75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du comics : Courtney Crumrin [2017], par Nathalie Z.

Avis critique rédigé par Nathalie Z. le jeudi 18 octobre 2018 à 09h00

Quand Harry Potter rencontre Tim Burton...

Courtney Crumrin est un comic book américain de chez Oni press qui date de 2002. Akileos l’a traduit en français et édité en noir et blanc. Aujourd’hui l’éditeur français ressort l’intégrale en couleur et en trois tomes : chaque volume regroupe deux histoires et coûte 19 euros. En taille roman grand format avec une couverture rigide, lettrage argent et reliure effet tissage, ces ouvrages sont tout simplement superbe !

Ted Naifeh, que l’on connait aussi pour Polly et les pirates (publié chez les Humanoïdes associés) y est scénariste et illustrateur.

Avec Halloween qui approche, sortez le chocolat chaud aux marshmallows et plongez-vous dans les aventures de cette héroïne au caractère bien trempé !

L’univers de la saga

Nous sommes dans un monde alternatif où monstres et magie existent. Courtney Crumrin, notre personnage principal, déménage. Et ce n'est pas fait pour lui faire plaisir. Après avoir vécu des années au-dessus de leurs moyens, ses parents n’ont plus le choix. Ils partent en banlieue, dans la maison de leur très riche oncle, le Professeur Aloysius Crumrin. L'immense manoir du vieux Crumrin ne détonne pas dans le quartier huppé de Hillsborouh. L’ambiance est posée, on est proche de Tim Burton et de L'étrange noël de Monsieur Jack.

Toutefois, Courtney va bientôt découvrir que l'oncle Aloysius a une sinistre réputation et que de terribles rumeurs courent sur lui et sa maison décrépie. Et, bien que cet arrangement donne à ses parents l'apparente ascension sociale qu'ils désirent tant, Courtney a pour sa part l'impression d'atterrir en plein cauchemar. Un cauchemar où elle se voit rejetée par ses camarades de classe plus aisés. Et personne n'est plus gentil et aimable qu'un adolescent riche et gâté.

Comme si ça ne suffisait pas, le vieux manoir poussiéreux semble abriter des créatures encore plus étranges que son vieil oncle. Elles rampent dans les couloirs sombres. Elles rongent des os dans les coins. Et parfois, elles grimpent sur le lit et observent Courtney pendant qu'elle dort. Son père et sa mère ne les remarquent même pas, mais l'oncle Aloysius sait tout sur elles. Il les appelle..."Les Choses de la Nuit". Bienvenue dans l’univers passionnant plein de monstres de Courtney Crumrin !

L’héroïne moins lisse qu’un Harry Potter

Courtney est une étrange jeune fille qui a du mal à s’adapter au monde qui l’entoure et se sent rejetée par les mômes de son âge. Elle a un look goth, pas de nez et un regard décidé. Elle est très curieuse, jure, et fait preuve d'indépendance et de courage. Elle traverse son adolescence assez seule et sa relation avec son oncle deviendra vite son ancrage.

Les aventures d’une apprentie sorcière

Dans la première aventure, on fait la connaissance de la jeune fille et de l’univers au style victorien dans lequel elle évolue. Elle découvre peu à peu les secrets de son oncle et les mystérieuses créatures qui peuplent la forêt locale. Elle se confronte aussi aux jeunes du quartier, aussi riche que méchant. Sans rentrer dans le détail, elle se retrouve dans des situations dures et dangereuses qu'elle crée parfois elle-même. Capture de gobelin, mise en danger de son seul ami, racket subi, premiers sorts et leurs conséquences...

Dans la seconde aventure, Courtney découvre que le monde de la magie est organisé et que pour apprendre la maitrise de ses pouvoirs, il faut étudier. Courtney est confortablement installée à Hillsborough, elle a fini par s’y plaire, la découverte de la magie aidant. Mais, un jour, son oncle est tiré de sa retraite par l'Assemblée des Sorciers pour affronter une créature dévastatrice et mortelle du monde souterrain. Ceci met au jour un mystère dans lequel Courtney ne peut s'empêcher de mettre son nez. Bientôt, elle rencontre Skarrow, une silencieuse chose de la nuit, accusée d'avoir maudit une belle et solitaire jeune femme. L’histoire est bien sûr plus complexe et tragique que cela. Courtney se lie alors d'amitié avec la malheureuse créature et tente de déjouer une sombre conspiration au sein de l'Assemblée des Sorciers. Courtney se confrontera alors à quelque chose de plus effrayant que les gobelins qui rampent sous son lit : l'ambition des hommes pour le pouvoir.

Dans sa troisième apparition, Courtney a intégré une nouvelle école, une classe spéciale de l’Assemblée, dédiée à l’étude de la magie. On est loin de l'ambiance de Poudlard pourtant. Quiconque connait Courtney, sait qu’on ne peut pas la qualifier de “gentille et mignonne jeune fille”, mais rares sont ceux qui réalisent vraiment ce dont elle est capable. Excepté Templeton, le gardien des lois, qui la soupçonne de pratiquer la magie noire. Pour ces nouveaux camarades, elle est la sinistre fille du fond de la classe… jusqu’à ce qu’ils décident de mettre leur nez dans les sorts interdits. Seule Courtney connait dès lors le chemin du royaume des gobelins et le moyen de sauver la situation.

Dans la quatrième histoire, Courtney part en vacances en Europe de l'Est avec son oncle Aloysius. Mais sur place, elle repère d'emblée des tensions entre son oncle et les locaux. Amour interdit, loup-garou et vampire, nombre de thèmes classiques du gothique apparaissent ici. Courtney murit, mais semble terriblement seule. Les relations avec son oncle se dégrade. Elle devient cynique. L'histoire est plus complexe et plus sombre. On assiste enfin à une confrontation entre sorcellerie et religion, sans tomber dans le manichéisme.

Dans l'avant dernière aventure de Courtney, celle-ci découvre enfin les joies et les peines d'une amitié.  A l’école, une nouvelle élève arrive au collège. Intriguée par le fait qu’une élève soit toute seule à une table à la cantine, elle décide d’aller s’asseoir à côté d’elle malgré les remarques des autres. Elle semble vraiment s’intéressé à Courtney et cela va se faire d’autant plus quand elle va apprendre qu’elle est une sorcière.

La dernière histoire de Courtney là voit embarquée dans une cavale effrénée : elle fuit les marshals diligentés par le Conseil des sorciers d’Hillsborough, mais aussi son oncle. Je n'en dévoile pas plus mais il faut parfois faire face aux conséquences de ses actes.

Une colorisation à la hauteur de l’atmosphère attendue

Connue pour son noir et blanc gothique et son ambiance parfois sombre, ce comics est cette fois colorisé. Et c'est une excellente idée : l’atmosphère y est renforcée et certains détails du dessin mis en valeur. Des violines, des dégradés de gris subliment une ambiance vraiment Burtonienne.

Version noir et blanc, très sympa aussi :

Version couleur :

 

Avec une jolie intégrale couleur en trois tomes, retrouvez les six aventures de Courtney Crumrin dans une édition qualitative et luxueuse : couverture épaisse, vernis sélectif et reliure tissée pour moins de 20 euros le tome.

La conclusion de à propos du Comics : Courtney Crumrin [2017]

Nathalie Z.
87

Courtney Crumrin revient dans une intégrale luxe en trois tomes regroupant ses six aventures. 

Que faut-il en retenir ?

  • Rapport qualité prix
  • Pour les fans d'Harry Potter et Tim Burton
  • Une héroïne curieuse et bad ass
  • pour ados ET adultes

Que faut-il oublier ?

  • Il faut aimer les ambiances sorcellerie gothique

Acheter le Comics Courtney Crumrin [2017] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Courtney Crumrin [2017] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+