75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Super Mario Galaxy >

Critique du Jeu Vidéo : Super Mario Galaxy

Avis critique rédigé par Manu B. le dimanche 20 janvier 2008 à 18:11

Soupppeur Marriio Galllaxy !!


Aïe! La princesse Peach s'est fait enlever. Décidément, Mario doit reprendre du service pour arracher aux griffes de Bowser sa proie malheureuse. C'est à la fête donnée à l'occasion des étoiles que ce gros méchant a non seulement kidnappé la princesse, mais aussi le palais. Autant ne pas faire les choses à moitié... C'est dans cette poursuite que Mario disparaît, sous les yeux de sa bien aimée, éplorée à l'idée qu'elle ne pourra jamais retrouver sa liberté. Heureusement (car Mario s'en tire généralement toujours), on le retrouve au palais d'une autre princesse: Harmonie. Elle accepte de l'aider, sauf que pour pouvoir localiser la planète prison de Peach, il doit se servir du télescope géant, alimenté par un soleil très affaibli. Il doit pour cela rapporter le maximum d'étoiles dérobées par l'armée de Bowser et disséminées sur de multiples planètes. La tâche semble énorme mais petit à petit, Mario doit ramener une à une les étoiles...

Super Mario Galaxy:
Super Mario Galaxy:

Depuis le passage de Mario en 3D, il fallait une innovation supplémentaire pour capter l'attention du joueur (pas les fans de la première heure, ceux-là étaient les premiers à jouer). Une fois encore, la wiimote et le nunchuk augmentent encore la facilité avec laquelle on dirige son Mario. Les Mouvements du poignet combinés aux touches nous ouvrent les portes d'un monde d'interactivité de plus en plus exaltant. Si le pointeur semble ne servir à rien dans les premières minutes, on se rend compte rapidement qu'il sert à récupérer les cristaux beaucoup plus facilement qu'en passant dessus.
Super Mario Galaxy: Mario en abeille ou en fantôme.
Super Mario Galaxy: Mario en fantôme ou prêt à se transformer en ressort.

Ce qui attend Mario est tout simplement insurmontable (se dit-on en premier lieu), au vu du nombre de galaxies à explorer et de planètes à visiter. D'autant plus que les planètes ne sont accessibles que lorsque son compteur d'étoiles atteint un certain nombre. On se dit que le fait de rester bloqué sur une épreuve va vous plomber le jeu. Alors, rassurez vous car la difficulté n'est pas insurmontable, Nintendo préférant miser sur le plaisir de jouer plutôt que sur une épreuve de force et une difficulté grandissante et habituelle des jeux les plus récents. Nintendo a opté pour la variété et l'abondance des épreuves, garantissant une bonne trentaine d'heures minimum pour finir le jeu. La jouabilité et la prise en main se font rapidement, même pour les débutants, rendant ce jeu accessible par tous. Comme souvent, Nintendo atteint son objectif.
Une diversité de lieux, d'épreuves vont de pair avec une diversité de possibilités. Mario se voit donc, en fonction de la planète, se transformer en abeille, en fantôme, en homme de feu, de glace ou bien en homme ressort (ce dernier étant parfois difficilement maniable, soit dit en passant). Or, ces transformations sont utilisées à bon escient dans la succession d'épreuves et dans le contexte adéquat. Elles permettent de ne pas lasser le joueur en lui donnant l'impression de répéter les mêmes choses. Il est aussi possible de revisiter des planètes grâce aux comètes bleues, blanches, noires où Mario doit refaire tout ou partie d'un passage en contre la montre, contre son double d'ombre, ou ne disposant que de vie limitée. Cela vous fait gagner des étoiles supplémentaires. Les boss de galaxy sont impressionnants de diversité également, parfois redoutables mais pas insurmontables.
Super Mario Galaxy: Mario en abeille, quelle classe!
Super Mario Galaxy: Mario en abeille, quelle classe!

Super Mario Galaxy: Question de gravité.
Super Mario Galaxy: Question de gravité.

Comme pour les Marios (depuis la 2D jusqu'à la 3D), votre personnage peut obtenir des bonus, sous la forme de 1UP, de champignons, de blocs? (cadeaux mystères), d'invincibilité temporaire et s'insère dans les tuyaux d'accès. Il peut s'agripper aux plantes grimpantes, se propulse grâce aux canons ou monte dans les bulles. Super Mario Galaxy reste ainsi totalement dans l'esprit habituel des autres volets. Il a aussi à jouer aux équilibristes de cirque, à surfer sur une raie, à nager sous l'eau, chevaucher les carapaces et patiner comme Candeloro.
Mais ce qui est le plus déstabilisant est de jouer autant avec la gravité, se retrouver la tête en bas sur des mini planètes. La prise en main prend quelques temps pour diriger votre Mario préféré, pour lui éviter les pièges sur ces sphères, même si les angles de la caméra peuvent être modifiés dans une certaine mesure.
Si techniquement, les textures de ce jeu, les graphismes du personnage ne peuvent rivaliser avec les consoles de la génération de la Xbox 360, beaucoup plus puissante, l'impression générale ne s'en ressent pas vraiment. On reste dans un univers enfantin donc plus ou moins simple. Mais là n'est pas l'intérêt d'un Mario bros. Dans ces conditions, Super Mario Galaxy est un vrai régal et tout simplement superbe.
Super Mario Galaxy:
Super Mario Galaxy:

90

Au final, Super Mario Galaxy pose une pierre supplémentaire sur l'édifice instable de la réussite de la Wii. Elle devient de plus en plus incontournable.

Critique de publiée le 20 janvier 2008.

Acheter Super Mario Galaxy en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Super Mario Galaxy sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !