75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : L'Amour après la Mort
L'Amour après la Mort >

Critique de la Bande Dessinée : L'Amour après la Mort

Avis critique rédigé par Lucie M. le samedi 10 mars 2007 à 1852

La vie après la mort…

Elle était très belle. Elle avait perdu un œil, et presque tout le bras gauche. Son corps était couvert de cratères. Mais les cheveux, elle les avait encore tous. Des cheveux splendides.
Une histoire d’amour inaccoutumée et belle. Une histoire qui se déroule aux États-Unis dans des paysages désertiques et des villes perdues. Un homme, Alan, meurt d’un accident durant son boulot et devient un non mort, un zombie. Cet état inhabituel est possible à cause d’un virus qui a envahi la terre à la suite d’expériences secrètes militaires. Alan doit fuir sa ville natale au plus vite puisque tous les zombies sont poursuivis par les Désinfecteurs ; des sortes de zombies sadiques, à la solde des militaires, qui nettoient les villes infestées de non morts . Malgré tout, les zombies désirent vivre plus que tout et ont su découvrir un antidote pour anticiper la putréfaction de leurs cellules et se terrent à Alberville. C’est là que désirera se rendre Alan et sa douce Lynn qu’il vient juste de rencontrer. Il ne reste pas beaucoup de temps à Lynn avant que sa chair ne se décompose de plus en plus. Cette urgence presque viscérale conduira les deux amoureux sur les routes et ils s’avoueront leur amour quand les monstrueux Désinfecteurs Noirs apparaîtront…


Stefano Raffaele dessine réellement bien. Les proportions physiques et les détails des décors sont d’un réalisme superbe. Mais il sait également faire passer par son dessin des émotions ; qu’elles soient violentes ou douces. Dans Fragile, il nous livre une histoire d’amour incertaine entre deux zombies dont la femme est en pleine décomposition avancée. Pourtant, elle est ravissante, sexy et très belle et dégage une aura de vie à travers ses longs cheveux noirs. Elle est magnifique et son compagnon en tombe immédiatement amoureux suite à leur rencontre fortuite. Néanmoins, un mal plus affreux que le virus qui contamine les morts en les faisant revenir à la vie plane sur les routes désertiques des États-Unis. Ce sont les Désinfecteurs à la solde de l’état ; seulement nous apprendrons à la fin de ce premier tome, L’Amour après la mort, qu’il y en a différentes sortes de ces Désinfecteurs. Et des plus coriaces qu’on ne découvrira qu’en fin d’album dont on devinera tout juste les formes monstrueuses. Les Désinfecteurs sont ignobles et ne font pas de cadeaux aux zombies qui sont pourtant de la même nature qu’eux. ils parcourent les villes et tuent tout ce qui bouge même si les zombies sont encore capables d’éprouvés des sentiments et de la peur.

Stefano Raffaele a bien sûr pris le parti de nous représenter les zombies de manière plus humaine et moins habituelle. Ils ne sont pas à la recherche de chair vivante à manger ou de cerveaux, mais ils désirent simplement vivre comme tous êtres humains. L’histoire se déroulera essentiellement dans des petits bleds paumés et sera entrecoupée de scènes se déroulant dans le passé décrivant pourquoi un tel virus infecta la terre. À ces moments-là, les dessins seront sur fond noir et reproduiront les enregistrements vidéo de ces expériences contre nature. Des expériences effectuées par des scientifiques à la solde des militaires. Des expériences qui finiront très mal. Nous suivrons également les Désinfecteurs dans leur quête d’épurement sur des routes désertiques ce qui donnera un sentiment de solitude et de perdition de l’humanité encore plus accentué. Les cases pour la plupart sont très grandes et sont aérées. Le rendu est génial et nos yeux sont accrochés aux différentes cases. Également grâce à la colorisation de Dave Stewart qui est très proche de celle des Hellboy de Mignola. Mais ce qui contera le plus sera cette naissante histoire d’amour entre deux zombies qui s’aimeront à la vie à la mort…

Bien sûr, le thème des zombies a été abondamment usité ; cinéma, jeux vidéo, etc. Néanmoins, quand on parle zombies je pense de suite au cinéma de George A. Romero qui a su apporter une touche humaine à ces êtres contre nature. Des films qui sont devenus depuis cultes. D’ailleurs dans cet album la belle imagination de Stefano Raffaele révèle encore plus ce côté humain et sensible que ne devrait normalement pas posséder un zombie. Un côté humain montré par leur désir de vivre après leur trépas. Une identité humaine encore plus renforcée par leur degré de conscience qui reste intacte. C’est superbement bien réalisé et ses êtres contre nature deviennent une seconde race humaine puisqu’ils sont capables de ressentir la douleur, la peur et l’amour. Dernièrement Stefano Raffaele a participé en tant que dessinateur au nouveau projet fantastique de Christophe Bec. Un projet retentissant dont le premier tome, Les Collines de Waverly, débute avec classe la série Pandémonium. Un projet inspiré d’un fait réel qui à mon avis restera dans les annales de la BD. C’est grâce au premier tome de Pandémonium que j’ai découvert Stefano Raffaele et je ne suis pas déçue d’avoir commencé à lire sa série Fragile.

La conclusion de

L’Amour après la mort est un très beau premier tome de la série Fragile où se manifeste l’imagination sensible du dessinateur Stefano Raffaele, qui réalise également le scénario, grâce à l’histoire d’amour audacieuse entre deux zombies, qui n’ont pas le même degré de putréfaction, et grâce à un coup de crayon extraordinairement réaliste qui sait faire transparaître des sentiments forts. À la fin de L’Amour après la mort, j’ai ressentie comme un vide et j’ai couru me prendre le tome 2. J’ai adoré et je suis tombée amoureuse de cette série Fragile. Sûrement grâce à mon cœur de fille qui aime à lire de belles histoires d’amour impossible, mais d’autant plus impossible puisque les deux personnages principaux sont morts. Une histoire d'amour qui évolue dans un road-movie BD dangereux. Faites-vous plaisir lisez Fragile, c’est magnifique !

Acheter L'Amour après la Mort en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de L'Amour après la Mort sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Fragile

En savoir plus sur l'oeuvre Fragile