75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : Les Archers
Les Archers >

Critique de la Bande Dessinée : Les Archers

Avis critique rédigé par Nicolas L. le dimanche 24 janvier 2010 à 1624

Quand Red Sonja prend quelques couleurs

Voyageant en Hyrkania, Red Sonja prend sous sa protection la jeune Karena, qui a vu sa cité attaquée et pillée par une bande de soudards. La diablesse à l’épée décide alors d’aider Karena à sa venger et, ensemble, prennent la route du nord, vers le camp des bandits. Mais Red Sonja ne sait pas qu’elle est suivie par un individu mystérieux,  porteur d’une lourde menace.

Un brin déçu par le premier tome, j’ai entamé, je l’avoue, la lecture des Archers avec scepticisme. J’ai rapidement été rassuré. Le scénario de ce comic (écrit par Michael Avon Oeming), qui constitue le premier épisode d’un récit en deux parties, est nettement plus riche que le précédent. En effet, en plus du fait de voir se dérouler une histoire à trames multiples, le lecteur va avoir le plaisir de découvrir, à travers de nombreux flashbacks, l’enfance de Red Sonja, un passé douloureux trouvant son reflet actuel dans les malheurs que vient de connaître Karena. Un moyen habile de justifier l’attachement de la guerrière aux cheveux roux, être éminemment égoïste, envers cette jeune fille.

Au dessus de cette simple histoire de vengeance riche en passages épiques se développe lentement une intrigue aux enjeux nettement plus importants, mettant en péril la destinée du Monde. En effet, au fur et à mesure que notre héroïne se déplace vers le nord, on va en découvrir plus sur l’ascension d’un royaume du mal, siège d’un dédié à un dieu sombre dénommé Borat-Na Fori, lui-même manipulée par le démoniaque sorcier Kulan Gath. Un Kulan Gath qui non seulement utilise les pouvoirs du dieu pour voyager à travers le temps et les dimensions mais trompe les adeptes de Borat-Na Fori qui croient entendre en ses mots l’expression de la volonté divine. Ainsi, le récit, composé d’intrigues et de sous-intrigues, est très intéressant à suivre et arrivé à la fin de l’ouvrage, fort est notre désir de découvrir la suite.

Au niveau du dessin, par contre, je serai nettement moins enthousiaste. Décidemment, je n’aime pas l’irrégularité du travail de Mel Rubi. Autant le dessinateur va s’appliquer sur les pleines pages et nous offrir de très jolies illustrations, autant je trouve que certaines cases de transition sont carrément bâclés (et vraiment moches). De plus, l’encrage numérique, de qualité très moyenne, n’arrange pas les choses. Heureusement que Mel Rubi se rattrape bien avec une mise en cadre judicieuse, très bien rythmée, jouant de son crayon comme de l’optique d’une caméra. Pour un résultat final assez moyen.

A noter que, comme pour le premier ouvrage de la série, on peut trouver à la fin du comic quelques planches représentant des couvertures de Red Sonja, fruit du travail de prestigieux dessinateurs. Un plus non négligeable.

La conclusion de

Avec Les Archers, première partie d'une grande aventure, le scénariste Michael Avon Oeming hisse le niveau un cran au dessus. On a ainsi affaire à un scénario riche en sous-intrigues et en fashbacks autrement plus intéressant que celui du premier comic. Au niveau du dessin, par contre, je reste mécontent du travail de Mel Rubi, trop inégal pour me satisfaire, d'autant plus que l'encrage numérique n'est guère meilleur.

Que faut-il en retenir ?

  • Un scénario intéressant
  • Un récit riche en passages épiques et très sanglants
  • Les couvertures en fin d’ouvrage

Que faut-il oublier ?

  • Un dessin très inégal
  • L’encrage numérique, très moyen.

Acheter Les Archers en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Les Archers sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Red Sonja

En savoir plus sur l'oeuvre Red Sonja