75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du jeu vidéo : Infamous 2 : Festival of Blood #2 [2011], par Bastien L.

Avis critique rédigé par Bastien L. le samedi 31 octobre 2015 à 08h00

Les vampires de New-Marais

Les contenus téléchargeables de jeux préexistant sont souvent décriés mais certains réussissent à imposer une véritable logique créative en prenant le parti de réinventer un univers et de proposer une aventure se suffisant à elle-même. C'est le cas de Red Dead Redemption : Undead Nightmare plébiscité par tous mais aussi de ce Festival of Blood.

Fin octobre 2011, Sony avait prévu un petit événement pour célébrer Halloween grâce à ce stand-alone préparé par les Américains de Sucker Punch à partir de leur série inFamous, exclusivité de la PS3. Au lieu de partir sur la mode zombie, les développeurs eurent la bonne idée de faire de notre héros un vampire malgré lui le temps d'une nuit en redécorant complètement le centre de New Marais tout en s'assurant que le titre reste un jeu d'action open-world. Il est donc à noter que cette histoire ne s'insère pas vraiment dans celle d'Infamous 2 et peut donc se jouer indépendamment même si le plaisir de la découverte reste plus fort en ayant fait les aventures précédentes.

Le jeu démarre sur une cinématique montrant Zeke Dunbar, l'ami de toujours de Cole McGrath (le héros de la série), tenter de séduire une charmante donzelle en lui racontant la nuit folle qu'il a vécu lors de la Pyre Night. Cette célébration propre à New Marais fait que les habitants se déguisent en vampires et s'amusent dans les rues. Mais Cole va découvrir à ses dépends l'origine du folklore. Il est envoyé en mission sous la cathédrale pour sauver des personnes attaquées et se retrouve prisonnier de vampires qui se servent de son sang pour réveiller leur terrible chef Bloody Mary. Pour le « remercier » cette dernière le transforme en vampire et il a toute la nuit pour l'éliminer s'il ne veut pas rester transformer pour l'éternité... Aider de Zeke, il va devoir combattre les vampires ayant infesté New Marais, lutter contre sa condition de suceur de sang et fouiller le passé de Mary pour trouver un moyen de la réduire en poussière.

La bonne idée des développeurs est évidemment d'avoir fait de Cole un vampire combattant les "siens" pour refuser sa condition mais étant parfois obligé de croquer quelques humains pour garder sa force et ses pouvoirs. Ce qui permet au personnage de subir un relooking assez classe au passage. Pour ce qui est de la trame du jeu, elle a le mérite d'offrir tous les éléments attendus dans une histoire de vampire sans être très originale. Le jeu en profite pour se moquer un peu de la tendance romantique avec laquelle on traite ces créatures de la nuit. Les vampires de Festival of Blood n'ont rien de romantique au vu de leur faciè immonde, sauf pour ce qui est de la belle Bloody Mary. Si l'histoire se suit avec plaisir, bénéficiant de l'alchimie entre Cole et Zeke, elle est bien trop courte puisqu'il vous faudra environ 2 heures pour boucler le scénario...
 

L'intérêt de la transformation de Cole en vampire est d'avoir de nouveaux pouvoirs. Ainsi notre héros peut se transformer en nuée de chauve-souris se déplaçant très vite permettant dêtre pus rapide et de foncer dans les ennemis pour les transpercer par surprise. Cole se bat d'ailleurs à l'aide d'un grand crucifix et devra achever ses ennemis s'il veut gagner d'autres pouvoirs qui sont des améliorations de ceux d'Infamous 2. L'onde de choc est plus réduite et fait plus mal, la roquette se dédouble tout en ayant un éclair les reliant permettant bien plus de dégâts. Les combats contre nos semblables sont intenses et jouissifs puisque les vampires usent de téléportations et certains n'hésitent pas à se positionner n'importe comment sur les murs comme des chauves-souris. Les premiers nés (sorte de chauves-souris géantes et très musclées) font office de mini-boss et demanderont tactique et patience. La série offre pour la première fois des intérieurs même s'il s'agit de catacombes qui se ressemblent un peu trop et qui ralentissent le jeu quand trop d'ennemis sont à l'écran...

Pour ce qui est des graphismes, New Marais est une ville nocturne plus belle que jamais avec ses décorations et ses passants déguisés. Les qualités et défauts du jeu d'un point de vue technique et gameplay sont les mêmes qu'Infamous 2. Le jeu reste toujours agréable à parcourir d'autant plus dans la peau d'un puissant vampire où on se la joue tour à tour Buffy comme Dracula... Il reste dommage que l'expérience soit si courte avec peu de missions et des secrets classiques à découvrir faisant qu'on ne reste que 5 heures sur le titre grand maximum avec la majorité étant de la recherche... Pour 10 euros, c'est un peu juste malgré les véritables efforts consentis par les développeurs pour transformer leur série. On notera aussi la possibilité de créer ses missions avec une meilleure mise en scène que dans Infamous 2... Cela permet de rallonger la durée de vie à condition de faire le tri dans ses missions et d'être un fan hardcore de Cole McGrath...

La conclusion de à propos du Jeu Vidéo : Infamous 2 : Festival of Blood #2 [2011]

Bastien L.
65

Infamous : Festival of Blood avait tout de la bonne surprise. Une relecture intelligente de l'œuvre originale proposant un jeu d'action avec des vampires, ce qui ne court pas les rues. Néanmoins l'aventure proposée est trop courte, ou trop chère. On se console quand même avec un stand-alone qui offre un monde ouvert rempli de combats dynamiques et le plaisir d'incarner un vampire....

Acheter le Jeu Vidéo Infamous 2 : Festival of Blood [#2 - 2011] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Infamous 2 : Festival of Blood [#2 - 2011] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de inFamous