75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du roman : Les Dieux Verts [2018], par Nathalie Z.

Avis critique rédigé par Nathalie Z. le lundi 13 mai 2019 à 09h00

Vous ne regarderez plus jamais les plantes de la même façon !

C’est un roman original et pourtant assez ancien dont je vais vous parler aujourd’hui. Paru en 1961, Les Dieux Verts est un roman entre science-fiction et post-apo de Nathalie Henneberg dont l’ambiance déroutante n’a jamais été lue ailleurs. Il est de nouveau édité par les éditions Callidor dans une version illustrée et soignée pour permettre aux plus grand nombre de découvrir un récit de fantasy surprenant. Il s’agit de plus du premier roman de fantasy écrit par une femme et édité à son nom.

Les Dieux verts est un des romans édités dans la collection l’âge d’or de la fantasy, regroupement d’œuvres qui ont contribué à faire émerger ce genre : Lud-en-Brume, les CentauresLe serpent Ouroboros, en font également partie.

Une Terre ravagée où la vie a survécu

Frappée par un grand cataclysme dans un passé immémorial, la Terre abrite désormais un empire de l’Homme au bord de l’extinction. C’est la nuit d’émeraude. Les plantes, véritables souveraines de cette nouvelle ère, règnent à présent en maîtresses sur ce monde à la dérive.

Quelques livres sacrés disent que la mort est venue des étoiles. Un jour, le champ magnétique du globe se déplaça, l’écorce terrestre éclata, les océans débordèrent et une pluie de météorites pava de gemmes et de feu les montagnes. Sur les autres planètes, colonies habitées par les humains, on ne peut que constater le désastre sans pouvoir intervenir. La nouvelle ceinture magnétique créait une barrière infranchissable  et nul vaisseau ne pouvait rejoindre la planète Terre. Pourtant la vie s’accrocha. Les insectes, scarabées, en gros les porteurs d’élytres et de chitine, survécurent, grandirent et s’organisèrent. Mais toute alliance entre eux et les hommes fut impossible. En parallèle, les végétaux se développèrent et offrirent une communion de chair et de sang aux humains. Je n’en dévoile pas plus mais l’humanité fut vite menacée d’extinction.

Dernier espoir des humains

L’Empire A-atlan ou empire solaire regroupe les humains et les végétaux. Il est dirigé par un conseil sacrée dominé par les végétaux. Seuls la reine Atléna et le suffète Argo portent en eux l’espoir d’une humanité aux abois. Ils s’aiment mais sont rapidement séparés par les traditions et les intrigues de palais. Et pour tenir tête à ses ennemis, Argo devra plonger dans l’enfer des ténèbres émeraude et faire face aux dieux verts… Combats épiques, plongée aux enfers, les aventures d’Argo sont palpitantes et cruelles.

Un roman original malgré son âge

L’histoire de cette Terre post-apocalyptique est surprenante, la place agressive et imposante qui prend la nature est inhabituelle et passionnante. Le propos crée une ambiance singulière, un peu effrayante et très luxuriante. Pourtant, l’intrigue se perd dans un trop plein d’informations botaniques et entomologiques ce qui peut perdre également le lecteur. Si j’ai aimé la complexité de ce monde, j’ai déploré que la tragédie qui sépare les deux amants ne soit pas plus centrale. Le roman laisse ainsi un peu sur sa faim mais reste une expérience de lecture par cette vision du monde si étrange.

Des illustrations étranges jonchent le parcours du lecteur

La conclusion de à propos du Roman : Les Dieux Verts [2018]

Nathalie Z.
81

Les Dieux Verts est un classique de la fantasy de Nathalie Henneberg édité en français par les éditions Callidor. Récit post-apocalyptique, récit épique de survie, d'aventures et d'intrigues politiques, ce roman pose une ambiance luxuriante et effrayante dans un futur sombre et désespéré. Argo, le héros humain y parcoure un monde où végétaux et scarabées géants dominent, un univers où l'humain devra lutter jusqu'au bout pour obtenir le droit de survivre. Une histoire originale et plutôt bouleversante dans un style élaboré et précis. Peut-être même trop : la quantité d'informations, de noms de végétaux et d'insectes submerge parfois l'intrigue. 

On a aimé

  • Très original
  • Un roman fondateur de la fantasy
  • Une édition qualitative et illustrée

On a moins bien aimé

  • Très différent de la fantasy actuelle, le roman peut dérouter un peu au début
  • Attention beaucoup de vocabulaire botanique et entomologique qui peut perdre le lecteur 

Acheter le Roman Les Dieux Verts [2018] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Les Dieux Verts [2018] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+