75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Jeu de cartes : Eaten by zombies!
Eaten by zombies! >

Critique du Jeu de cartes : Eaten by zombies!

Avis critique rédigé par Benoît F. le mardi 18 octobre 2011 à 0124

Eat them all !

"Deux heures, deux maudites heures que la vieille d’en face gratte à ma porte. Elle avait pourtant l’air si gentille cette vieille dame ! Toujours prête à rendre service… Et là, à l’heure où je vous parle, elle entame ma belle porte d’entrée taillée dans un bois issu de forêts gérées durablement, mais çà, tout le monde s’en fout maintenant ! Tout a changé en si peu de temps : mon chien s’est fait mordre par le facteur et j’ai du les abattre tous les deux… tout fout le camp je vous dis ! Bon, c’est l’heure de tenter une sortie, le frigo est vide…"

 

 


PREPARE LES MUNITIONS !

Voici un jeu de cartes dont l’apparence est particulièrement évocatrice. Un réceptacle en carton imitant fidèlement une boîte de munitions de l’armée américaine et le décor est planté! Ce contenant est véritablement réussi, tant dans son aspect esthétique que dans son côté pratique. Les 198 cartes de jeu trouveront aisément leur place et les intercalaires en carton éviteront les rangements en vrac et les mises en place fastidieuses. Mayday Games nous propose donc un produit parfaitement dans le thème et d'une grande commodité. En plus de cela, la boîte de jeu pourra recevoir sans problème vos protège-cartes dont l’éditeur américain est également l’un des fabricants. La vie est bien faite tout de même!

 

Par ailleurs, le design graphique des cartes présente un aspect Old School faisant inévitablement penser aux vieilles publicités « made in America » des années 60. Un parti pris esthétique efficace et en totale adéquation avec l’ambiance émanant du jeu. Parmi ces nombreuses cartes on trouvera : des zombies, des cartes Butin ainsi que les cartes composant le paquet de départ de chaque joueur.

 

Cependant, ce tableau idyllique est noirci par un point qui s’avère pourtant capital pour la compréhension du jeu : la rédaction des règles. En effet, ces dernières, en anglais dans le texte, demeurent confuses et très mal organisées. Exemples et schémas explicatifs sont absents d’un livret dans lequel les trois icônes du jeu ne sont pas décrites. Erreur de jeunesse ? Sans doute. Depuis, l’éditeur et l’auteur ont proposé un nouveau livret de règles en téléchargement gratuit (cliquez ici). Celui-ci corrige toutes les erreurs mentionnées plus haut et va même jusqu’à changer quelques points de règles pouvant poser problème. Dommage que ce travail n'est pas été fait en amont mais saluons tout de même ce geste salvateur pour un jeu qui mérite tout de même notre attention.

 

A TABLE !

Le but du jeu est de survivre, ni plus ni moins. Pour cela, vous aurez recours à des cartes dont les effets reposent sur les deux actions principales du jeu : combattre ou fuir devant la horde de morts-vivants qui se trouve malencontreusement entre votre « home sweet home » et les lieux de ravitaillement.

Eaten by zombies ! s’inscrit dans la grande tradition des jeux de type "Deck Building" dont un certain Dominion fut l’instigateur il y a quelques années de cela. Vous allez donc devoir constituer votre paquet (deck) au fur et à mesure de la partie en choisissant les cartes les plus adéquates pour votre survie.

En haut, la horde / en bas, les piles de cartes Butin (Swag)

 

Le tour d’un joueur se déroule de la manière suivante :

- Une carte Zombie est révélée et ajoutée à la horde

- Puis, grâce aux cartes qu’il a en main, le joueur actif va devoir choisir entre combattre la horde ou fuir devant elle. Dans les deux cas, le but est de récupérer des cartes butin situées au milieu de l’aire de jeu puis de les ajouter à votre main afin d’augmenter vos chances de survie. Si l’action entreprise se conclut par un échec, le joueur actif perd des cartes au lieu d’en gagner.

- Ensuite, la horde est placée dans la défausse ou bien reste en place pour le joueur suivant, selon si la fuite a été couronnée de succès ou non.

- Enfin, pour clore son tour, le joueur actif pioche des cartes de son paquet jusqu’à en avoir six en main. Si celui-ci est dans l’impossibilité d’accomplir cette action, il se transforme en zombie et jouera son prochain tour de manière complètement différente.

 

La partie s’achève dans les cas suivants :

- Si un joueur est le seul survivant et que ses charmants camarades sont tous devenus des zombies, l’heureux élu l’emporte.

- Si les survivants parviennent à éliminer tous les zombies (pioche + défausse), victoire des survivants.

- Si, à un moment de la partie, un joueur ne peut jouer de cartes de sa main car il ne possède que des cartes Zombie, victoire immédiate des mort-vivants.

 

LA FAIM JUSTIFIE LES MOYENS

Dans une ambiance oscillant entre le célèbre comic book Walking Dead et le film Je suis une légende (s’inspirant du roman de Richard Matheson), Eaten by Zombies ! parviendra à séduire les adeptes d’une thématique particulièrement en vogue. Au-delà de çà, le jeu de Max Holliday est entaché par des règles piètrement conçues. Pourtant, ce jeu de construction de "deck" n’est pas si difficile à appréhender. Une fois expliqué par un gentil organisateur rompu à l’exercice, la séance se déroulera dans la joie et la bonne humeur. La pression sur les survivants sera de tous les instants ; en cela, Eaten by Zombies ! remplit parfaitement son contrat en mettant une mécanique de jeu éprouvée au service d'un thème fort.

 

De deux à quatre joueurs, une partie de Eaten by Zombies ! ne dépassera pas les 40 minutes. Un format court présentant l’avantage de permettre aux joueurs de remettre le couvert. Cependant, cette fugacité laisse un sentiment d’inachevé. En effet, au regard de la durée moyenne des parties, les cartes Butin paraîtront trop nombreuses pour que les joueurs puissent toutes les exploiter. Certes, cet aspect tend à soutenir le renouvellement des parties mais, au final, les joueurs délaisseront certaines cartes et privilégieront les valeurs sûres. D'autre part, on appréciera la gestion des cartes Zombie dont la régulation du flux sera une condition sine qua non à la victoire. Ce type de cartes revêt deux aspects: en éliminant les zombies, ces derniers rejoignent votre paquet de cartes et vous oeuvrez donc pour la communauté. Parallèlement à cela, vous êtes autorisés, et vivement conviés, à ajouter les cartes Zombie de votre main à la horde déjà en place lors du tour de l'un de vos petits camarades. Enfin, on appréciera également le côté asymétrique du jeu à partir du moment où un joueur endossera le rôle de mort-vivant. L'expérience sera courte tout en ayant l'avantage non négligeable de ne laisser personne en route.

 

A noter l'existence d'une petite extension dénommée We have the Bomb!. Ce set de cartes promotionnel fut livré avec les versions numérotées du jeu et sera disponible pour la sortie officielle lors du salon de Essen (fin octobre 2011). Cette variante amusante propose de tout faire sauter, survivants et zombies y compris. Un vrai bouquet final fidèle à l'esprit du jeu.

La conclusion de

Thème à la mode pour mécanismes à la mode. Voici ce que l'on peut dire du jeu de Max Holliday. Les zombies ont le vent en poupe et malgré l'odeur pestilentielle que cela dégage, ce regain d'intérêt pour les choses mort-vivantes pénètre insidieusement dans de nombreux domaines. Le monde ludique n'est donc pas épargné par cette vague. A cela, on ajoutera l'utilisation d'un principe de jeu très tendance depuis l'avènement de Dominon pour obtenir un résultat acceptable qui ne révolutionnera pas la catégorie. Eaten by Zombies! est donc un jeu sympathique dont le matériel particulièrement attractif cachera les tatônnements dus à une première oeuvre.

Que faut-il en retenir ?

  • Complètement dans le thème
  • Une pression réelle sur les joueurs
  • Un matériel qui attire l'oeil
  • Jouable dans toutes les configurations

Que faut-il oublier ?

  • Des règles mal conçues
  • Trop fugace pour constuire une stratégie

Acheter Eaten by zombies! en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Eaten by zombies! sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+