75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du roman : L.G.M. [2006], par Manu B.

Avis critique rédigé par Manu B. le lundi 13 mars 2006 à 01h17

Salut Toto !

"'Les supposés Martiens sont un miroir qui nous renvoie notre image déformée à la manière d'une caricature.'
Jean-Paul Sartre - Le petit Homme vert n'est pas humaniste.
Comme prévu, la deux-chevaux déglinguée qu'on m'avait refilée pour l'opération tomba en panne à quelques centaines de mètres du Camp de Mars..."

Les petits hommes verts existent. C'est au cours de la mission américaine en 1967 Ares I sur la planète rouge que l'unique photo qu'a le temps de prendre la sonde montre un martien en train de tirer la langue. dès lors toute la vie sur terre en est affectée, que ce soit au niveau culturel, social, culturel, religieux et ... économique. Car les premiers à aller sur Mars, pour une mission diplomatique et à ramener un ambassadeur, sont les russes. Au grand "damn !" des américains. En cette fin de millénaire, le monde ne ressemble plus vraiment à notre monde, "à nous". Un membre de la DGSE est dépêché pour retrouver le Petit Homme Vert et pour le protéger à tout prix...
Les deux premières parties 'L'ambassadeur désordonné' et 'MDMA et KGB' étaient sorties en 2001 aux éditions Onyx, Le Bélial' a sorti ce mois-ci l'intégralité du roman avec les troisièmes et quatrièmes parties.
Les références. Que dire sinon que bien évidemment ce livre est un hommage à Martians go home de Fredric Brown, le célèbre roman où les martiens débarquent sur Terre pour pourrir la vie de tout un peuple à coups de "Salut Toto!" aux endroits et moments les plus incongrus. A vous de trouver les autres. Les clins d'oeil sont nombreux puisqu'ils introduisent chaque chapitre où l'auteur se délecte à reprendre citations de discours, de romans et de chansons, en les arrangeant à la sauce martienne. Ainsi Sartre, De Gaulle, Hendrix, Bowie, Nixon, Coluche, les Sex Pistols, George Bush Jr et même Mireille Mathieu y vont gaiement à la mode verte. C'est dans cet esprit que le monde est devenu fou, fou, fou. Les USA sont devenus une puissance sur le déclin, complètement parano, où les états aspirent à leur indépendance politique, la Russie est en voie de démocratisation avec une extension de son influence socialiste sur le monde, le monde est donc sens dessus dessous ! C'est une uchronie menée de main de maître. L'univers est cohérent dans la folie ambiante de ce monde.
Le summum de la dérision. Mais ce qui caractérise ce roman est cette humour caustique, qui dénonce de manière non voilée les excès de notre monde politique actuel. Les USA en prennent plein la tête, avec un petit Buisson, qui caricature fortement le président étatsunien. C'est parfois presque grinçant. Maniant avec brio le non sens, Roland Wagner nous décrit quelques scènes hallucinantes où le petit homme vert répond à des interrogatoires sous l'influence de drogues diverses, devant un groupe de membres du KGB médusés. A la manière inspirée d'un découpage Brunnerien, L. G. M. est aussi et surtout une enquête policière qui emmènera le narrateur parmi les hippies, dans les villes fantômes russes et... ailleurs! Enfin, comme le souligne le quatrième de couverture, la physique quantique et l'effondrement de la fonction d'onde sont revisitées d'une drôle de manière.

La conclusion de à propos du Roman : L.G.M. [2006]

Manu B.
80

L. G. M. est un livre agréable à lire dont certains passages m'ont bien fait rire, sur le thème du petit homme vert.

Acheter le Roman L.G.M. en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de L.G.M. sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de L.G.M.

  • Voir la critique de L.G.M. : Jubilatoire
    80

    L.G.M. Critique du roman par Lujayne M.

    Jubilatoire : Voilà donc un petit roman qui se dévore très vite, avec jubilation car on tape au figuré sur tous les travers de notre société…
    Temps de lecture : 2 mn 35