75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du film : Tripper [2008], par Nicolas L.

Avis critique rédigé par Nicolas L. le jeudi 10 septembre 2009 à 17h46

Boucherie hippie

Projet commun de David Arquetteet de son épouse, l'actrice productrice Courtney Cox Arquette, Tripper présente un scénario d'autant plus étonnant qu'il a été tourné il y a déjà trois ans, à l'époque ou les républicains avaient vraiment le vent en poupe. Ainsi, voir George W. Bush, héritier idéologique de Ronald Reagan, aussi maltraité peut nous apparaître, à nous, européens, comme une grosse prise de risque. Il en va ainsi aux Etats-Unis, pays des contradictions, certes, mais aussi de la liberté d'expression.

La vision de cette critique acerbe, digne des Monty Python, orchestrée par David Arquette et sa bande de complices, fustigeant les excès de la société américaine, qu'ils soient réactionnaires ou néo-hippies, dans des gerbes de sang et un flot d'humour noir un brin potache, peut apparaître comme un spectacle assez jouissif, il faut bien l'admettre. En fait, hormis le shérif, sympathique bonhomme complètement dépassé par les évènements, tous les autres personnages finissent par être horripilants, de par leur bêtise ou par un simple phénomène d'antipathie. Ainsi, on en vient même à apprécier les actes du tueur en costard au visage dissimulé sous un masque de Ronald Reagan. Un tueur qui finit même par taper dans le tas, éliminant sans distinction les crétins de la communauté hippie et ceux qui, dans le fond, partagent ses opinions.

Si l'idée est excellente, la mise en forme et le scénario, par contre, le sont un peu moins. En effet, la réalisation de David Arquette, un brin trop bordélique, gène la mise en place d'un vrai rythme. Les inserts de séquence "comiques" consacrés aux délires hallucinatoires des festivaliers finissent même par agacer un peu, victimes de leur redondance et de leur manque d'impact dans le déroulement des évènements. A vouloir trop en faire dans le registre du délire psychédélique, David Arquette finit par perdre le fil, plonger dans le hors sujet et nous proposer un bon lot de scènes inutiles ou mal filmées. Bref, David Arquette n'est pas Terry Gilliam. Heureusement, quelques gags sauvent la mise et permettent de passer un agréable - à défaut d'inoubliable - moment. J'ai par exemple retenu cette séquence où le promoteur de spectacle, véritable caricature puante de l'opportuniste cupide, se planque dans la cuvette des latrines, pleine de merde, avec son magot.

Graphiquement, le comédien-cinéaste va également assez loin, mais pas vraiment dans le registre où l'on était en mesure de l'attendre. En fait, au niveau du gore, Tripper est un slasher se situant dans la moyenne, avec quelques plans chocs, cadrant éventrations et membres amputés. Mais cela ne va guère plus loin. Par contre, le US slasher étant un genre plutôt réservé au spectateur adolescent, le film surprend par l'intégration de longues scènes de nues, féminins et masculins, avec notamment un hippie exhibant fièrement son pénis pendant de longues minutes à l'écran, tout comme une scène de sexe avec un couple en position de levrette, filmée en plan large.

Enfin, concernant l'interprétation, David Arquette a fait appel à ses amis et parents. Luke Haas, son frère Richmond Arquette et son beau-frère Thomas Jane interpretent les rôles principaux, qui, hélas, manquent un peu de relief. Courtney Cox y fait un cameo alors que lui-même incarne un personnage récurrent (on se rend compte d'ailleurs qu'il s'y amuse beaucoup). A noter la présence remarquée de la très jolie Jaime King, dans le rôle de Samantha.

La conclusion de à propos du Film : Tripper [2008]

Nicolas L.
52

David Arquette, acteur-réalisateur très sympathique, visait peut-être avec Tripper le film culte. Sans nous offrir une oeuvre insupportable, force est de dire que, si cela était le cas, il a raté son objectif. Finalement, Tripper n'est qu'un sympathique slasher un brin provocateur et cynique, proposant certes un avis critique, mais sans réellement convaincre.

Que faut-il en retenir ?

  • Une idée de base intéressante
  • Quelques bons gags
  • Une ambiance fun, un brin de provoc'

Que faut-il oublier ?

  • Une réalisation un peu fouillie
  • Des séquences ennuyeuses
  • Un aspect gore tout à fait commun

Acheter le Film (non sorti en salles françaises) Tripper en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Tripper sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+