75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du film : Cloverfield #1 [2008], par Gil P.

Avis critique rédigé par Gil P. le mercredi 13 février 2008 à 11h11

scope de camé pour film pas barré

Cloverfield, c'est l'histoire d'un projet qui s'appelait "unknown project - JJ Abrams" et dont on ne savait rien. Quand la bande-annonce est arrivée, tout ce qu'on a pu en comprendre c'est que quelque chose allait détruire Manhattan et qu'on allait en prendre pleins les mirettes.
Au finish, le film bénéficie d'un buzz organisé de main de maitre par la production et tout le monde se doit de voir le film américain le plus attendu de ce début d'année.
Pour avoir participé au buzz de Ring à l'époque (à titre professionnel), je connais toutes les ficelles et à chaque fois qu'un buzz organisé se déclenche, je suis toujours intrigué par ce qui peut faire faire ce genre de choses à une maison de production. Les films sont parfois à la hauteur mais c'est surtout une arme marketting sans véritable logique qui se déclenche pour tenter de faire un casse sur le box-office. Cloverfield est une bonne idée mais qui souffre des défauts structurels d'un film à gros budget (pourtant 30 millions de dollars ce n'est pas non plus un Terminator ;) ). L'inconvénient majeur c'est que ces défauts se voient nettement plus dans un film qui a un mode de tournage d'un film indépendant car justement on le compare aux pépites du cinéma indé dont il se réclame.
On est totalement pris par le film sur le moment car le fait de le tourner de manière amateure (type video HD) est très prenant. Certains trouveront que cette méthode est intoxicante car elle est poussée au bout comme le Projet Blair Witch qui était le premier et sûrement le meilleur representant de ce type de cinéma. Le film est globalement bien fait avec cependant des choix de scénarios inérants à une grosse production américaine : un mec qui revient en arriere pour sauver quelqu'un c'est digne de Die Hard, mais pas d'un film indépendant. Ce qui est logique et attendu dans un film d'action basique fait tache dans un film qui se veut une vision intelligente et décalée d'une invasion extraterrestre.
Le geek de jeux video appréciera grandement le look de la grosse bestiole vraisemblabblement inspiré de DOOM 3 et de ses petites copines arachnoïdes cousines des bestioles de Half-Life.
Au finish on passe un bon moment. Le film est absolument à voir au cinéma si vous comptez le voir. Chez soi, on risque de décrocher et de zapper vu l'exigence intellectuelle de ce mode de réalisation amateure.

La conclusion de à propos du Film : Cloverfield #1 [2008]

Gil P.
70

On ressort de la salle sous le choc, le film est particulièrement prenant du fait du choix de réalisation "video amateure" qui est vraiment appliqué sans concessions. Le film a pourtant le défaut de n'être pas aussi tripant à posteriori qu'un Projet Blair Witch nettement plus intriguant.

Que faut-il en retenir ?

  • un choix de réalisation qui coupe le souffle
  • des effets tres bien ficelés
  • quelques scènes où on est à fond dedans

Que faut-il oublier ?

  • des acteurs parfois en roue libre, peu convaincants
  • des attitudes improbables et des incohérences à mourir de rire

Acheter le Film Cloverfield en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Cloverfield sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Cloverfield