75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : The Spirit
The Spirit >

Critique du Film : The Spirit

Avis critique rédigé par Sylvain T. le lundi 5 janvier 2009 à 1433

Dentiste et Nazi - La Totale !

Après L’excellent Sin City en 2005, et l’exécrable 300 en 2007, Frank Miller revient à la réalisation avec The Spirit. Basé sur le comicbook du même nom, le film est-il l’ultime adaptation d’un roman graphique d’exception ?
Un justicier masqué erre dans les rues sales et dérangées de Central City. Ancien flic revenu d’entre les morts par on ne sait quel moyen, il lutte dorénavant en solo, contre les malfrats de « sa ville qui hurle ». Seul un ennemi lui résiste, il porte le doux nom d’Octopus.
Doté d’un casting de choix et d’une réalisation unique en son genre, The Spirit est une réussite d’un point de vue visuel. Reprenant le fameux concept adopté pour Sin City, le parti pris graphique choque la rétine dès les premières images. Un long générique de début montrant l’encéphalogramme plat d’un homme, qui va reprendre du poil de la bête lorsque tout commence. Disons que durant les 30 premières minutes du film, on ne sait pas trop où on est. Difficile de comprendre l’action qui se passe à l’écran, surtout lorsque l’acteur en voix off, nous donne des indices au compte goutte, ce qui a pour conséquence d’introduire des questions auxquelles nous n’aurons de réponses qu’à la fin de l’œuvre qui nous est présentée. Fidèle au comicbook original, le film suit à la perfection la trame de la BD, et claque véritablement à l’écran grâce à l’introduction, remarquable, d’une pléthore d’acteurs d’exception.
Je m’arrêterai simplement sur la première apparition de la très sexy Eva Mendès, avec l’eau reluisant sur son corps de déesse, tandis que la caméra fait des plans fixes sur ses formes très avantageuses. Car oui, The Spirit est LE rendez-vous de magnifiques actrices. Scarlett Johansson qui se permet d’arriver en officier nazi au beau milieu du film, et en assistante sadomaso est quelque chose d’unique, que l’on ne devrait voir qu’une fois au cinéma.
Mais revenons à l’histoire si vous voulez bien, cette dernière est parsemée de flash-backs pour tenter de nous « ramener » la mémoire. Prévisible certes, mais passionnant s’il en est, le scénario, unique en son genre, multiplie les surprises et les scènes exagérées : de la bagarre déjantée dans les marécages au sauvetage du Spirit par Sand Saref. Courant vers un dénouement psychédélique, le Spirit nous laisse libre d’écouter ses pensées les plus intimes, torturé par un naufrage amoureux qui ne sera pas totalement résolu à l’issue d’un combat épique. Je retiendrai une scène en particulier, elle est assez longue car elle montre l’ampleur du talent de Samuel L. Jackson (Octopus) dans un solo déconcertant. Il s’agit tout simplement d’un délire pseudo-nazi (dont la phrase plus haut est issue) complètement décalé par rapport à l’univers sombre du reste du film. Tableau culte de The Spirit, le moment où Jackson se prend le signe Nazi (l’aigle) sur la tête. Dérangeant ? Certainement, drôle ? Assurément.
Métaphore visuelle et névrotique, The Spirit est véritablement une œuvre unique. Pourtant, ceux qui ne connaissent pas forcément l’œuvre d’origine, ou qui n’aiment tout simplement pas le genre, seront largement déçus. Car malgré un scénario en béton, la trame est difficile à suivre. Il faut s’accrocher, ne pas somnoler et rester bien concentrés, malgré quelques longueurs.

La conclusion de

Très attendu, The Spirit divisera, comme les précédents films de Franck Miller. Mais nul doute qu’il s’agit là d’une adaptation réussie, qui est arrivée à me subjuguer notamment grâce à un jeu d’acteurs très réussi et à un style graphique que j’aime particulièrement.

Que faut-il en retenir ?

  • Eva Mendès tout simplement magnifique
  • Le style graphique
  • L'histoire
  • Les scènes décalées

Que faut-il oublier ?

  • Un début assez long
  • Le héros manque de consistance

Acheter The Spirit en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de The Spirit sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de The Spirit

  • Voir la critique de The Spirit : Quand un génie du crayon s'emmêle les pinceaux
    42

    The Spirit - Critique du film par Nicolas L.

    Quand un génie du crayon s'emmêle les pinceaux : Avec son somptueux aspect visuel et son intrigue rachitique, The Spirit fait l'effet d'une magnifique coquille vide. Oh, Frank Mil…

En savoir plus sur l'oeuvre The Spirit