75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
This is not America >

Critique du Recueil de nouvelles : This is not America

Avis critique rédigé par Manu B. le mercredi 1 avril 2009 à 20:22

L'autre Amérique

"Maintenant, Frenkel est mort. Aucun doute n'est possible. De toute façon, on savait tous les trois - Frenkel, De Vries et moi - que ça finirait comme ça. Tout a une fin: les soirées enfumées à mettre au point des tirs triangulaires croisés entre deux blagues salaces, les naïves du week-end qui puent l'usine et savent d'avance que ce n'est pas encore ce soir qu'elles ont tiré le gros lot, les aubes sales et froides de la guerres de Corée où toute oreille bourdonne, le goût et la chaleur accueillante des méninges humaines, les neiges mortes de Sibérie..."

Thomas Day a déjà écrit une bonne quinzaine de romans (dont le plus récent est La Maison aux fenêtres de papier qui se situe au Japon moderne et au Cambodge médiéval) mais aussi plusieurs dizaines de nouvelles. C'est dans la collection les trois souhaits des éditions ActuSF que sont rassemblées trois nouvelles dont le thème est cher à l'auteur puisqu'elles plongent dans ses racines culturelles. Au programme de This is not america: cette année-là, l'hiver commence le 22 novembre (parue dans Invasions 99, revue et corrigée), American drug trip (parue dans Bifrost 26, revue et corrigée) et Eloges du sacrifice (nouvelle inédite pour le présent recueil).
Ces textes s'adressent surtout à tous ceux et toutes celles qui aiment le cinéma américain, car on retrouve, au moins dans les deux premières nouvelles, quelques références au septième art.

Dans cette année-là, l'hiver commence le 22 novembre, qui nous ramène cinquante ans en arrière, trois individus en voiture s'éloignent de Dallas, où l'une des personnes les plus influentes du monde vient d'être abattue. L'auteur s'amuse à échafauder une théorie du complot complètement loufoque, où intervient une espèce extra-terrestre. C'est ce qui arrive lorsque Oliver Stone croise Philip Kaufman et John Wayne. Ça donne quelque chose comme l'invasion des profanateurs contre JFK à Alamo.

Plus proche de nous dans le temps, American drug trip ferait plus penser aux films de Tarantino sur les petites mafias locales où le héros, fauché, doit s'acquitter d'une dette qu'il ne pourra jamais rembourser à moins qu'une solution improbable ne lui sauve la mise. Mais ça ne se déroule forcément pas bien. Un trip aussi déjanté que l'L'oeil dans le ciel, l'humour en plus.

Enfin, la dernière nouvelle, Eloges du sacrifice, la plus récente et au ton plus sérieux, a lieu dans un proche avenir, même si l'essentiel se situe très loin dans le passé. On ne serait pas étonné que l'auteur en prenne les idées pour point de départ de plusieurs romans, puisque son héros revit, à la manière du patrouilleur du temps de Poul Anderson, quelques évènements clés du passé. Le passage des Spartiates est très réussi.

80

En trois nouvelles, Thomas Day réinvente une Amérique imaginaire, drôle ou tragique, indienne ou yankee, passée ou future. Trois textes qui redéfinissent le Nouveau Monde.

Critique de publiée le 1er avril 2009.

Acheter This is not America en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de This is not America sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !