Warning 75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du jeu de rôle : Carabines et margarine [2021], par Frédéric M.

Avis critique rédigé par Frédéric M. le jeudi 15 décembre 2022 à 21h04

Chargé, tartiné, prêt à jouer !

Alors que la précommande pour le supplément Comme il faut se termine ce soir, revenons sur la gamme existante pour Château Falkenstein, avec ce scénario.

Attardons-nous sur la forme : un livre de 80 pages en couverture rigide, avec toujours la qualité tant de cette couverture que du papier intérieur. L'objet est plaisant à prendre en main, la maquette, sans fioritures, reste dans l'esprit du livre de base et les illustrations de Mathilde Marlot enrichissent l'ensemble de très plaisante façon. À la lecture, j'en suis parfois venu à me demander "mais il y a quoi comme illustrations dans la version originale de ce scénario ?", tant le style crayonné des illustrations présentes en VF s'intègre très naturellement à l'ambiance "notes jetées sur le papier" qui traverse toute la gamme. Du bel ouvrage donc.

Parlons maintenant du contenu - parce que bon, il vaut quoi ce scénario ? Et bien il fonctionne, à n'en pas douter. Carabines et margarine constitue une enquête dans le Paris des années 1870... enfin, celles de Château Falkenstein bien entendu. Si Haussman est bien passé par là et si l'industrialisation progresse à grands pas, les revendications ouvrières sont ici menées par des Lutins ! Les personnages navigueront entre le milieu ouvrier - d'où est issue la victime - et les classes plus élevées de la bonne société parisienne, car l'affaire inquiète en haut lieu. Nous n'en dirons pas davantage pour ne pas divulgâcher.

Il s'avère cependant un peu décevant - là où on s'attend à une aventure longue (puisque figurant dans un livre de 80 pages), elle parait rapidement menée. Les personnages pourront bien sûr se fourvoyer dans les quelques fausses pistes proposées, mais elles sont au final moins nombreuses que dans le scénario de l'écran, L'encore moins concevable aventure du docteur Podelius. Les deux, bien qu'indépendantes, fournissent cependant un début de campagne tout à fait prometteur puisque se situant toutes deux à Paris. De quoi mettre le pied à l'étrier au MJ, pardon, à l'hôte et à sa table.

Le scénario s'accompagne d'aides de jeu pour suivre les indices disponibles et leur statut (découvert par les personnages ou non). S'ils sont commodes, leur incorporation au livre les rend peu pratiques à l'usage à la table. De même les fiches de PNJ ou les nombreuses cartes et plans auraient gagné à être tirés à part. C'est ici que le format "beau livre" trouve hélas sa limite : de nombreux éditeurs nous habituent à des impressions peut-être moins luxueuses mais plus "jouables", avec des fiches portraits que le MJ pourra présenter à ses joueurs sans brandir son livre et en masquer le texte. Idem pour les pré-tirés : ils sont originaux et permettent de démarrer le jeu immédiatement, mais autant leurs historiques que leurs fiches techniques sont "compris dans le livre". Décidément un format livret souple associé à une pochette d'aides de jeu aurait sans doute mieux fonctionné - ou plus correspondu aux critères actuels.

Le livre comporte également deux aides de jeu plus génériques, quoi qu'intimement liées au scénario : une espèce jouable de Faë, les Teuz, et une description de Paris. Là encore, hélas, petite déception. Si la description de Paris apporte des informations factuelles sur la vie de la capitale au XIXe siècle, cela reste très factuel et léger. Les quelques informations épargneront un fastidieux travail de recherche pour qui veut donner une couleur authetnitque à sa description de la ville lumière - même dans sa version Nouvelle-Europe, cependant, n'attendez pas d'intrigues ou d'accroches de scénario à chaque ligne. Quant aux Teuz, ils n'apportent pas de grande révolution dans la gamme des personnages jouables. En revanche, l'évocation du supplément Les mémoires d'Auberon de Faërie a le don de mettre l'eau à la bouche ! Vivement !

La conclusion de à propos du Jeu de rôle : Carabines et margarine [2021]

Auteur Frédéric M.
65

Carabines et Margarine constitue un excellent scénario de démarrage pour Château Falkenstein. Cette plongée réussie dans le Paris de la Nouvelle Europe aurait toutefois gagné à un autre format avec des aides de jeu plus faciles à diffuser aux joueurs. Rien qu'un coup de photocopieuse comme au bon vieux temps ne saura remédier !

On a aimé

  • L'aventure prête à jouer;
  • Les personnages prétirés;
  • Les magnifiques illustrations.

On a moins bien aimé

  • L'aide de jeu sur Paris vraiment légère;
  • on aurait aimé les plans et aides de jeu du scénario en tirés à part.

Acheter le Jeu de rôle Château Falkenstein : Carabines et margarine [2021] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Château Falkenstein : Carabines et margarine [2021] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter

Les autres critiques de Château Falkenstein