75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du film : Mad Max au delà du dôme du tonnerre [1985], par Richard B.

Avis critique rédigé par Richard B. le dimanche 16 octobre 2005 à 15h21

Max et le dôme de la déception

Après deux premiers films aussi différents qu’incroyables, George Miller revient sur une troisième aventure du guerrier de la route. L’histoire commence avec notre bon ami Max, dans le désert, avec pour seul compagnon des bons vieux chameaux. Mais décidément, ce pauvre Max n'a pas de chance et le voilà qui se fait tout piquer par un aviateur et son gamin. Cela va le mener à la ville de Barter Town tenue par notre chère Tina Turner.
Il est dit que 15 ans ont passé entre le deuxième film et celui-ci. Cependant on a bien du mal, parfois, à s’y retrouver ; puisque notre ami Max ne fait quasi jamais référence à son passé. Le film que Miller nous propose peut se couper en deux parties. Une première, alléchante, qui semble brutale et reprenant les bons éléments d’un Mad Max, et une deuxième, avec une bande de gamins plus tête à claque que jamais, surfant sur les croyances religieuses.
La première partie est maîtrisée et nous présente une scène mémorable dans le dôme du tonnerre où va affronter, notre ami Max, un certain Maître Bomb. Une scène brutale, même si sans la moindre goutte de sang, renvoyant l’homme a ce qu’il était par le passé où la violence des arènes devient le premier des divertissements humain. La partie de la ville à Barter Town est vraiment intéressante puisque chacun y jouent par intérêt et que l’on ne dénote pas vraiment de bons ou mauvais.
Par contre la deuxième partie du film, lorsque Max se retrouve avec des gamins isolés qui croient, en sa venue, comme celle du Christ. Cela laisse vraiment de marbre. Tout d’abord, parce qu’on se désintéresse des personnages, et ensuite parce que les adolescents finissent par énerver. De plus ils semblent assez bêtes et on se demande comment ils ont put survivre jusque là. Même Mel Gibson semble désarmer et lassé sur cette section du film. Cela se voit : il ne croit plus au projet.
Techniquement le film tient la route, Miller fait un bon boulot et signe des scènes incroyables : comme la course poursuite finale, à l’égale du deux qui est mémorable, en particulier aussi grâce à des véhicules toujours plus funs et designés avec soins. Et cela renvoie encore plus à la déception scénaristique de la deuxième partie du film, puisque cela nous amène à penser que légèrement mieux travailler le film aurait put-être l’aboutissement d’une saga. Autre regret, et pas des moindres, ce Mad Max perd énormément de sa violence, et se trouve beaucoup plus grand public. Avec la bande de Gamins rajoutés en milieu du film, on sent bien que la production simplifie au maximum la violence ; pour arriver à plaire à un plus jeune public et mettre le censure de son côté. Finit le politiquement incorrect dérangeant, Miller préfère mettre quelques piques de-ci de-là. Mais jamais de manière forte et toujours dans la vision de rendre la chose positive et non comme simple témoin. De la nature humaine comme sur les deux premiers.

La conclusion de à propos du Film : Mad Max au delà du dôme du tonnerre [1985]

Richard B.
54

Ce troisième Mad Max possède quelques grandes scènes mais qui ne le sauve pas, « hélas !! », d’une immense déception. Lissé un maximum pour devenir tout public, même si techniquement parlant le film est alléchant ; il laisse un grand vide face aux deux précédents. Divertissant et irrégulier sont les maîtres mots de ce qui ressort du film.

Que faut-il en retenir ?

  • Le dôme du tonnerre
  • La course poursuite finale
  • L’idée de la ville de Barter Town

Que faut-il oublier ?

  • Film lisse perdant du piquant par rapport aux deux précédents
  • Des gamins tête à claques
  • Un scénario de qualité irrégulière

Acheter le Film Mad Max au delà du dôme du tonnerre en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Mad Max au delà du dôme du tonnerre sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Mad Max

  • Voir la critique de Mad Max 2 : Le guerrier de la route
    85

    Mad Max 2 Critique du film par Manu B.

    Le guerrier de la route : L'autre vedette de Mad Max 2 est bien entendue l'interceptor de Max. Ce film a suscité beaucoup d'intérêt pour ces amoureux de la …
    Temps de lecture : 4 mn 1

  • Voir la critique de Mad Max : Un film de fou
    80

    Mad Max Critique du film par Manu B.

    Un film de fou : Un beau moment de cinéma post-apocalyptique.
    Temps de lecture : 1 mn 48

  • Voir la critique de Mad Max 2 : La poursuite infernale
    90

    Mad Max 2 Critique du film par Nicolas L.

    La poursuite infernale : Moins daté que le premier volet, moins bavard que le dernier, Mad Max 2 était dans les années 80 le meilleur opus des aventures du…
    Temps de lecture : 5 mn 26

  • Voir la critique de Mad Max 2 : A la re-découverte de Max
    90

    Mad Max 2 Critique du film par Richard B.

    A la re-découverte de Max : En clair si à mes souvenirs Mad Max 1 était supérieur au 2, la redécouverte de ce dernier m’a fait changé d’avis. Car en le revoya…
    Temps de lecture : 3 mn 15

  • Voir la critique de Mad Max 2 : Une référence dans son genre!
    90

    Mad Max 2 Critique du film par Ma2Max

    Une référence dans son genre! : Un film admirable pour la restranscription de son atmosphère post-apocalyptique. Ses scènes d'actions très fortes (surtout celles …
    Temps de lecture : 1 mn 15

  • Voir la critique de Mad Max : Un film "PUNK"
    98

    Mad Max Critique du film par Christophe B.

    Un film "PUNK" : Miller nous interpelle aux tréfonds de nous même, flattant l'instinct guerrier qui subsiste quelque part en nous, choquant de même…
    Temps de lecture : 4 mn 12

  • Voir la critique de Mad Max : Mad Max
    90

    Mad Max Critique du film par Emmanuel G.

    Mad Max : George Miller offre à la Sf un mythe sulfureux : celui de Max le fou, "héros" ambigu et sans pitié d'un monde en pleine déconfitur…
    Temps de lecture : 3 mn 59

  • Voir la critique de Mad Max : Max le fou arrive
    86

    Mad Max Critique du film par Richard B.

    Max le fou arrive : Dérangeant, fracassant, Mad Max est un film culte, malgré peut-être un petit coup de vieux, le « charme » opère encore, et de plus…
    Temps de lecture : 57 s