grecque, en ayant lu les mythes de Gilgamesh, de Thésée ou d’Héraclès, ou après avoir joué àGod Of War ou Assassin’s Creed Odyssey.

SFU: Que veut dire Tylesel ?
BL:
Cela signifie archipel de l'espoir. C'est le nom donné à la région centrale du monde par les Gardiens, une race de Géants, après la victoire des Dieux contre les Titans.

SFU: Cite-nous quelques exemples de personnages types que les joueurs pourront incarner ?
BL : On peut incarner un guerrier centaure choisi par la déesse de la civilisation afin de protéger sa cité sainte de l’assaut d’une armée de cyclopes. Ou une nymphe politicienne faisant plier les sénats des cités marchandes de l’Anduin pour le compte de l’Empire keshe. A moins que vous ne préfériez incarner une sorcière héllène, envoyée par le dieu de la justice pour découvrir l’origine des rumeurs sur ce nouveau culte des Titans caché au fond des montagnes de Tsara Mosalaly.

SFU: Tylestel a sa propre mécanique de jeu avec des dés à six faces seulement (d6) ? Peux-tu nous définir son système et ses règles principales ?
BL: En effet, le jeu n’utilise que des dés classiques à 6 faces pour le rendre plus accessible. On lance 2 dés à 6 faces qu'on additionne à un score d'attribut (force, agilité, endurance, volonté, perspicacité, charisme) et à un métier (Guerrier, Strategos, Kleptos, Athlète, Pharmaka, Savant, ...). La somme doit dépasser un seuil donné par le MJ.
C'est une base très simple qui se complexifie de façon modulaire par la suite, avec des spécificités par métier, ou avec les cartes de combat et des capacités de Héros.

SFU-Tystel-04

SFU : La magie et les êtres magiques ou plutôt mythologiques sont très présents dans les légendes de la Grèce Antique. Qu’en est-il dans le JdR Tylestel ?
BL:
Les créatures mythiques seront bien présentes, le livre de base contenant un bestiaire étoffé reprenant les créatures connues, tout en rajoutant d’autres espèces inspirées des mythes. S’il le désire, un Héros pourra commencer l’aventure avec Pégase comme monture, puis se confronter aux Hydres, Sphinx et Harpies enfantés par les Titans.
La magie est nommée kardia. Elle permet de manipuler les quatre éléments que sont le feu, l’eau, la terre et l’air. La kardia offre un système de magie libre, permettant de faire des sorts sur mesure. Un sorcier peut donc utiliser la kardia de l’air pour détourner les flèches et javelots qui le visent, ou pour écouter une conversation lointaine. Il peut utiliser la kardia d’eau pour créer des courants et déplacer son embarcation, ou créer une surface glissante pour faire tomber un troupeau de centaures. La kardia de feu peut être utilisée pour aveugler un cyclope, ou carboniser un hoplite. Enfin, la kardia de terre permet de faire s’effondrer un mur de pierre, ou de créer une fosse en un rien de temps.
Les applications sont nombreuses et les joueurs ne manqueront pas d’en trouver d’autres avec leur sagacité coutumière.

SFU : La magie est donc basée sur les 4 éléments. Pas d’inspiration spécifique comme des Oracles, des Divinations, la Lectures des entrailles sacrificielles ou Messages des Dieux, ou inspirer la Colère ou la Vengeance aux héros, … pour ton JdR Tylestel ?
BL:
Bien sûr ces composantes sont également présentes ! Nous les avons regroupées dans le métier de Prêtre. Les joueurs y seront encouragés à monter de véritables festivals religieux, avec processions et surtout offrandes, afin de pouvoir bénéficier d’une grâce rendu par un dieu. Ces grands moments de role play auront des impacts déterminants sur les scénarios, permettant de changer le cours d’une rivière, de faire revenir un mort des Enfers, ou de lever une malédiction sur le roi des Atlantes.

SFU: La campagne de financement se clôture bientôt le 06 juin à minuit. Combien de paliers sont-ils déjà acquis aux souscripteurs ? Combien d’autres sont potentiellement atteignables ? S’agit-il de scénarios ? Une campagne est-elle proposée ou s’agit-il de scénarios indépendants ?
BL: Le financement a dépassé les 200% et 4 paliers sont déjà tombés. On espère atteindre les prochains paliers d’ici la fin du financement, notamment celui du scénario ‘la Vérité de Nerven’ qui demandera aux joueurs d’épauler un prêtre du dieu de la justice. Cependant, est-ce toujours juste que de faire appliquer la loi ?
Les différents scénarios proposés pendant le financement sont des scénarios indépendants. Une campagne est bien prévue mais elle arrivera plus tard, en 2021.

 

SFU: Fais-tu jouer les scénarios proposés dans la campagne entre amis, en club et/ou en salon/convention ? Ou les fais-tu bêta tester et si oui à qui ?
BL: Tout a été testé pendant des années. J’ai fait jouer Tylestel à mon cercle d’ami et à des amis se proposant comme MJ, mais aussi en conventions et en club (notamment chez Roll and troll).
J’avais abordé le sujet des playtests dans un article sur mon blog personnel, car c’est une étape essentielle de la création de jeu (https://tylestel.laplumedecyrano.com/playtests).

SFU-Tystel-05

SFU : Un suivi et/ou suite à la gamme est prévu pour Tylestel ? Si oui sous quelle forme et avec quel agenda idéal ?
BL :
Les deux prochaines extensions de Tylestel sont déjà prévues et écrites. La première sera axée sur les règles additionnelles, rajoutant 5 autres magies, dont des magies secrètes et interdites, ainsi que des règles pour gérer les montures et les combats de masse.
L’extension suivante sera une grande campagne en mode bac à sable. Les Héros devront unifier une région du monde de Tylestel, trouver des alliés fiables, tout en éliminant les traîtres, alors qu’une invasion se prépare : la plus grande armée que cette terre ait porté depuis les guerres titanesques s’apprête à déferler. Une des inspirations est notamment le premier Dragon Age.

SFU: A quel public est destiné Tylestel et à qui le proposerais-tu ?
BL: Le jeu se destine aux amoureux des mythologies de la méditerranée, aux joueurs qui aiment construire leurs solutions, aux MJ qui aiment jouer pour voir ce qui va se passer. Et à tous ceux qui aiment l’Aventure et les scénarios hauts en couleurs !

SFU: On te sait rôliste, à quels JdR joues-tu et à quelle fréquence ? Quels sont tes univers de JdR ou autres préférés ?
BL: Je joue beaucoup aux jeux que je crée, sans surprise. J’ai beaucoup d’affection pour l’univers d’Earthdawn que j’ai arpenté longtemps, tout comme Shadowrun. Ces derniers temps, je lis Dominion, et ce que j’y trouve me plait beaucoup.

SFU: Travailles-tu sur d'autres projets avec le même éditeur ou pas ?
BL :
J’ai plein d’autres projets ! Ils sont tous en chantier et ne peuvent pas être encore présenté à un éditeur. Je verrais ce que je finis en premier selon mes envies, si je conclus mon roman, finalise mes proto de jeu de société, ou mon idée de prochain jeu de rôle.

SFU: Merci à toi pour cette belle interview, qu’Athéna protège Tylestel et que Poséidon porte haut et loin ton projet dont le financement participatif (par ) se clôture ce samedi 06 juin à minuit. Le ticket d'entrée est à 20€ pour les livres au format pdf.

SFU-Tystel-06

Auteur : NURTHOR
Publié le jeudi 4 juin 2020 à 19h00

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

Pour aller plus loin grâce à nos archives

Articles de 2020 : janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre