75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du film d'animation : Le Chien du Tibet [2012], par Sylvain T.

Avis critique rédigé par Sylvain T. le lundi 5 septembre 2011 à 14h29

Ouaf !

Injustement oublié par le jury du Festival du film d’Animation d’Annecy 2011 où il était présenté, Le Chien du Tibet est comme la couleur du chien star de ce film : une pépite d’or à ne surtout pas manquer.

Après la mort de sa mère, Tenzin décide de quitter la ville pour aller vivre avec son père dans la prairie tibétaine. La vie est rude au départ, jusqu'au jour où le jeune homme est témoin d'un combat entre des chiens de garde tibétains et un chien aux poils dorés étranger à la meute.

Pour son nouveau long métrage, Masayuki Kojima a décidé de porter sur grand écran le roman Tibetan Mastiff de Yang Zhijun. Pour l’occasion, il s’est associé avec la Chine pour proposer un film d’animation d’envergure au budget plus que conséquent pour émerveiller les salles du monde entier. En apparence, Le Chien du Tibet n’a rien à faire dans notre base de données, il faut dire que le scénario parle plutôt aux fans d’aventure réaliste. Mais rapidement, on se rend compte que le petit Tenzin va se lancer à la poursuite d’une féroce créature qui ressemble certes à un chien tibétain, mais qui va se révéler être un monstre venu d’on ne sait où, avec les yeux rouges et tout ce qui s’en suit.

Mais Le Chien du Tibet, c’est aussi un scénario qui ne se prend pas toujours au sérieux. Le réalisateur a su proposer un drame personnel dans un univers loufoque et extrêmement bien travaillé. Le petit héros que nous suivons évolue dans un monde où les maisons ont laissé leur place à des grandes tantes et où le seul travail disponible pour Tenzin, c’est celui de gardien de mouton. Mais derrière cette vie tranquille se cache un homme, son père, qu’il n’a jamais vraiment connu et qui doit désormais l’élever. Maladroitement, il va tenter de se rapprocher de lui pour mieux comprendre sa tristesse. Pendant la première partie du film, on suit donc la vie de Tenzin où se faire des amis n’est pas si facile qu’espérer, si bien que lorsqu’il va faire la rencontre d’un chien tibétain à la fourrure dorée, il va s’identifier à lui et tenter d’en faire son ami.

Cette amitié naissante et inédite est vraiment bien mise en scène, ce chien de combat l’aidant à combattre une horde de loup - puis plus tard un gigantesque ennemi, signe les débuts d’une seconde partie à la fois kitch et captivante. Kitch dans le sens où certains dialogues se veulent sérieux alors que l’ambiance ne s’y prête guère. C’est plutôt drôle à voir et ce qui fait que l’on apprécie le « geste », c’est sans doute le fait que l’on ne sait pas trop bien sur quel pied danser. Comprenez qu’on ne sait pas vraiment si le scénario se veut sérieux ou non dans ce genre de situation. Un exemple plutôt concret : celui où les hommes se mettent à la poursuite du fameux chien dorée lorsqu’ils le croient responsable de plusieurs morts parmi la population. S’en suite alors un combat farouche sur une musique orchestrale et sur fond de dialogues tut ce qu’il y a de plus épiques.

On frôle le « fail » certes, mais au final, Le Chien du Tibet est une belle réussite et l’on se passionne pour cette épopée réaliste, mais fantastique, qui sert aussi à nous faire découvrir un peuple aux habitudes peu communes et des personnages attachants. L’animation est en effet splendide et se veut bourrée de détails. Les protagonistes qui évoluent dans les magnifiques décors sont pour certains très travaillés : les enfants sont mignons tout plein et possèdent une animation faciale de toute beauté.

La conclusion de à propos du Film d'animation : Le Chien du Tibet [2012]

Sylvain T.
75

Le Chien du Tibet est une belle réussite pour le monde de l’animation. Gentillet, bourré de situations aussi improbables que loufoques, on passe au final un moment des plus agréables qui aurait toutefois mérité un final un peu plus sérieux pour réellement marquer les esprits.

Acheter le Film d'animation (non sorti en salles françaises) Le Chien du Tibet en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le Chien du Tibet sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+