75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : Isolation
Isolation >

Critique du Film : Isolation

Avis critique rédigé par Richard B. le mardi 13 juin 2006 à 0151

Histoires de vaches folles en mutation !

Incroyable, mais vrai ! Comment partir sur un scénario aussi bête que possible et pondre certainement un des films les plus angoissants de 2006 ? Franchement, l’histoire est digne des plus gros nanars qui en général sortent en direct to DVD : Un scientifique fait des expériences sur une vache. Mais voilà, la vache accouche d’un veau très spécial et qui n’était pas la modification génétique espérée.
Bref, une histoire digne des pires films Z : le savant légèrement fada, un truc tout droit sortit d’une vache, des jeunes en cavale un peu trop curieux, une ferme bien isolée tout est là pour faire peur ou plutôt rire. Mais voilà un tel sujet à la base aurait été fait dans le meilleur des cas façon : ‘Braindead’ ou dans le pire un truc genre ‘Toxic Avenger’ (Le Z qui s’assume). Dans tous les cas avec un scénario pareil, tout réalisateur aurait fait de la dérision. Bien non, Billy O’Brien lui, décide de prendre le risque de créer une véritable atmosphère d’angoisse et aucune place à l’humour. Autant dire que Billy O’Brien est dès a présent un réalisateur à surveiller. Dès le début, il instaure une véritable atmosphère et il intrigue par ce qui se passe, le spectateur attend et croit que le mal va surgir, mais il ne sait pas quel mal et de quelle façon. De plus, il introduit la peur dans quelque chose de quasi réaliste et arrive même parfois à casser des stéréotypes. Pour simple exemple, les moments les plus terrifiants ne jouent pas sur les sons, mais sur le visuel, par le cadrage et le positionnement de la caméra. Par moment j’ai même repensé à du Ridley scott sur le premier Alien. Le budget du film est des plus légers ce qui oblige le réalisateur à une certaine créativité, créativité qui dure presque tout le long du film… presque. Le seul moment du film ridicule arrive vers la fin sur un plan ou deux du fameux monstre, qui hélas montre bien que quelques dollars de plus aurait quant même permis au réalisateur de mener sa barque jusqu'à la fin. En tout cas, je vais surveiller de prés ses futurs films.


Côté distribution, là encore beaucoup de nouveaux talents. Que du prometteur. En particulier John lynch qui joue l’exploitant agricole Dan Reilly. Une vraie gueule, une que l’on ne voit pas souvent dans ce type de produit et qui respire enfin l’age de l’expérience. Un fermier un vrai, qui a déjà bourlingué et galéré. Le reste du casting est tout aussi efficace même si plus conventionnel au type de produit. Mais cette fois le casting ne possède pas particulièrement de tête à claques ce qui devient très rare.

La conclusion de

Comment partir d’un mauvais scénario et arrivée à un film d’angoisse pure et dure ? Billy O’Brien a trouvé le secret apparemment. Les limites du film sont dues à l’histoire et non aux talents du metteur en scène. Ce film dégage des Prouesses techniques et d’acteurs qui permettent à Isolation d’être le film le plus angoissant de ces 6 premiers mois de 2006. Et vu la quantité en ce moment dans le domaine, c’est plutôt pas mal !

Que faut-il en retenir ?

  • La réalisation
  • le jeu des acteurs
  • L'ambiance générale

Que faut-il oublier ?

  • Le scénario

Acheter Isolation en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Isolation sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Isolation

  • Voir la critique de Isolation : Mort aux vaches !..
    70

    Isolation - Critique du film par Nicolas L.

    Mort aux vaches !.. : Loin des effets de style et des traitements chocs que recherchent les jeunes cinéastes contemporains, Billy O’Brien a choisit la v…

  • Voir la critique de Isolation : Oh, la vache !
    72

    Isolation - Critique du film par David Q.

    Oh, la vache ! : Ce film à petit budget confirme sa récompense de Gérardmer en jouant habillement avec vos nerfs sans tomber dans la débauche d'eff…

  • Voir la critique de Isolation : Encéphalopathie spongiforme bovine…NON PIRE !!!
    75

    Isolation - Critique du film par Lucie M.

    Encéphalopathie spongiforme bovine…NON PIRE !!! : Isolation est un petit film d’horreur intimiste, un huit clos où les personnages de l’histoire se battent pour leur vie et pour sa…

En savoir plus sur l'oeuvre Isolation