75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Téléfilm : Les dents de sabre
Les dents de sabre >

Critique du Téléfilm : Les dents de sabre

Avis critique rédigé par Nicolas L. le jeudi 13 décembre 2007 à 1633

Navet aux dents longues

Une île proche de l’archipel fidjien. Un promoteur de parcs à thème. Des créatures préhistoriques. Des gamins en villégiature… Non, malgré des apparences pourtant trompeuses, ce pitch n’est pas le sujet de Jurassic Park IV mais le scénario Les dents de sabre, un production Sci Fi Channel réalisée par George Miller – le réa écossais de la séquelle de l’Histoire Sans Fin, pas l’australien de Mad Max reconverti dans le cochon.


Comme toute la thématique développée (sic) dans le film se trouve dans le bref descriptif cité ci-dessus, il vous est désormais aisé d’imaginer la profondeur de l’histoire. Il ne me reste maintenant plus qu’à vous faire un exposé du résultat, techniquement et artistiquement parlant. Et, croyez-moi, cela va m’être difficile, tant j’ai du mal à me remettre d’une expérience qui s’est avérée très traumatisante pour mes nerfs et ma santé mentale.
Bon, je vais quand même essayer.
Sur une île aux dimensions et au relief variant au gré des séquences, un scientifique est parvenu, on ne sait trop comment, à créer trois félins du Pléistocène, à savoir des smilodons, plus communément appelés tigres à dents de sabre. Ces fauves créés génétiquement vivent dans des cages en verre et ne sont autorisés – durant les heures promenades – qu’à se balader dans un vaste enclot électrifié situé au centre de l’île (enfin, je crois…). Oui, mais voilà, cette état de fait est avancé sans considérer la nature des résidents des lieux : les gardiens sont des autochtones crétins, leur chef une folle du cul et l’agent de maintenance un esclave sexuel un peu niais. Donc, ce qui devait arriver arriva ; surveillés par des incapables, les tigres se font la malle.
Ce qui est cool, c’est que comme l’île n’est arpentée que par des hommes d’affaires cupides, des poufs de luxe et des jeunes crétins, les tigres, en les bouffant, contribuent à assainir une humanité décadente. Mais bon, en même temps, faire de l’humain son ordinaire n’est guère convenable. Donc, une adversité va s’élever pour faire face à ces exterminateurs préhistoriques en image de synthèse moisie. Quelques agressions assez spectaculaires (le smilodon, sachez-le, apprécie les techniques de décapitation) vont parsemés alors une narration soporifique et prévisible qui va s’achever par la mort convenue du promoteur cupide et la mise hors d’état de nuire des prédateurs.

En fait, pire que les incohérences et la nullité de ce casting rempli de gardiens abrutis, d’une tarlouze secrétaire, de puceaux de 21 ans, d’une chef de sécurité obsédée sexuelle et d’hommes d’affaire psychorigides, c’est la qualité des effets spéciaux qui piquent les yeux. Ce n’est même plus un effet allergique un peu irritant, c’est carrément comme si l’on nous plantait des aiguilles à tricoter dans les pupilles. Déjà, les tigres sont hyper mal foutus et insérés dans le plan suivant la méthode « je suis un fumiste et je n’ai même pas lu Le Montage Numérique Pour les Nuls », mais le final… ah, le final… je n’ose en parler tant j’ai failli en pleurer. Un effet d’empalement cartoonnesqe complètement nase car en total décalage avec le sérieux affiché jusqu’alors par le traitement. Même dans les pires productions amateurs filmées en mini-DV, on ne voit pas pareil étron numérique. Un « véritable foutage de gueule » qui démontre le total irrespect dont font preuve réalisateur et producteur envers leur public. Je m’énerve un peu c’est vrai, mais franchement, je trouve que c’est vraiment pousser loin de bouchon…

La conclusion de

En conclusion, je dirais que Les dents de sabre est l’un des pires films du catalogue Sci Fi, qui ne brille pourtant pas par la qualité de ses produits. En effet, hormis quelques effets gore, il y a strictement rien à sauver de ce métrage qui, comble du mauvais goût - en plus d’effets spéciaux lamentables et d’un scénario débile - se déroule sur un plage tropicale sans avoir l’élégance de nous offrir la vision d’une jolie fille en bikini. Pfff, vraiment pourri ce navet, j’vous dis…

Que faut-il en retenir ?

  • Quelques effets gore

Que faut-il oublier ?

  • Tout le reste…

Acheter Les dents de sabre en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Les dents de sabre sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+