75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du roman : Enchantement [2000], par Lujayne M.

Avis critique rédigé par Lujayne M. le jeudi 15 mars 2007 à 12h15

Un véritable enchantement... bon, elle était facile, celle-là.

Le coup de coeur du moment, le voici : l'histoire de la Belle au Bois Dormant, telle que vous ne l'aviez sûrement pas imaginée... A la fin des années 70, le jeune Ivan découvre, dans une forêt d'Ukraine, une femme endormie gardée par un monstre... Pris de terreur, il s'enfuit. Des années plus tard, il revient, et cette fois, réveillera la princesse d'un baiser. Alors commence pour lui un voyage incroyable à la source des mythologies slaves et des contes de fée... C'est avec un véritable talent qu'Orson Scott Card nous entraîne à la suite de la princesse Katerina dans le royaume de Taïna. Le choc culturel est particulièrement bien décrit, et la terrible Baba Yaga, la grande méchante des contes russes, trouve ici une description particulièrement vivante et cynique. Non dénué d'humour, le récit est loin des canons de la Fantasy classique, et même si l'histoire d'amour est cousue de fil blanc, on se laisse quand même emporter dans la Russie du 9eme siècle avec grand plaisir. Le roman peut se diviser en trois parties : Ivan à Taïna, Katerina au 20e siècle, et le retour à Taïna pour lutter contre Baba Yaga. Les deux premières parties sont particulièrement réussies, grâce à des personnages principaux et secondaires forts (Esther, Ruth, Serguei, Marek), une irruption lente mais "bien intégrée" de la magie, et une assez bonne finesse psychologique. Et que dire d'Ours, le dieu asservi par la méchante sorcière par un charme d'amour ! Chacune de leurs conversations à double tranchant valent à elles seules le détour... La dernière partie, par contraste, paraîtra plus bâclée, car tout paraît un peu trop facile, les évènements s'enchaînent avec beaucoup plus de rapidité, et on s'approche plus des situations "convenues" de ce genre d'histoire, tant par la bataille finale que par la rapidité avec laquelle Ivan gagne soudain le coeur des gens de Taïna...

La conclusion de à propos du Roman : Enchantement [2000]

Lujayne M.
90

Ne boudez cependant pas votre plaisir, car "Enchantement" est une vraie réussite, toutes les scènes avec Baba Yaga sont un régal, l'arrière-plan slave ajoute une coloration inédite à ce genre de roman et le rend encore plus "plausible"... On regrettera de ne pas connaître le sort de certains personnages, tels Ruthie, à laquelle on ne peut manquer de s'attacher malgré ses actes, et la fin fait un peu trop "happy end" pour un conte russe (quoique...)

Que faut-il en retenir ?

  • les personnages
  • l'innovation
  • le style

Que faut-il oublier ?

  • fin un peu rapide

Acheter le Roman Enchantement en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Enchantement sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+