75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : Ruptures #2 [2007], par Richard B.

Avis critique rédigé par Richard B. le samedi 16 juin 2007 à 18h17

Rupture peut-être ! Mais pas avec le lecteur !

Suite et fin de la première aventure de la série Orbital. Caleb et Mezoke ont la difficile tâche de résoudre un conflit entre les Javlödes et des colons humains. Dans cette suite, dès le départ nous retrouvons nos deux héros dans une mauvaise posture. Ils se retrouvent encerclés par des Stilvulls, des bestioles dont le design serait un mélange des créatures de Matrix et de Starship Trooper.
La série Orbital s’annonce d’une grande richesse narrative. Dans cette aventure, nous retrouvons tous les aspects et problèmes de notre monde, mais transposés dans un futur avec des Aliens. Il n’y a pas de grand méchant, mais deux parties qui ont des idées bien à eux, et où chacun des camps possède ses extrémistes. Orbital c’est aussi une sorte de best of de tous les grands moments de science-fiction. En fait, Sylvain Runberg ne réinvente pas la science-fiction, il n’apporte pas une nouvelle optique, mais arrive à condenser dans cette aventure tout ce que les adeptes de science-fiction peuvent aimer : miroir de la société, haute technologie, ouverture d’esprit et scènes d’actions mythiques.


Mais cette bande dessinée doit aussi beaucoup à son dessinateur, Serge Pellé. Il arrive à fournir des cases riches en détails tout en étant d’une grande visibilité de lecture. Le dessin, de plus, dégage une forte personnalité. Ce qui n’est pas pour déplaire. Le trait possédé un aspect crayonnais de diverses épaisseurs, puis une colorisation faisant penser à de l’aquarelle. Peu importe la technique, le résultat est de toute manière à la fois un plaisir pour les yeux, mais aussi, une clarté de lecture qui ne fait que renforcer l’incursion du lecteur dans l’intrigue.

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : Ruptures #2 [2007]

Richard B.
89

Ma conclusion est globalement identique au premier tome. C'est-à-dire : des recettes récupérées à droite et à gauche pour une cuisine qui en est que plus savoureuse. J’attends l’intrigue suivante avec grande impatience.

Acheter la Bande Dessinée Ruptures en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Ruptures sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Orbital