75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Manga : Guin Saga - Les Sept Mages
Guin Saga - Les Sept Mages >

Critique du Manga : Guin Saga - Les Sept Mages

Avis critique rédigé par Nicolas L. le samedi 5 juin 2010 à 1327

Quand le guerrier-léopard ennuie

Dans Les Sept Mages, Guin,  roi-guerrier à tête de léopard, doit protéger son peuple contre une menace d’origine inconnue. Pour cela, il va devoir pénétrer dans l’univers inconstant et périlleux des magiciens. Sa première tache va être de pénétrer dans l’allée des Charmes, le repaire des illusionnistes…

Guin Saga – Les sept mages est un spin-off de la célèbre saga manga actuellement éditée chez Kazé Manga (elle-même basée sur la série de romans de Kaoru Kurimoto). Cette série de trois ouvrages est également la première œuvre manga éditée chez Milady Graphics. A la lecture du premier tome, tant elle s’est révélée pénible, l’on en vient à se demander si ce choix fut judicieux. Je m’explique.

Si, comme moi, vous n’avez pas lu la nouvelle de Kaoru Kurimoto, vous allez souffrir à la lecture de ce tome 1 tant la structure du récit est chaotique et mal pensée. Victime d’un découpage absolument pas pertinent, Guin se retrouve trimballé sans sens logique, à travers des énormes ellipses, entre son domaine royal et les univers créés par les illusions des mages. Les personnages surgissent d’on ne sait d’où pour disparaître une page plus loin, et l’on saute sans arrêt du coq à l’âne. Les dialogues, assez sibyllins, n’arrangent rien à la compréhension une intrigue (impossible de savoir si cette faiblesse vient du texte original ou d’une traduction approximative) pourtant très classique.

Au niveau du dessin, même constat d’insuffisance avec un Kazuaki Yanagisawa nous proposant un travail variant de moyen à franchement médiocre. Problèmes de proportions et personnages disgracieux sont monnaie courante dans ces 176 pages de piètre qualité. Monsieur Yanagisawa, sachez qu’il ne suffit pas d’exposer quelques jeunes filles à la poitrine généreuse pour remporter l’adhésion du public ! Heureusement, le mangaka se rattrape un peu en nous offrant quelques jolies planches (surtout en milieu d’ouvrage) et en faisant montre d’une grande rigueur dans les architectures. Mais, au final, force est d’admettre que tout cela n’est guère emballant.

La conclusion de

A la lecture de ce premier tome, on ne peut pas vraiment dire que Milady, en choisissant de lancer sa collection manga avec Les sept mages, ait eu le nez fin. Scénario confus et dessins médiocres sont en effet au programme de ce spin-off qui ne rend pas honneur à la magistrale œuvre de Kaoru Kurimoto. Je vous avoue même que je n’ai guère envie de découvrir la suite de ce cycle qui compte pourtant seulement trois opus.

Que faut-il en retenir ?

  • Quelques (rares) belles planches
  • La découverte d’un autre Guin

Que faut-il oublier ?

  • Découpage très brouillon
  • Scénario peu captivant
  • Dessins très perfectibles
  • Personnages disgracieux

Acheter Guin Saga - Les Sept Mages en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Guin Saga - Les Sept Mages sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Guin Saga

  • Voir la critique de Guin Saga : Quand l'auteur de Blood of Matools s'empare de Guin Saga
    87

    Guin Saga - Critique du manga par Lionel B.

    Quand l'auteur de Blood of Matools s'empare de Guin Saga : Tout fan d'héroïc fantasy se doit de découvrir ce manga. Si vous avez aimé Blood of Matools, il est inconcevable que vous ne puiss…

En savoir plus sur l'oeuvre Guin Saga