75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Dante's Inferno >

Critique du Jeu Vidéo : Dante's Inferno

Avis critique rédigé par Nicolas W. le jeudi 11 mars 2010 à 14:06

Plongez en Enfer

Version testée : Playstation 3

C'est lors de la troisième croisade que Dante s'engage dans les armées croisées. Confronté à la Mort, il refuse son sort et va la vaincre pour s'emparer de sa faux. De retour chez lui, il découvre sa bienaimée Béatrice sauvagement assassinée...dans les bras de Lucifer. Car Dante a failli à sa parole et a péché : désormais Béatrice est vouée aux enfers. Ainsi commence le périple du croisé qui devra apprendre à craindre ses péchés au fur et à mesure de sa descente parmi les 9 cercles infernaux. Bref, vous l'aurez compris, ca va saigner !

L'enfer de Dante

Librement inspiré de l'œuvre de Dante Alighieri, Dante's Inferno retrace le combat désespéré d'un homme pour retrouver l'amour de sa vie et tenter de réparer ses péchés. Mais il représente, tout comme l'œuvre originale, l'occasion de dépeindre les cercles infernaux, chacun de ceux-ci étant caractérisé par un péché particulier tel que la gourmandise, la colère, la luxure ou encore la cupidité. L'idée de base est donc particulièrement exploitable dans le monde du jeu vidéo. Bien entendu, exit la finesse et bonjour l'action.

God of Inferno ou Dante of war ?

Il s'agit d'un jeu d'action pur et dur que nous livre le studio Visceral Games. Au programme, des cohortes de démons et autres monstres à passer par le fil de votre faux ou à absoudre par la pureté de votre croix. Le jeu est nerveux, très nerveux et l'animation particulièrement fluide. Les combos sont facilement enchaînables et variés. La prise en main est donc particulièrement agréable en plus d'être intuitive. Mais, car il y a un mais à ce beau tableau, tout le système de combat est un vulgaire copier-coller du ténor du genre : God Of War.  Et cela sans aucune originalité. Pour ceux qui ne connaisse pas ce jeu, aucun problème. Pour les autres, la sensation de plagiat est très désagréable. Mais non content d'imiter Kratos dans ses techniques de combats, Dante reprend exactement le même système de QTE  (Quick Time Event, c'est à dire appuyer sur la touche correspondante  à celle affiché à l'écran au bon moment) pour achever les boss et les ennemis un peu coriaces. Si toutes ces techniques sont excellentes, elles sont pourtant dénuées de toute originalité. C'est vraiment dommage... On se consolera avec un système de magie qui offre quelque belles possibilités...

De l'esthétique du diable

Pourtant Dante's Inferno est un jeu à l'esthétique léchée ! Au gré des 9 cercles, le joueur va découvrir un bestiaire de plus en plus coriace et de plus en plus repoussant. Force est de constater cette fois que le design est assez irréprochable avec quelques passages extrêmement impressionnants tel que l'affrontement avec le Roi Minos, la traversée du Styx ou encore la confrontation avec la maitresse du cercle de la luxure...Au contraire, sur un plan purement graphique, Dante's Inferno affiche un constat plus mitigé. Si le jeu est globalement beau, certaines textures et certains environnements sont d'une qualité douteuse sans compter quelques bugs assez ennuyeux (rester bloquer DANS une falaise n'est pas des plus appréciables...). Heureusement, ces défauts sont relativement rares et n'entravent pas la qualité globale...On aurait juste aimé une meilleure finition ! Reste les superbes cinématiques dont est parsemé le jeu et les quelques séquences en style dessin-animé qui ajoutent une certaine originalité à la narration

Ange ou Démon ?

Heureusement, plus que l'esthétique et la variété des adversaires, le jeu comporte son lot de bonnes surprises ! Au rang de celles-ci, Dante aura le choix dans la voie qu'il désire emprunter. On pourra soit punir nos ennemis au moyen de la faux et s'engager sur une voix démoniaque (en acquérant des pouvoirs en conséquences moyennant une certaine quantité d'âmes...) soit les absoudre par la croix. Ces deux choix peuvent se faire en plein combat pour achever un ennemi ou au contraire face à un des nombreux êtres jalonnant le chemin de notre croisé (tel Attila ou Alexandre le grand). Dans ce cas présent, le choix de l'absolution débloque une sorte de mini-jeu aussi simple qu'efficace pour accumuler le plus de points possibles. Au fur et à mesure de ses pérégrinations, Dante pourra donc monter en niveau de sainteté ou s'orienter vers une voie démoniaque. Malheureusement, ceci n'aura pas d'autres conséquences que de débloquer certaines aptitudes. Sans influence sur le jeu lui-même ou l'aspect du héros.

Des boss dantesques

Tirant encore de God Of War son goût pour la démesure (bien moindre certes), Dante's Inferno offre son lot de boss. Ceux-ci sont pour la plupart extrêmement impressionnants et donneront bien du fil à retordre au joueur. Du Roi Minos à Lucifer lui-même en passant par Antoine, votre faux va bien servir. Le jeu est aussi l'occasion de chevaucher certaines monstruosités et d'enclencher des passages aussi dévastateurs que gigantesques. Nul doute que de ce côté, Dante n'a que peu à envier à Kratos...Si ce n'est le charisme ! Notons pourtant que l'histoire tient assez la route pour maintenir l'intérêt tout au long de l'aventure sans proposer de rebondissements notables.

Plus c'est long, plus c'est bon ?

Véritable faiblesse de Dante's Inferno, sa durée de vie qui, en mode normal, est relativement courte (une dizaine d'heures). Mais ce point ne sera pourtant pas à considérer comme une faiblesse. Si la durée de vie se trouve courte, c'est justement que vous jouez en mode normal. Mettez d'emblée le jeu dans le niveau le plus élevé et la durée de vie double voir triple. Au final, on pourra débloquer un ultime niveau de difficulté (assez démentiel) et de multiples bonus comme un making-of, des costumes ou un nouveau mode de jeu. De quoi rallonger la sauce et tenir le joueur en haleine ! Il ne restera plus qu'à attendre le Martyre de Sainte-Lucie qui rajoutera un mode multijoueur, semble-t-il vers le mois d'Avril.

81

Le bilan sera mitigé pour Dante's Inferno. D'un côté le jeu profite d'un design et d'un environnement aussi glauque qu'impressionnant, de boss démesurés, d'une fluidité et d'un système de combat à l'efficacité prouvée ainsi qu'un univers infernal qui ne lésine pas sur l'hémoglobine. Mais de l'autre, on sent une désagréable sensation de déjà-vu ainsi qu'un manque claire de finition. Les amateurs d'action seront aux anges, car le jeu est formidablement bon sur ce plan. Les autres, et notamment les fans de Kratos resteront perplexes dans l'attente du fameux God of War III. Celui-ci risque de sacrément faire mal à ce Dante's Inferno!

Critique de publiée le 11 mars 2010.

Que faut-il en retenir ?

  • L'univers
  • La violence
  • Le gameplay
  • Les boss
  • Les cinématiques
  • Le système de choix

Que faut-il oublier ?

  • Manque total d'originalité
  • Quelques bugs
  • Certaines textures
  • La manque de charisme de Dante

Acheter Dante's Inferno en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Dante's Inferno sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !