75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : Impact #1 [2008], par Richard B.

Avis critique rédigé par Richard B. le jeudi 30 octobre 2008 à 08h30

2107, L’année du changement ?

Bruxelles, le 12 février 2107. Il est 11H23. Une femme d’apparence âgée circule dans la ville, à la rencontre d’une serveuse nommée Lyne. Elle lui remet alors une puce et lui confie la mission d’espionner un groupe de messieurs. Mais le but de cette manœuvre est tout autre : la puce recèle en fait une bombe qui détruit tout le restaurant. On apprend alors que la soi-disant vieille dame est en réalité une jeune mercenaire acceptant la moindre mission périlleuse, cela afin de financer le fonctionnement des appareils médicaux qui permettent à sa fille de rester en vie. Vient alors une nouvelle mission qui va la transporter en Chine pour y sauver un très important dirigeant américain. Mais très vite, elle va se trouver dépassée par les événements et faire d’inattendues rencontres.
A la fin de la lecture de ce premier tome (il en est prévu quatre), on devine une histoire aux apparences riches et pleines de promesses. Runberg y introduit, en seulement quelques pages, un contexte politique, plusieurs personnages et divers lieux, avec une clarté de lecture qui surprend tellement tant d'éléments aurait pu vite tourner à la confusion. Au final, le récit est limpide, Runberg n’oublie pas d’y glisser de l’action et, cerise sur le gâteau, la fin surprend. De plus, les lecteurs de l’excellent « Orbital » (du même auteur) seront contents d’apprendre que ce récit peut-être perçu comme une préquelle.


Côté dessin, il m’est plus difficile de vous exposer une opinion unique. Tout d’abord, il me faut signaler un vrai travail sur la couleur de la part de Niko Henrichon (Pride of Bagdad chez Vertigo DC Comics). Ainsi, chaque lieu et circonstance utilisent des tons de couleurs bien spécifiques. Mais par contre, du côté du trait, le résultat obtenu ne semble pas toujours dégager le même niveau de qualité. Parfois on se retrouve avec des visages et des prises de vues détaillées (il y a des cases vraiment magnifiques), à d’autres moments l’on devine des perspectives douteuses et l’on se trouve devant un dessin semblant plus brouillon. J’ai donc, en fonction des pages choisies, un degré d’appréciation variable - bien que, malgré tout, on demeure en permanence plongé dans l’intrigue et que le dessin demeure lisible dans sa globalité.

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : Impact #1 [2008]

Richard B.
70

« Hostile » a tout de l’album prometteur, avec une intrigue au premier abord captivante et une fin amenant le lecteur à attendre impatiemment la suite. Si le dessin pourrait ne pas toujours convaincre, il serait vraiment dommage de passer à côté de cet album qui, parvenu à son issue, devrait enrichir cet univers solide que semble construire le scénariste.

Acheter la Bande Dessinée Impact en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Impact sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+