75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du jeu de cartes : Le Roi des Nains [2011], par Fred C.

Avis critique rédigé par Fred C. le vendredi 30 décembre 2011 à 11h13

La critique du staff

Le roi des nains, est un jeu de cartes créé par Bruno Faidutti, à qui l'on doit notamment Isla Dorada, et édité par Iello, éditeur incontournable du monde ludique.

Dans ce jeu, 3 à 5 joueurs vont s'affronter pour devenir le Roi des nains, le barbu de la bande en quelque sorte !

Un nain vaut mieux que deux tu l'auras.

La première chose que l'on peut noter quand l'on tient la boite du « Roi des nains » dans sa pogne, c'est que le matériel est de toute beauté! Comme à son habitude, Iello a mis le paquet (de cartes), pour ravir nos globes occulaires.

La boite, à fermeture magnétique, et à l'image des cartes, magnifiquement illustrée par Christophe Swal.

Dans la boite se trouve, 53 cartes, 39 de base, et 14 cartes spéciales. Ainsi que 20 tuiles « Quêtes ».

Les 39 cartes de base se découpent à la manière d'un jeu de cartes classique, c'est à dire du « 2 » à « l'As », reparties en 3 couleurs, qui représentent en fait des clans, à savoir, les Chevaliers (en bleu), les Nains (en vert), et les Gobelins (en rouge).

Les 14 cartes spéciales, comportent ou non des valeurs, et ne sont affiliées à aucune couleur. Leur effet permet le « petit plus » qui permet d'emporter la donne, ou de s'enfoncer encore plus...

Les 20 tuiles « Quêtes » servent quant à elles, à connaître les conditions de victoire pour la donne en cours. En effet, si le « Roi des Nains » est bel et bien un traditionnel jeu de plis, la façon de marquer ces points dépend totalement de ces tuiles de Quêtes. Alors, avant de penser à marquer des points, il faut dans un premier temps, essayer de ne pas en perdre....

Enfin, nous trouverons dans la boite, un petit livret de règles, qui se lit très vite et qui vous permettra de commencer le jeu dans la foulée.

Comment qu'on joue !

Au début du jeu, on mélange séparément, les tuiles de quêtes, les 39 cartes de base, et les 14 cartés spéciales.

En fonction du nombre de joueurs, on ajoute ou on retire une carte. Puis le donneur pioche la première carte du paquet des cartes spéciales et la mélange avec les cartes de base, et enfin on distribue le même nombre de cartes à tous les joueurs (d'où l'ajustement en fonction du nombre de participants).

Le joueur qui récoltera dans son pli le "5 de Nain", deviendra ensuite le prochain donneur de la future donne.

Ensuite, le joueur qui possède le « 5 de Chevaliers » pioche la première tuile des "Quêtes".

Sur cette dernière, deux possibilités s'offrent au joueur, qui détermineront la façon de marquer des points pour le décompte final.

Puis, le joueur qui possède le "5 de Gobelin" dans son jeu, pose la carte de son choix et ouvre le bal !

Au même titre que bon nombre de jeux de plis, quand une couleur est jouée, il faut obligatoirement jouer cette couleur à son tour, mais sans obligation de surenchérir sur la carte posée.

Une fois que toutes les cartes ont été jouées, tout le monde passe alors au décompte des plis devant lui.

Attention, on ne compte que les points soumis à la condition de la tuile « Quête ».

Puis, on défausse la carte spéciale qui a servit pour le tour, ainsi que la tuile « Quête » qui vient d'être utilisée. Et on recommence un tour ! Le jeu se passe en 7 donnes, où à la fin de chacune, les joueurs comptent les points et additionnent ou soustraient leurs points de donnes en donnes.

Le club des 5

Un jeu Nain dans la main.

Le Roi des Nains est un sympathique jeu de plis. Rien de révolutionnaire, mais il nous rappellera les longues soirées cartes au coin du feu où dans un restaurant universitaire voire dans une mine vidée de son or. D'ailleurs, les cartes sont au format « Tarot », et cela renforce cette idée !

Le jeu est proche du traditionnel Barbu, et je pense pouvoir affirmer que le choix du titre est bien là pour nous rappeler que les nains, sont les plus grands des « barbus » !

Le jeu est très bien illustré, et lui donne un côté loufoque et décalé qui ne sera pas pour nous déplaire !

Le jeu tourne très bien. Que ce soit de 3 à 5 joueurs, les parties s'enchaîneront, et le nombre de joueurs n'influencera pas fondamentalement la durée de la partie.

En revanche, si le jeu nous amuse les premières parties, il faut bien reconnaître que les 20 tuiles « Quêtes » reviennent souvent.

Rajouter à cela qu'il faut 7 donnes pour remporter la partie, cela peut entraîner un certain ennui chez les joueurs qui ne chercheront généralement plus à remplir les conditions de victoire mais à simplement posé leurs cartes, nom d'un nain en culotte courte !

La conclusion de à propos du Jeu de cartes : Le Roi des Nains [2011]

Fred C.
70

Le Roi des nains est un jeu de plis ou chaque donne sera différente pour le décompte des points. En effet, un joueur déterminera, via une tuile « Quête » le "comment on marque les points" pour une donne. Cela aura pour effet de couper la chance ou la malchance d'un joueur. Un bon jeu ne signifiant pas automatiquement une belle victoire ! Par contre, les parties s'enchaînent et se ressemblent, et les 7 donnes pour une partie peuvent vous sembler longues, bien longues...

Que faut-il en retenir ?

  • Très beau matériel
  • Accessible de 7 à 77 ans (même sans poil au menton)
  • Condition de victoire "aléatoire"

Que faut-il oublier ?

  • Parties répétitives

Acheter le Jeu de cartes Le Roi des Nains en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le Roi des Nains sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+