75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : Escale boréale tome 1 [2006], par Nicolas L.

Avis critique rédigé par Nicolas L. le dimanche 22 juin 2008 à 12h04

Voyages en Terre de Glace

La France au 17ième siècle. Le jeune Jacques rêve de découvrir l’Islande. Il profite que son oncle embarque pour une saison de pêche dans l’Atlantique nord pour monter au bord clandestinement. Découvert par l’équipage, il est attelé à diverses taches subalternes quand, suite à d’étranges phénomènes, il est accusé de porter la poisse. Considéré comme un pestiféré, il attend l’occasion pour pouvoir débarquer en douce sur cette terre que l’on aperçoit non loin. Une attaque de la flotte danoise va lui donner cette possibilité…
Avec Islandia, le dessinateur-scénariste Marc Védrines nous transporte dans l’Islande de la réforme, aux périodes les plus sombres de la domination danoise (l’histoire se déroule donc probablement à partir de 1660). Assez bien documenté, le scénario met en avant les difficultés d’un peuple écrasé par les taxes d’un gouvernement absolutiste, en plein siècle dit « petite période glacière » (il faut bien savoir que dans la deuxième moitié du 17ème siècle, les eaux arctiques ont baignés l’Ecosse pendant près d’une dizaine d’années), et qui trouve une solution à ses malheurs et sa misère dans la superstition. Les traditions nordiques sont désormais considérées comme impies (contrairement à l’époque de l’influence papale) et les « jeteurs de runes » ou même les simples traditionnalistes, tous accusés de sorcellerie, atterrissent sur le bucher de l’inquisition.
Dans ce monde, Jacques, que l’on devine porter un extraordinaire destin mais qui semble aussi apporter le malheur autour de lui, se voit rejeter par tous, même par la jolie Stina. Il se retrouve donc régulièrement sur les routes, ce qui permet à Védrines de nous faire dresser des différents panoramas de cette île magnifique, d’autant plus que le tome se déroule sur deux saisons, le glacial et humide hiver et le renouveau printanier. L’auteur plante ainsi le décor et nous présente les divers éléments de l’économie islandaise et du quotidien des insulaires ; l’élevage du mouton, la cueillette de la canneberge, les assemblées constituantes (dont l’Althing de Thingvellir), les bains d’eau chaude, l’importance du cheval et de la pêche, etc.
Initiative intéressante, mais qui n’est finalement pas si spectaculaire qu’espérée. En effet, si j’ai été entièrement convaincu par ce scénario très bien mené et mis en cadre de manière traditionnelle mais efficace, cela n’a pas été le cas en ce qui concerne le trait du dessinateur. Sans le trouver désagréable au regard, je n’ai pas vraiment adhérer à ces dessins aux traits si fins et si rudimentaires, voire caricaturaux. C’est une question de goûts, bien entendu, mais personnellement, je trouve que ce style ne met pas en valeur, non seulement les personnages, mais surtout les paysages qui se retrouvent parfois réduits à un fond de cadre blanc pour simuler la neige.

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : Escale boréale tome 1 [2006]

Nicolas L.
75

Pour conclure, je dirais qu’Escale Boréale est un bon premier tome, empli de mystères et doté d’un scénario qui titille la curiosité du lecteur. Le récit est bien mené, bien documenté tant au niveau historique que symbolique (bravo à la juste utilisation du Futhark et des runes liées, comme l’Aegishjalmar) et les (més)aventures de Jacques sont très intéressantes. Par contre, je suis un peu moins enthousiaste en ce qui concerne le style graphique, trop épuré et caricatural à mon gout.

Que faut-il en retenir ?

  • Scénario intéressant et bien documenté
  • Personnages accrocheurs

Que faut-il oublier ?

  • Un trait un peu trop simpliste

Acheter la Bande Dessinée Escale boréale en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Escale boréale sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Islandia