75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Scream Test >

Critique du Roman : Scream Test

Avis critique rédigé par Christophe B. le mardi 4 juillet 2006 à 10:38

Un Loft Story mortel !

Quelques jeunes qui ne pensent qu'au sexe et à la fête, décimés par un tueur psychopathe... Vous avez reconnu la recette simple et généralement bien gore des films qui ont fait fureur dans les années 80/90. De Vendredi 13 à la série des Freddy, de Scream à Souviens toi l'été dernier, la liste est longue. Ajoutez à cela un nouvel ingrédient des années 2000 : la télé-réalité et internet, et vous avez sous les yeux le thème de Scream Test.
L'auteur, Grégoire Hervier, 29 ans, et dont c'est le tout premier roman publié, introduit sont livre par une citation de John de Mol, « l'inventeur » de la télé-réalité : « Si je propose un jeu consistant à faire monter dix personnes dans un avion en perdition équipé de neuf parachutes, je sais que je trouverais des candidats... ». Terrifiant non ? Dans Scream Test pas d'avion, pas de parachutes, juste un loft, sept candidats et six balles dans la tête pour les malheureux éliminés par les votes du public.
La recette a déjà donné de belles oeuvres ces dernières années : Acide sulfurique d'Amélie Nothomb, Battle Royale (roman, films et manga), ou encore l'excellent roman Marche ou crève de Stephen King et si on devait remonter au tout début des années 80, impossible de ne pas citer Videodrome.
Scream Test souffre de quelques erreurs de jeunesses. Le roman est bien trop court, ce qui ne permet pas de développer suffisamment les personnages. On reste trop distant des malheureux candidats qui se font décimer les un après les autres. Difficile donc d'éprouver une quelconque empathie. Les flics qui tentent d'arrêter le massacre, les familles des victimes impuissantes devant leurs téléviseurs et les organisateurs de ce show morbides sont également esquissés beaucoup trop rapidement. Seul le tueur psychopathe tire son épingle du jeu dans cette galerie de personnages trop souvent stéréotypés.
L'auteur a également tendance à trop vouloir partager sa passion pour l'horreur et le fantastique, tous les grands noms du genre sont cités de Craven à Carpenter, de Romero à Cronenberg, de Friedkin à Sam raimi, j'en passe une ribambelle. Certains passages tombent comme des cheveux sur la soupe quand il nous explique trop doctement la différence entre un splatter, un slasher, qu'il tente de définir des genres ou qu'il cite de longue listes de films cultes.
Mais j'ai l'impression de ne pointer du doigt que les petits travers l'oeuvre, ce qui serait bien trop réducteur.
La force du roman repose essentiellement sur la description des rouages cathodiques de la télévision américaine qui relaie ce show morbide tout en le condamnant mollement. Le roi audimat préside à la destinée des candidats et les pousse vers la mort. Des candidats caricaturaux mais à l'image exacte de ce que nous pouvons voir à longueur d'année sur nos écrans : la bimbo décérébrée, le play-boy, l'introverti, le sensible, l'homosexuel qui se paie son coming-out, la rebelle, l'intello... J'en passe.
Les chapitres sont court, incisifs. Les phrases claquent et vont droit au but, comme les balles de revolver du tueur. Les têtes explosent, le sang gicle, éclabousse. Des odeurs méphitiques s'échappent de corps en décomposition, et d'autres odeurs tout aussi nauséabondes sont distillées par les programmes télévisés. Avec sa plumes Grégoire Hervier tente et parvient à percer le vernis politiquement correct des shows de la télé-réalité et il le fait avec une grande efficacité dans ce réçit qui semble pouvoir finir sur grand écran.

72

Scream Test est un roman bien écrit, avec simplicité, qui tient en haleine le lecteur de la première à la dernière ligne et auquel on ne peut reprocher que son nombre de pages insuffisant. Nul doute que Grégoire Hervier fera de nouveau parler de lui, en souhaitant qu'il s'attaquera encore aux thèmes qui nous sont chers : l'horreur et le fantastique. Ce jeune auteur est à notre image : passionné !

Critique de publiée le 4 juillet 2006.

Acheter Scream Test en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Scream Test sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !