75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du roman : Le travail du furet à l'intérieur du poulailler [1983], par David Q.

Avis critique rédigé par David Q. le jeudi 6 mai 2004 à 12h38

Il court, il court le furet...

Atmosphère, Atmosphère, est ce que j'ai une tête d'atmosphère ?
Atmosphère. C'est la première chose que l'on remarque en lisant ce roman : l'atmosphère qui s'en dégage. De par le style de narration d'abord, l'histoire est racontée à la première personne et il y a peu de dialogues. De par les mots employés ensuite, un argot à parfois couper au couteau, mais qui donne un sacré style au roman. Il va falloir vous y habituer car c'est parfois toutes les 3 lignes que vous rencontrerez un mot argotique empruntés aux meilleurs polars. En enfin, la situation et les habitudes du furet font que l'on se retrouve dans une atmosphère glauque et souvent lugubre, où la misère cotoie les intellos et les dandis. Un vrai melting-pot quoi.Furet du nord, j'adore
Fait assez rare dans la SF pour être souligné, notre furet n'est pas du Nord de l'Amérique mais de Paris, et il se ballade en Europe. Nous voilà donc en terrain connu pour notre plus grand plaisir. C'est par contre l'époque qui nous est inconnue et qui vous surprendra à plus d'un titre. Les références à nos habitudes d'antan, celles de l'an 2000 y sont nombreuses et certaines sont surprenantes, beaucoup de marques connues existent encore comme des hommages. Hommages qui sont eux-aussi nombreux. Hommages aux vieux films américains de l'age d'or de la SF avec pas mal de citations et de clins d'oeils. Les connaisseurs apprécieront, et pour les autres ce sera l'occasion de pouvoir se renseigner et d'y gouter.

La conclusion de à propos du Roman : Le travail du furet à l'intérieur du poulailler [1983]

David Q.
65

Mélange entre polar noir, Le travail du Furet aborde des thèmes assez connus de l'anticipation tout en gardant une touche bien personnelle tant dans le style que dans les lieux des évènements. On se prends au jeu du furet et à son vocabulaire "parisien du futur", J.P. Andrevon s'autorisant une fin surprenante. Une bonne surprise pour moi qui ne m'attendais pas à apprécier.

Acheter le Roman Le travail du furet à l'intérieur du poulailler en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le travail du furet à l'intérieur du poulailler sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Le travail du furet