75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du roman : Le Sang des Quatre [2018], par Nathalie Z.

Avis critique rédigé par Nathalie Z. le vendredi 7 septembre 2018 à 19h00

Une plongée épique dans la folie !

Les fans de fantasy connaissent surement déjà le duo Christopher Golden  et Tim Lebbon (romans : les voyages de Jack London, Star Wars, Buffy contre les vampires, Alien…  Et pour Christopher Golden seul,  le scénario du film Hellboy prévu en 2019).

Dans ce roman de dark fantasy épique, le retour de la magie risque de faire basculer le destin de tous. Quandis est un royaume vaste et prospère où la reine Lysandra est crainte et vénérée. Elle a trois enfants : la maligne et ambitieuse Phela, le prince héritier Arys, faible et qui partage sa couche régulièrement avec des femmes issues d'un peuple honni, et la douce princesse Myrinne promise à son amour d'enfance Demos Kallistrate.

Une nuit, alors que Phela se faufile dans les ombres pour espionner comme à son habitude, elle surprend sa mère sous l'emprise de l'épissa (oui pas très original comme nom de drogue en fantasy)  confier à son amant Linos Kallistrate son désir d'utiliser la magie. Strictement interdite, à peine réservée à quelques hauts prêtres, la magie est extrêmement dangereuse, la main armée des dieux et une légende pour le peuple. Les paroles de la reine valent trahison et celle-ci réalise vite son erreur : elle condamne alors son amant à mort et sa famille à l’esclavage, soit également le fiancé de sa cadette. Dès lors, la reine semble perdre pied. Elle change physiquement, prend des mesures extrêmes et devient hystérique à la moindre contrariété. Elle ne semble plus se contrôler et Phela réalise que son envie de pouvoir peut se réaliser.

La superbe couverture de Benjamin Carré

En parallèle, deux Bajus, un peuple aux yeux bleus (avec l'épissa, ça fait deux références faciles à Dune) méprisé et détesté, poursuivent un destin hors du commun : un jeune homme intègre les prêtres dans l'espoir d'acquérir la magie qui sauvera son peuple, et une jeune femme devient amirale. Je n'en révèle pas plus sur ces deux destins pour vous laisser la satisfaction de découvrir les chemins parcourus.

Au fur et à mesure de l’intrigue, savoir qui est bon ou mauvais devient flou, chaque personnage évolue vraiment et vu le nombre de personnages impliqués, avoir si bien écrit les changements qui les affectent physiquement et mentalement est le point fort du roman. L’intrigue elle reste classique et le final très violent, certaines descriptions sont particulièrement sanglantes. Les combats de masse sont assez longuement décrits, ce n’est pas ce qui me passionne mais c’est bien fait.

Parmi les personnages, on trouve une caste de femmes assassins ayant fait vœu de silence qui sont particulièrement impressionnantes notamment au combat.  De même, le traitement de la magie, malsaine et envoûtante est très bien amené : son parfum est perceptible, on peut le humer, la ressentir tant les descriptions des sensations ressenties par les personnages la manipulant sont bien décrites !  Cette magie liée aux éléments est dans ses effets plus traditionnelle mais extrêmement puissante.

Au final, l’intrigue classique n’est pas le point fort du roman, elle reste prévisible mais un réel plaisir est pris à suivre la plongée dans la folie de certains personnages et la révélation de tout le courage et la grandeur d’âme d’autres.

La conclusion de à propos du Roman : Le Sang des Quatre [2018]

Nathalie Z.
80

Avec un style fluide et prenant, Christopher Golden et Tim Lebbon vous plongent dans la folie qui ronge le royaume de Quandis. Plusieurs personnages vont s'opposer pour le pouvoir et l'accès à une magie malsaine, interdite et envoûtante qui ronge de l'intérieur ceux qui s'en approchent. Guerre civile, intrigues de palais, si l'histoire reste classique et assez prévisible, vous serez conquis par les personnages variés qui peuplent ce roman. Leur évolution est très bien écrite et on ressent les changements dans leur peersonnalité au fur et à mesure des chapitres. Un page turner assez noir et parfois un peu gore, de la bonne dark fantsay en one-shot !

Que faut-il en retenir ?

  • La caste des femmes assassins qui font vœu de silence
  • Les tempéraments différents des personnages nombreux qui enrichissent le propos
  • Le traitement de la magie mystérieux envoûtant et dérangeant

Que faut-il oublier ?

  • L' intrigue assez classique et simple, plutôt prévisible

Acheter le Roman Le Sang des Quatre [2018] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le Sang des Quatre [2018] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+