75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
La Malédiction de Gathia >

Critique de la Bande Dessinée : La Malédiction de Gathia

Avis critique rédigé par Nicolas L. le dimanche 3 janvier 2010 à 16:34

Démarrage en douceur


Personnage né de l’imaginaire de Robert E. Howard (L’ombre du vautour, une nouvelle que l’on peut trouver dans le recueil Le seigneur de Samarcande), Sonya la Rouge, cette aventurière du XVIème siècle, au caractère d’acier et à la beauté saisissante, a depuis été transposée par le team Marvel Comics dans l’univers barbare et pré christique de Conan pour y devenir l’alter ego féminin du célèbre cimmérien.

Dans cet univers de fantasy, Sonja la Rouge est désormais une aventurière Hyrkanienne ayant fuit son pays d’origine après avoir assassiné l’homme auquel elle était destinée. Elle vit désormais une existence de mercenaire, mais aussi de redresseur de tort, dans la grande tradition de cette chevalerie qui ne fera son apparition que des siècles plus tard. Avec pour toute armure un bikini d’écailles, qu’elle ne quitte même pas quand viennent les premières neiges, Red Sonja traverse les provinces des mondes Hyboriens, marquant les esprits de ceux qu’elle vient à croiser, par sa beauté sauvage, sa magnifique chevelure rousse et son don pour le maniement de l’épée.

La malédiction de Cathia, publiée en France par Panini Comics, est le premier opus de la série éditée par Dynamite Entertainment, qui a pris le relais de Marvel Comics en 2005. Aujourd’hui, sept tomes sont disponibles, les premiers étant réalisés par le tandem formé de Michael Avon Oeming (scénario) et Mel Rubi (dessin). Pour le premier tome, le scénariste (assisté de Mike Carey) a choisi de nous proposer un récit traditionnel, Red Sonja se retrouvant face à un prêtre-roi machiavélique et puissant. Quoiqu’un peu trop linéaire, l’histoire se laisse suivre et dégage une bonne atmosphère dark fantasy. Certaines étapes du script – comme lorsque notre héroïne doit, une lame dans le cœur, se rendre dans un temple impie pour sauver sa vie – sont même assez bien vues. A coté de cela, La malédiction de Cathia est riche en combats meurtriers et sanglants et le pillage final de la ville par ses « libérateurs » dégage un cynisme qui fait mouche.

Au niveau du dessin, Mel Rubi fournit ici un travail intéressant mais irrégulier dans son rendu graphique. On alterne ainsi entre l’excellent (notamment les cadres en pleine planche) et le très moyen, Mel Rubi faisant cependant toujours l’effort de mettre le personnage de Red Sonja à son avantage (avec la présence de beaucoup de plans en contre plongée ayant en accroche la chute de rein de la belle barbare). Bref, je ne suis pas un fan du style du dessinateur, mais je dois avouer qu’il s’en sort plutôt bien, d’autant plus que la mise en couleur est d’un bon niveau. A noter que l’ouvrage contient aussi  des planches de couverture réalisées par d’autres dessinateurs aux styles très différents, comme Gabrielle dell’Otto, Neal Adams ou Marc Silvestri.

60

Je dois avouer que La malédiction de Cathia m’a un peu laissée sur ma faim. Ce premier tome des nouvelles aventures de Red Sonja nous présente un script un peu trop convenu et un travail graphique se situant loin de ce qu’est capable de nous offrir Mel Rubi (certaines de ses planches nous prouvent qu’il est un excellent dessinateur). Il va falloir que les auteurs nous proposent rapidement quelque chose de plus riche pour que cette série marque de son empreinte le petit monde du comic book fantasy. Verdict après la lecture du tome 2.

Critique de publiée le 3 janvier 2010.

Que faut-il en retenir ?

  • Univers d'Howard bien rendu
  • Scénario sans surprise mais efficace
  • Quelques belles planches
  • Une nouvelle série sur Red Sonja? Chouette!

Que faut-il oublier ?

  • Travail graphique irrégulier
  • Un récit peu surprenant

Acheter La Malédiction de Gathia en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de La Malédiction de Gathia sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !