75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

5 films qui auraient rêvé d'être Star Wars... mais non...
Petit classement 100% subjectif des films incontournables sur le sujet

C'est l'évènement cinématographique incontournable de cette fin d'année : les Derniers Jedi sort cette semaine. Ca nous a donné l'envie de vous parler des films qui auraient voulu être des Star Wars, mais qui n'ont malheureusement réussi qu'à être des navets. Voici donc 5 films qui ont largement pillé Star Wars (et classés par ordre alphabétique, juste pour ne pas froisser les sensibilités).

 

La bataille des étoiles

Film réalisé par Alfonso Brescia

La Terre est menacée par une invasion de créatures extra-terrestres qui s'emparent des corps humains et qui obéissent à une intelligence artificielle mégalomane..

Il y a de fortes chances que le spectateur contemporain reste perplexe à la vision de La bataille des étoiles. Il faut dire que ce film de space opera était déjà complètement ringard en 1977, année de sa sortie dans les salles transalpines. Plus de trente plus tard, il apparaît comme un spectacle si nul qu’il en devient surréaliste. La bataille des étoiles, c’est le must du nanar, le parangon du nawak kitch, l’œuvre que tout cinéphage amateur de bis italien se doit d’avoir vu. (lire la critique complète)

 

Starcrash - Le choc des étoiles

Film réalisé par Luigi Cozzi

Voyageurs des espaces intersidéraux, Akton et Stella Star sont pris en chasse par des contrebandiers. Ils réussissent à les semer avant d'être arrêtés par la police locale. Stella s'évade aussitôt. Elle apprend qu'elle et son complice ont été désignés par l'Empereur galactique pour retrouver son fils, attaqué par le plus grand ennemi de la paix sidérale, Zarth Arn. Les deux compères ne savent s'ils doivent accepter cette périlleuse mission. L'Emprereur pourrait cependant ne pas leur accorder le choix de refuser...

Le cinéma bis italien n'aura eu de cesse de repomper les gros succès hollywoodien, et Star Wars aura bien entendu eu le droit à sa copie low cost. Armé d'un casting pas dégueulasse du tout (Christopher Plummer, Joe Spinell, Caterina Munroe, David Hasselhoff), Luigi Cozzi livre une relecture ultra-kitch de l'oeuvre de George Lucas. Effets spéciaux, costumes, décors, dialogue, scénario, tout sonne faux dans le film, au point qu'il finit par devenir un sympathique nanar que l'on prend plaisir à regarder...

 

Star Cruiser

Film réalisé par Jack Moik

2630. L’Empire Sykon et la Confédération se livrent une guerre sans merci depuis 57 ans. Le monde est vidé de ses ressources, les troupes sont épuisées, et la rumeur d’un soulèvement populaire se propage comme un virus. Seule issue possible : la Paix. Mercenaire le plus doué de l’Empire, Rick Walker est engagé pour une simple mission de transport. Il est alors loin d’imaginer que le sort de l’univers se trouve à bord de son vaisseau. Au milieu du chaos laissé par des années de guerre, il est notre seul espoir.

La vision de Star Cruiser pose un léger problème de conscience. Quand l’on voit toute cette débauche d’effets spéciaux numériques, l’on se dit que pour cinq millions d’euros, les bidouilles de Jack Moik ne sont pas si mal foutues, avec notamment quelques sympathiques combats spatiaux. Mais si l’on fait abstraction de ce louable effort, force est de dire que ce film est sacrément pourri. Image hideuse, jeu et direction d’acteur calamiteux, scénario d’une effroyable banalité, même le design des vaisseaux pèchent par manque d’originalité. Une grosse daube, donc, que l’on ne parvient à ingérer que grâce à sa sauce, à base d’effets visuels potables. (Lire la critique complète)

<

 

Turkish Star Wars

Film réalisé par Çetin Inanç

Murat, pilote de vaisseau spatial, et son coéquipier combattent des extra-terrestres. Ils s'égarent sur une planète, qui sera prise d'assaut par l'Empire Tyrannique. Les impérialistes comptent dominer l'univers grâce à l'intelligence humaine : Ils prennent des cerveaux humains pour constituer un seul cerveau gigantesque. Murat combattra l'Empire et deviendra le très légendaire homme qui sauva le monde.

Bon, là, c'est un peu particulier : Turkish Star Wars est un véritable plagiat du film de George Lucas, ayant même été jusqu'à en reprendre des images (de façon tout à fait illégale bien entendu). Mais ce classement n'aurait pas été complet si on n'en avait pas parlé tant Turkish Star Wars est aujourd'hui considéré par beaucoup comme le Graal du nanar.

 

Wing Commander

Film réalisé par Chris Roberts

En l'an 2654, de redoutables créatures mi-hommes, mi-félins attaquent le quartier général de la confédération terrienne et s'emparent du systeme central de navigation et des voies d'accès directes à la Terre. L'amiral Tolwyn assiste impuissant à cette attaque surprise, son vaisseau de combat étant stationné à des années-lumière du drame. Il alerte alors le lieutenant Christopher Blair à bord du navire marchand "Diligent", pilote par Paladin, un aventurier qui connaît la carte de l'univers comme sa poche. Lui seul est capable de trouver un raccourci dans l'espace-temps.

Wing Commander, fruit des délires mégalomanes de Chris Roberts, est un véritable navet de dimension galactique. Dialogues débiles, festival de clichés, personnages crétins, scénario convenu sont au programme d’un caprice de 30 millions de dollars qui ne vaut le coup d’œil que pour quelques séquences de combats spatiaux. Sauf les plus taquins des spectateurs, qui s’amuseront aussi de voir quelques stars (David Warner, Jurgen Prochnow) patauger dans la semoule, coincés dans des rôles ridicules. (Lire la critique du jeu)

 

A lire également :

Auteur : Vincent L.
Publié le lundi 11 décembre 2017 à 14h00

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !