75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Bande Dessinée Le sang des batisseurs, tome 1 - A4 Couverture Rigide / Vents d'Ouest

Le sang des batisseurs, tome 1

à propos de la bande dessinée

  • Format : A4 Couverture Rigide
  • 56 pages
  • Editeur : Vents d'Ouest
  • Code Produit / ISBN : 978274930525X
  • Prix public conseillé : 13,00€
  • Date de sortie : 2 juin 2011 Il y a 8 ans

Comparer les prix sur La bande dessinée Le sang des batisseurs

Rappel du synopsis

Margot Saint-Benoît est dépêchée sur le chantier de l’abbaye en construction dont le maître-bâtisseur vient de mourir mystérieusement. Margot, dont les propres compétences ne sont plus à prouver, reprend les rênes du chantier avec l’assentiment de Messire Bertrand, maître d’ouvrage et frère de la future abbesse. Mais rapidement, des évènements tragiques vont venir contrarier la construction de cette abbaye novatrice …Peu à peu, Margot est perturbée par des visions macabres. Visions qui s’avèrent refléter une réalité que chacun essaie tant bien que mal de lui cacher : une série d’abominables meurtres sacrificiels ensanglante Eyglière depuis plusieurs semaines déjà ! Étrangère, femme, et progressiste, la jeune Margot devient vite le bouc émissaire de ces faits pour le moins troublants.Malgré l’animosité des compagnons et l’hypocrisie environnante, Margot décide de continuer le chantier tout en menant l’enquête. Grâce au soutien de Messire Bertrand et l’aide d’une jeune fille étrange perçue comme un suppôt du diable par les compagnons, elle va ainsi découvrir des secrets qui l’entraîneront vers un destin tragique…Un polar fantastique et médiéval en deux tomes, porté par le scénario passionnant de Michael Le Galli, tout à fait dans la veine du Nom de la Rose ou des romans de Ken Follet, et par le dessin de Marie Jaffredo dont les pages en couleurs directes sont à couper le souffle.