75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du roman : Les langages de Pao [1965], par Manu B.

Avis critique rédigé par Manu B. le dimanche 16 mars 2008 à 18h23

Le langage à la source de tout

"Au coeur de l'amas Polymark, la planète Pao tourne autour de l'étoile jaune Auriol. Ses caractéristiques sont les suivantes:
Masse 1.73 (en unité standard) Diamètre 1.39 Gravité à la surface 1.04..."

Sur la planète Pao, les habitants sont pacifistes. Ce ne sont pas des guerriers et l'empereur, le panarque a les pleins pouvoirs sur ses sujets, conforté par le fait que ses sujets ne se rebelleront pas. Lors de l'assassinat de son père, Beran Panasper risque pourtant la mort, du fait que Bustamonte prend la régence et compte bien rester sur le trône en assassinant Beran. Palafox, de la planète Frakha et ses éminences grises, décide de sauver la peau du jeune prince en même temps que la sienne et retourne sur sa planète maternelle. Beran commence alors une nouvelle éducation...
Jack Vance est l'auteur qui a élevé le planet opéra parmi les genres importants de la science fiction pendant de nombreuses années. Son oeuvre la plus connue est le cycle de Tschaï qui, si elle est intéressante du point des quatre civilisations détaillées en long en large et en travers, est très largement surestimée: Jack Vance semble se complaire à ne créer des personnages ni complexes ni profonds, rendant parfois la lecture assez fastidieuse. Ses romans d'aventures se transforment alors en d'interminables descriptions de civilisations avec un background SF, l'auteur préférant se concentrer sur le côté ethnologique. On y perd en fluidité et on y gagne en détails futiles. C'est également le cas dans les langages de Pao.
Et pourtant, l'idée de l'étude du langage et son influence sur la civilisation est extrêmement intéressante. Nul doute que l'écrivain s'est penché sur la question linguistique. Il crée dès lors des groupes d'hommes destinés à des usages différents. C'est ainsi qu'en sortent des Techniquants, des Cogitants et des Vaillants, dont les rôles sont explicitement les techniciens, les scientifiques et les guerriers. Mais Jack Vance ne va pas assez loin, car s'il nous explique la théorie, en pratique, on ne sait comment le langage influe vraiment sur le comportement et la manière d'agir des différents groupes. Ajoutez à cela des peuples et des personnages assez caricaturaux (les Brumbos, les habitants de Frakha, le machiavélique Palofax, le crétin Bustamonte et le jeune padawan Beran) et il en ressort une impression de roman bâclé. Si l'idée est bonne, le développement laisse le lecteur sur sa faim.

La conclusion de à propos du Roman : Les langages de Pao [1965]

Manu B.
70

Les langages de Pao part de l'idée intéressante de la relation entre le langage et le comportement de celui qui le pratique. Hormis cela, l'histoire et les personnages auraient mérité d'être plus travaillés pour en faire un bon roman.

Acheter le Roman Les langages de Pao en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Les langages de Pao sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+