75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Projet Pelican revient chez les XII Singes

Publié il y a 5 mois par Vincent L.

Projet Pelican revient chez les XII Singes : Son auteur passe aux aveux...

Son auteur passe aux aveux...

Il s'agissait du premier jeu édité chez feu CDS Editions. Project : PELICAN revient aujourd'hui dans toutes les bonnes boutiques ! Pour l'occasion, on a posé quelques questions à son concepteur, Fabien Fernandez, histoire de savoir ce qui nous attendait dans cette première mouture !

Accusés officiellement de crime fédéral, votre véritable délit semble être votre savoir. Un savoir que le gouvernement américain veut récupérer. La traque est lancée. Avec pour seule ressource l'héritage tribal que vous avez redécouvert sur l'île, vous devrez survivre et échapper aux agents lancés sur vos traces. Mais vous apprendrez vite qu'il ne s'agit pas d'une simple chasse à l'homme. Dans un monde ou rock'n roll, guerre, paix et drogues coexistent, l'Horreur sera votre quotidien...

Alors pourquoi une deuxième édition ?  « Tout simplement pour faire revivre le jeu qui n'était plus disponible depuis quelques années, nous explique Fabien Fernandez. Avec l'intérêt des XII Singes pour cet univers et la fermeture de CDS éditions, c'était presque naturel comme publication. Et puis quant il y a aussi la possibilité d’enrichir le jeu... c'est encore mieux. L'idée est de faire une véritable deuxième édition, c'est-à-dire un gros retravail sur de l'existant. »

En effet, cette deuxième édition ne reprend pas à l'identique la publication originellement parue chez CDS Editions. Quels changements peut-on en attendre ? « Déjà dans le format, on passe du presque carré de CDS à celui comic des XII Singes. Ensuite, dans cette deuxième édition, il y a plusieurs livrets, un écran de jeu et une grande carte de San Francisco (dessinée par le très grand Maxime Plasse). Enfin, dans le contenu : campagne écrite totalement (l'ancienne était composée de synopsis détaillés) , setting créé pour cette édition (San Francisco dans les 70's avec lieux et PNJ pour des idées de scénar), des scénario en plus en dehors de la campagne officielle et une adaptation au DK System en présevant des règles propres à l'univers, comme le Chindi. Pas mal de nouveautés en somme. »

« La campagne fait une douzaine de scénarios, chacun prenant place dans un endroit précis du pays, on va du nord au sud et entre chaque historie, il y a de quoi glisser ses propres scénars. Difficile de quantifier le nombre d'heures de jeu, d'autant que cela dépend des groupes et de l'exploitation des lieux que les PJ vont traverser. Ca dépend aussi du rythme auquel les PJ résolvent les intrigues. Ce qui est important est également de jouer le quotidien aux USA, le racisme ambiant, les minorités, les groupuscules, les traditions amérindiennes, etc. »

En terme de mécaniques de jeu, le changement est également au rendez-vous via l'adaptation au DK System« L'adaptation DK System n'était pas prévue au début. C'est au cours des échanges avec l'éditeur que ça s'est installé. Je ne suis pas fan des systèmes génériques mais j'aime bien voir ce que peuvent donner certaines contraintes. Ma peur au début était de perdre l'identité du jeu. Mais en fait pas du tout. On s'est rapproché de BIA, mais on n'a rien perdu de intensité horrifique, du système de dépendances de drogue ou des règles de Chindi. Ca m'a permis notamment de simplifier pas mal de mécaniques de la première édition et de plus me concentrer sur le développement background. »

Alors justement, pour les deux du fond qui n'ont pas tout suivi (et dont je fais parti), quelles sont les différences entre BIA et Project : PELICAN ? « Dans BIA, on joue des agents fédéraux travaillant dans les réserves amérindiennes contemporaines. On flirte avec le surnaturel et l'intervention des des esprits totems. Dans Project : Pelican, on interprète des natifs qui se trouvaient sur Alcatraz en 1969 pour réclamer leurs droits et qui se retrouvent pourchassés par un gouvernement pour un crime qu'ils n'ont pas commis. Ils comprendront qu'en plus de leur lien avec un esprit totem (les totems sont différents que dans BIA, et on peu piocher dans les deux jeux pour son perso sur ce point) il y a une autre dimension surnaturelle dans l'univers. »

Bref, le catalogue des XII Singes se dotent d'une nouvelle Intégrale de qualité qui propose aux joueurs plusieurs dizaines d'heures de jeu. « A ce jour, je n'ai pas prévu de faire des suppléments. La gamme est auto suffisante, cependant, s'il y a de la demande de la part des joueurs, rien est exclu. Là il y a de quoi jouer pour quelques temps, après on verra s'il faut enrichir de nouveau le jeu. Il ne faut pas oublier que des liens sont possible vers BIA ou encore Necropolice. Du coup, ça ouvre pas mal de possibilités. »

On a hate de voir tout ça ! Et on risque de vous en reparler très très prochainement !

Project : PELICAN 2ème édition est écrit par Fabien Fernandez, illustré par Fabien Fernandez et Maxime Plasse, édité par les XII Singes. Le jeu se compose d'un livre de base, d'un écran et d'une carte de San Francisco. Il est vendu au prix de 30€ pour 144 pages. L'écran, le livret et les cartes sont vendus séparément au prix de 20€.


 

Suis nous sur facebook !

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »