75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la série télé : Merlin [2009], par Gil P.

Avis critique rédigé par Gil P. le mercredi 13 janvier 2010 à 21h47

La critique du staff

Merlin est un jeune homme de famille modeste que sa mère envoie à Camelot afin qu'il soit pris en charge par Gaius, le médecin de la cour. Il partage avec le vieil homme un secret: ils sont tous deux magiciens. Et en ces temps où la magie est interdite par le roi de Camelot Uther Pendragon, il se doit de ne le dire à personne et veiller à ce que l'on ne le découvre pas. Merlin fait alors la rencontre du prince Arthur, et il en devient rapidement son serviteur.

Tout cela serait simple si Morgane, la protégée du roi, n'était aussi dotée de pouvoirs qu'elle ne comprend pas et que Merlin n'avait pas eu la révélation d'une destinée plus grande que lui : aider Arthur à devenir un bon dirigeant, plus tolérant que son père... D'autant que ce destin, c'est le dragon enfermé dans les caves du chateau qui le lui révèle.


La série diffusée sur la BBC fait partie du renouveau des séries anglaises. Poussés par une excellente nouvelle version (mais néanmoins pas du tout fantastique) de Robin des Bois, les anglais se sont lancés dans une histoire qui les passionne, celle de Merlin l'enchanteur et, plus particulièrement, tout ce qui tourne autour de ce personnage dans les mythes arthuriens. Choisissant de dépeindre la jeunesse du personnage dans un monde où la magie est interdite et en lui conférant un tempéramment gaffeur et ironique - assez peu commun pour un serviteur - les producteurs ont choisi adroitement de nous étonner. Les acteurs ont été castés avec soin, un physique très inhabituel pour le héros (Merlin), un blondinet incarnant parfaitement Arthur et Anthony Head, tout droit ressorti de Buffy y interprétant avec brio un roi extrêmement dur.

Le gros défaut de Merlin se situe vraiment au niveau des effets spéciaux numériques. Robin des Bois était en un sens "facile" à réussir : de bons acteurs, une réalisation dynamique, des bois et, hop!, c'était fait. Dans Merlin, il y a forcément un peu plus d'effets spéciaux ! Ainsi, si le reste copie parfaitement la recette du grand frère avec des histoires vraiment à la hauteur et une équipe compétente, le manque de budget pour intégrer les effets aux images est troublant de criardise. On a envie de hurler dès que l'histoire fait croiser la route des acteurs avec un monstre imaginaire. Ils jouent correctement la scène mais on se croirait dans Alien 3 avec des monstres en surimpression pas du tout en phase avec ce que l'on est capable de faire en 2010. Si l'on fait abstraction de cela, la saison 1 donne vraiment envie de voir la suite et la série à une constance au fil des treize épisodes de bonne qualité scénaristique et choisissant un traitement moderne de ce mythe moyen-âgeux. Chaque personnage, y compris les non-récurrents, y sont traités avec soin et l'on sent que le potentiel - une fois réglé ce soucis d'effets spéciaux - pourrait être énorme.

La conclusion de à propos de la Série Télé : Merlin [2009]

Gil P.
70

Merlin nous entraine au temps du roi Arthur... Sauf qu'Arthur n'est pas encore roi et que son père est un salaud. La série commence vraiment bien si ce n'est une intégration complètement ratée des effets numériques. Le charme des histoires et des acteurs opère néanmoins et l'on suit avec bonheur une version très actuelle d'un mythe vieux de mille ans.

Que faut-il en retenir ?

  • Un casting très inspiré
  • Une réalisation plutot bonne D
  • es histoires bien travaillées

Que faut-il oublier ?

  • Des effets numériques mauvais à se pendre

Acheter la Série Télé Merlin en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Merlin sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Légendes arthuriennes