75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du film (direct to vidéo) : Zombies anonymous [2009], par Richard B.

Avis critique rédigé par Richard B. le dimanche 3 mai 2009 à 15h49

La mort suscite-t-elle une bonne thérapie ?

Qui vous a dit que c'était facile de mourir, surtout lorsque juste après votre mort vous vous transformez en zombie à la peau qui se défraichi ? C'est justement ce qui arrive à la pauvre Angela, qui s’est fait tuer par son petit-copain jaloux. À peine revenue des morts, elle se voit rejetée par la société, a le teint de plus en plus pâle, et, en plus, se retrouve face à un groupe d'extrémiste qui essaye de faire la peau à tous les zombies qu'ils croisent. Angela va donc essayer de suivre une thérapie pour assumer son nouveau statut de mort-vivant.

Dès la première image, il est facile de s’apercevoir que nous sommes devant à une production fauchée : une caméra numérique à mon avis pas dans les modèles les plus performants, des couleurs accentuées, des images manquants de profondeur de champ. Passé ce constat loin d'être alarmant, Marc Fratto, qui occupe ici un grand nombre de postes - scénariste, producteur, compositeur et réalisateur - dévoile un certain talent pour raconter son histoire peu habituelle. Il ne traite pas ici ses morts-vivants comme des idiots cherchant des proies humaines, mais comme des êtres normaux, guères différents de ce qu'ils étaient, mais se dégradant s'ils ne se nourrissent pas de sang. Les Zombies de Marc Fratto sont donc avant tout des humains reconnus par le système, mais dénigrés par les vivants. Perdant très facilement leur emploi, la possibilité de recevoir des soins, et dépérissant petit à petit, la plupart essaient pourtant encore de garder leur bonne conscience en tentant de se nourrir avec de la viande saignante animale. Cette vision peu habituelle de nos bouffeurs de chairs préférés rappelle un épisode des « Masters of Horror (celui de Joe Dante) » dans lequel les « méchants » sont les vivants ; dans le cadre du film de Marc Fratto, cela fonctionne ainsi sur une bonne partie du film.

« Zombies Anonymous » marche parfaitement pendant les premières soixante-dix minutes et impressionne par son montage, son ambiance et sa musique. Transformant sa narration sur les trente dernières minutes en une sorte de guéguerre entre deux groupes radicaux de chaque côté, le film perd un peu de sa superbe pour devenir plus conventionnel, d'autant que les acteurs semblent eux aussi perdre de leur jeu sur cette deuxième partie. L'idée allait de soi que les zombies se révolteraient à partir d'un moment, mais le réalisateur fait durer bien trop longuement cette confrontation et, par moment, rend caricatural ce qu'il avait réussi à rendre si crédible dans sa première partie.

Qui dit Zombies, dit hémoglobine ! Le spectateur étant forcément demandeur pour ce genre de films d'une certaine dose de tripes partant vers la bouche de nos amis. De ce côté il n'y a pas de quoi être déçu, car des tripes à l'air, il y en a, et Marc Fratto ne se montre pas radin en éviscération, têtes coupées et autres blessures chirurgicales.

Pour terminer, je préciserai que j'ai particulièrement apprécié les choix musicaux, en particulier les partitions plutôt douces - et très bonnes - de piano, en parfait contraste avec les situations parfois brutales. Cela fonctionne parfaitement et contribue, en bonne partie, à la réussite de l'atmosphère du film.

La conclusion de à propos du Film (Direct to Vidéo) : Zombies anonymous [2009]

Richard B.
65

« Zombies Anonymous » est un petit film à petit budget, cela se remarque au visionnage, mais il demeure cependant surprenant à plus d'un égard. Totalement réussi sur ses soixante-dix premières minutes, le film perd un peu de sa force sur les trente minutes restantes. En tout cas, une très bonne surprise qui mérite à bien des égares l'attention de tout bons fans de films de Zombies.

Que faut-il en retenir ?

  • un traitement original,
  • une très belle musique,
  • des acteurs dans l'ensemble correct,
  • des passages bien gore,
  • une ambiance dans son ensemble réussie

Que faut-il oublier ?

  • L'utilisation du numérique visible,
  • la fin un peu moins réussie que le reste du film,
  • quelques problèmes de son.

Acheter le Film (Direct to Vidéo) Zombies anonymous en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Zombies anonymous sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Zombies anonymous