75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : Bienvenue au cottage
Bienvenue au cottage >

Critique du Film : Bienvenue au cottage

Avis critique rédigé par David Q. le mardi 1 avril 2008 à 1050

Petit week-end à la campagne

David et Peter, deux gros loosers de frères, ont besoin de fric et enlèvent donc la fille du patron. Mais ça tourne très vite à la débandade pour ces deux kidnappeurs du dimanche qui ont choisis un cottage isolé comme quartier général. Mauvaise idée car les campagnards n'aiment pas les citadins...
Comédie horrifique qui donne le ton dès les premières minutes - une mite passe devant la pleine lune - The Cottage est bourré de scènes drôles, complètement décalées, irrévérencieuses et gores qui seront appréciées de l'amateur de genre. Commençant comme un thriller comique, le film s'enfonce peu à peu dans le gore à mesure que les personnages se prennent des coups et disparaissent. Il reste cependant toujours drôle du fait du décalage et de l'humour noir potache toujours présent.


Paul Andrew Williams nous plonge dans 90mn déjantées grâce à des acteurs très typés - la bimbo, le boulet, le cerveau, les yakuzas, l'idiot - et une ambiance à couper au couteau. Décidément, après Shaun of the Dead et Severance, les anglais ont trouvés un équilibre entre humour et horreur qui fait mouche - ou mite - à tous les coups - de pelle. Avec Andy Serkis (ex-Gollum) aux commandes du groupe de ravisseurs, on aurait pu penser que tout allait fonctionner mais c'était sans compter son frère stupide et son complice complètement largué. La preuve, le premier a peur des mites et arrive à avoir plus peur que la fille kidnappée, tandis que chez le second il n'y a vraiment plus rien à sauver.
Pour le spectateur, les plans se suivent et ne se ressemblent pas. On est souvent surpris par les rebondissements du scénario et surtout par les actions de ces personnages pittoresques qui ne cessent d'accumuler les gaffes. Entre celui qui réponds au téléphone alors qu'il est poursuivi par une sorte d'abomination génétique et celui qui oublie de mettre sa cagoule et se fait reconnaitre par la victime de l'enlèvement, on en vient à attendre la prochaine gaffe qui mènera à une situation toujours plus compliquée. Ne cherchez pas d'effets spéciaux High-Tech ou d'acteurs à la mode, tout est fait maison, sans pour autant que ce soit trop amateur. Du sang bien rouge au cadrage bien huilé, on sent que tout a été pensé au millimètre pour donner du plaisir au spectateur qui le lui rend bien. En fin de compte, on se laisse guider dans cette aventure qui ne berne personne quand à sa portée et qui joue simplement son role de divertissement sans prise de tête.

Bien sur on pourrait regretter l'absence d'un réel scénario alambiqué, le surjeu des acteurs, le manque de crédibilité de l'ensemble et les facilités avec laquelle les gaffes s'enchainent mais ce serait bouder notre plaisir que de voir se film au premier degré. Laissez-vous imprégnez par l'humour anglais et reprenez une tasse de thé, vous verrez que ça passera beaucoup mieux.

La conclusion de

The cottage ce sont des personnages complètement surréalistes, une ambiance très british, du sang bien tape-à-l’œil et surtout 90mn de divertissement sans prise de tête. Note pour plus tard: ne pas trainer dans la campagne anglaise.

Que faut-il en retenir ?

  • L'humour noir déjanté
  • Les personnages

Que faut-il oublier ?

  • C'est pas crédible pour un sou ;)

Acheter Bienvenue au cottage en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Bienvenue au cottage sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Bienvenue au Cottage

En savoir plus sur l'oeuvre Bienvenue au Cottage