75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du livre-jeu : Les trafiquants de Kelter #15 [1985], par Vincent L.

Avis critique rédigé par Vincent L. le samedi 4 mai 2019 à 14h00

OSS Runner 117...

Les quelques Défis Fantastiques qui se sont jusqu'ici essayés à la SF n'ont pas été de franches réussites. Une affirmation qui relève de l'euphémisme tant le navrant La galaxie tragique de Steve Jackson et le pitoyable Le mercenaire de l'espace d'Andrew Chapman peuvent s'enorgueillir d'être parmi les pires tomes parus dans la série. Du coup, lorsque l'on tient entre ses mains une nouvelle tentative de livre-jeu SF écrite par l'auteur du Mercenaire de l'espace, autant dire que l'on ne part pas vraiment confiant. Malheureusement, une nouvelle fois, les craintes étaient justifiées car si Les trafiquants de Kelter est clairement supérieur à ses prédécesseurs, il n'est tout de même pas un bon LDVELH.

La base était pourtant prometteuse. L'aventure s'inscrit dans un cadre qui rappelle Blade Runner, et le lecteur est placé dans le rôle d'un "flic du futur". Après tant de volumes basés sur l'action ou l'exploration, cette nouvelle dynamique faisait envie. Et dans un premier temps, la promesse est tenue. On joue ainsi un véritable enquêteur qui tente de remonter la source d'un trafic de drogue à coup d'interrogatoires, de filatures et de pots de vin. Alors oui, on ne joue pas du Sherlock Holmes, on n'est jamais surpris et les personnages secondaires sont fades, mais dans l'ensemble, j'admets volontiers que tout ça passe plutôt pas mal. Cette partie du livre s'avère d'ailleurs d'autant plus plaisant que plusieurs voies sont possibles pour faire aboutir son enquête.

Et puis, une fois trouvée la source du trafic, on doit infiltrer la base des trafiquants, et là, on retombe dans la bonne vieille formule éculée du donjon. Des couloirs, des choix droite/gauche, des rencontres aléatoires, des énigmes, le tout pour arriver à un final torché à la va-vite. Andrew Chapman n'étant pas un écrivain super doué (c'est même vraiment très pauvre), toute cette partie s'avère être d'un ennui abyssal. L'univers n'étant pas développé et les illustration n'ayant rien d'inspirant, l'intérêt retombe soudain à un niveau proche de zéro. Bonne nouvelle tout de même, Les trafiquants de Kelter est très court, ce qui fait que l'on s'ennuie, mais pas trop longtemps quand même.

La conclusion de à propos du Livre-jeu : Les trafiquants de Kelter #15 [1985]

Vincent L.
35

Les trafiquants de Kelter ne tient qu'en partie sa promesse de départ. Certes, la première partie nous offre bien une enquête, pas trop mal fichue à défaut d'être trasncendante, mais l'aventure retombe finalement dans la facilité du bon gros donjon qui tâche. Le tout n'étant jamais mis en valeur par la plume fadasse d'Andrew Chapman, le résultat final s'avère globalement ennuyeux. Une nouvelle tentative ratée de percée dans la SF...

On a aimé

  • L'enquête proposée dans la première partie.

On a moins bien aimé

  • Toute la deuxième partie en forme de donjon,
  • Un final complètement bâclé,
  • Mal écrit, sans personnalité, sans ambiance,
  • Un univers jamais développé.

Acheter le Livre-jeu Défis Fantastiques : Les trafiquants de Kelter #15 [1985] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Défis Fantastiques : Les trafiquants de Kelter #15 [1985] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+