75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Starcraft: le jeu de plateau >

Critique du Jeu de société : Starcraft: le jeu de plateau

Avis critique rédigé par Nicolas L. le lundi 23 mars 2009 à 15:58

Conquête spatiale pour mégalo galactique

Pour ceux qui ne le sauraient pas, StarCraft est l'adaptation d'un jeu vidéo de type RTS (stratégie en temps réel) ayant connu un appréciable succès dans les années 90. Dans ce jeu mêlant gestion et conquête, les joueurs sont invités à prendre en charge la destinée d'une faction militaire extra-terrestre, dans le but de la développer et d'écraser ses adversaires.

Avec Starcraft, Fantasy Flight Games (et Edge Entertainment, l'éditeur français) continue donc de récupérer les univers vidéo-ludiques pour les coucher sur un plateau. Une idée pertinente, car même si ce choix nécessite l'achat d'une licence (pas forcément bon marché), elle permet de s'octroyer sans effort une clientèle conquise par avance: les fans du jeu vidéo, bien sûr. A cela, ajoutez l'excellente réputation de la société, qui ne lésine jamais sur la qualité du matériel et qui sollicite toujours les services de concepteurs de talent. Et l'on se retrouve à nouveau devant un jeu de plateau qui se vend "presque tout seul".

Comme avec Descent: voyage dans les Ténèbres, Doom - le jeu de plateau ou World of Warcraft - Le jeu de plateau, on a affaire ici à un gros jeu, un très gros jeu (un monster game, comme on dit). Prévoyez donc de l'espace (normal, me direz-vous, pour un jeu de conquête spatial) pour installer tout ça et réservez-vous du temps pour lire plusieurs fois la règle, assez étoffée. Car, attention, StarCraft n'a rien d'un jeu grand public, c'est un jeu de gamer (voire de geek) et, même si le livret de règle est très clair et remplie de croquis d'exemple, il risque fort d'être un peu trop complexe pour le joueur occasionnel.

Au niveau du matériel, la boîte solide et élégante contient une quantité astronomique (et hop, encore un trait d'esprit!) de pièces, notamment près de deux cent figurines plastiques représentant les unités militaires. A coté de ces sympathiques figurines, on trouve des tuiles rondes cartonnées représentant les planètes de la galaxie, des cartes diverses (ressources, combat, technologies, évènements) et plein de pions - mais vraiment plein! Le tout est de très bonne facture et joliment illustré, hormis le revêtement intérieur de la boîte, fait d’un carton assez fagrile (le même défaut que pour Descent ou WOW).

De deux à six joueurs peuvent s'affronter dans StarCraft. Comme il n'y a que trois races (les Zergs, les Protoss et les Terrans), dépassé ce nombre de joueurs, on se retrouvera avec deux factions de la même race. Mais attention, elles ne sont pas alliées car il n'y a qu'un seul vainqueur à la fin d'une partie de Starcraft! Ces deux factions sont même sensiblement différentes dans leurs objectifs et leurs moyens d'action.

Comme dans le jeu vidéo, chaque race possède ses propres caractéristiques, forces et faiblesses. Les Zergs, race insectoïde, sont expansionnistes et très agressifs, et ils conviendront à un joueur aimant prendre l'offensive, qui tentera une victoire rapide (le rush, en dialecte vidéo-ludique); les Protoss sont des créatures humanoïdes à la technologie très avancée, peu nombreux mais puissants, ils conviendront plus à un joueur usant de contrôle, patient et économe de ses troupes (qui coûtent très chères en ressources). Les Terrrans, eux, sont des humains. Polyvalents, ils conviennent à tous les types de joueurs car s'ils ne possèdent pas de points forts, ils n'ont pas non plus de gros points faibles.

Starcraft possède un plateau modulable permettant un bon renouvellement des parties - et des possibilités d'extensions futures (comme Brood War, qui existe déjà dans l'édition US). En fonction de leur nombre autour de la table, les joueurs sont invités à y placer des planètes. Chaque planète est ensuite reliée à d'autres via des routes de navigation, créant ainsi une galaxie de taille et de configuration variable.

Si le jeu est stratégiquement riche, il est assez pauvre dans la gestion des ressources car les joueurs seront amenés à n'en récolter que deux types: le minerai et le gaz - ce qui en fait un jeu de gestion assez simple. Chaque planète est divisée en quartiers de production de types et de valeurs variables. Chaque joueur contrôlant une planète (c'est à dire s'il y a installé une base) reçoit en fin de tour les récoltes en minerai et en gaz d'une quantité égale à ces valeurs. Mais attention, il suffit que des troupes ennemis prennent pied sur la planète pour perdre partie (ou totalité) des ressources de cette dernière!

Le jeu se déroule via un système d'ordre très bien pensé. Chaque joueur va placer, chacun à son tour, un ordre sur une planète, jusqu'à ce qu'il en ait distribué quatre. Il peut avoir plusieurs ordres de factions différentes sur la même planète; dans ce cas, ils sont empilés. Une fois que chaque joueur à placer ses quatre ordres, on les exécute (dans le cas d'un empilement, c'est l'ordre du dessus qui est activé le premier) les uns après les autres. Les ordres sont de trois types: Construction, Mouvement de troupes ou Développement (acheter des technologies). Tous ces ordres nécessitent de dépenser des ressources pour être validés.

Le but des joueurs est donc de s'emparer des planètes pour y extraire les matières premières nécessaires à l'extension de leurs forces militaires et de leurs technologie via la construction de structures industrielles et scientifiques.Si la planète est inoccupée, cela ne pose pas de problème; il suffit d'y établir une base pour profiter de ses ressources. Par contre, si la planète est déjà exploitée par l'ennemi, comme il ne peut y avoir qu'une seule base par planète, l'affrontement est la seule solution possible.

Les combats se résolvent à l'aide de cartes Combat (il n'y a pas de jets de dés dans Starcraft). La mécanique est très bien étudiée, facilement assimilable, met bien en avant le coté tactique, avec un bon contrôle, mais il laisse apparaître un petit défaut: sa durée – gênant surtout si la partie réunit plus de quatre joueurs. Pas de problèmes pour les deux joueurs qui s'affrontent, mais pour les autres, ceux qui regardent sans rien faire les belligérants choisir leurs cartes, les placer sur la table et effectuer les calculs de résultat de combat, le temps peut paraître long. Surtout que les joueurs peuvent activer des cartes "spéciales" qui rallongent d'autant plus les phases de combat.

Les conditions de victoire sont multiples. Elles sont en effet propres à chaque faction et il faut bien surveiller vos adversaires pour éviter d'être pris par surprise lorsque arrive la troisième période de jeu (celle où se déclenchent les conditions de victoire). Une situation fréquemment rencontrée dans les premières parties. J'ai même vécu, à mes dépends, la situation inverse. En effet, au cours de ma première partie, j'ai joué durant deux tours complets avec ma condition de victoire remplie sans m'en rendre compte... avant de me faire coiffer sur le poteau par un adversaire beaucoup plus attentif que moi! Enfin, dans tous les cas, sachez que les parties ne sont pas très longues (du moins pour ce type de gros jeux).

Pour finir, signalons que l'un des plus gros points forts de StarCraft est le ressenti de son thème. Les amateurs du jeu vidéo sont en effet vraiment gâtés avec ce jeu de plateau qui dégage le même parfum que l'illustre RTS. La présence d'un thème fort, c'est l'un des principes mis en place par Fantasy Flight Games. Là encore, c'est parfaitement réussi. J’ai même des amis qui, suite à une partie de Starcraft le Jeu de Plateau, ont réinstallés le jeu vidéo sur leur bécane !

A part les Chocobons, tout cela est contenu dans une boîte de jeu StarCraft

90


Encore bravo ! Vous allez finir par croire que j’ai des actions chez Fantasy Flight Games, mais, je n’y peux rien, à chaque sortie d’un de leurs jeux, je suis (presque) toujours bluffé. Matériel superbe et en quantité, système de jeu logique, efficace et en accord avec le thème, StarCraft est une excellente adaptation apte à combler tous les amateurs du jeu vidéo... et à séduire les autres.

Critique de publiée le 23 mars 2009.

Que faut-il en retenir ?

  • Système de jeu efficace et logique
    Peu de hasard
    Un thème très fort
    Matériel de qualité

Que faut-il oublier ?


  • Prend une place importante à six joueurs
    Le système de combat, qui ralentit un peu le rythme

Acheter Starcraft: le jeu de plateau en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Starcraft: le jeu de plateau sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !