75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : Isolation
Isolation >

Critique du Film : Isolation

Avis critique rédigé par David Q. le mercredi 14 juin 2006 à 0716

Oh, la vache !

En voyant le scénario d'Isolation on pouvait s'attendre au pire. En effet, des expériences génétiques réalisées sur des vaches dans une ferme au bout de nulle part donnant lieux à une quarantaine, ce n'est pas franchement ce qu'on pourrait appeler un scénario extraordinaire. Alors quand l'accouchement d'un veau fait sortir une créature agressive mix entre Alien et Planète Hurlante, ça aurait pu tourner au nanar de série Z.
Mais le réalisateur, un certain Billy O'Brien, sait tenir le spectateur en haleine pour lui faire oublier les faiblesses du scénario grâce notamment à de bons plans. On sent bien tout le travail sur l'esthétisme qui donne au film cette ambiance pesante et malsaine, à la fois réaliste - l'accouchement du veau en témoigne - et fantastique dès qu'on aborde le génie génétique. Les plans jouent beaucoup avec la lumière, certains font même penser au mouvement clair-obscur des peintres du XVIIIe qui jouaient énormément sur les contrastes pour se focaliser sur un point précis, et comme le film est plutôt lent et posé, il ressemble d'autant plus à un tableau. D'autres scènes sont stressantes comme lorsque Dan veut faire fuir la créature enfouie dans de la boue liquide avec son tracteur mais que celui-ci rend l'âme en plein milieu de la marre. Il est alors obligé de sauter dans l'eau croupie qui lui arrive jusqu'au torse et de revenir doucement sur la terre ferme, conscient du danger et de sa vulnérabilité. On ne s'en rend pas compte au début mais cette scène toute simple vous fait vous cramponner au siège; et c'est comme ça à plusieurs reprises. D'ailleurs c'est assez drôle mais en sortant de la salle, on était trois et on s'est tous dit "c'est la première fois que j'ai peur d'une vache".
La musique même si elle est discrète suffit à faire passer le message dans le meme sens. Les effets spéciaux digitaux sont inexistants - ou alors ils sont super bien cachés - ici on utilise les vieux trucs des films d'horreur : la pénombre, les passages rapdes des bestioles, les animatroniques dégueux, le tout pour donner un aspect véritable à ce qu'on voit. Quand aux acteurs, ce sont d'illustres inconnus mais qui se débrouillent pas mal du tout. Du fermier solitaire au bord de la faillite aux fugitifs sympathiques en passant par le véto et le biologiste retors, tous ont leur rôle à jouer sans qu'aucun n'écrase les autres. Cet équilibre préserve le suspens car on a du mal à deviner ce qui va se passer, sauf pour la séquence finale qui est typique du film de genre pour donner le doute. Heureusement cette fausse note ne suffit pas à descendre le film au niveau des sous-productions genre The Cave, mais ces points faibles l'empêcheront d'atteindre les sommets.

La conclusion de

Ce film à petit budget confirme sa récompense de Gérardmer en jouant habillement avec vos nerfs sans tomber dans la débauche d'effets et de sang. Tout est simple - comme à la ferme ? - mais ultra efficace et le spectateur en ressort gagnant. Angoissant, je vous le conseille.

Que faut-il en retenir ?

  • Une ambiance angoissante à couper au couteau
  • Peu de moyens mais beaucoup d'astuces et de système D
  • Un réalisateur à surveiller

Que faut-il oublier ?

  • Un scénario de pure série B
  • Une deuxième partie plus prévisible

Acheter Isolation en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Isolation sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Isolation

  • Voir la critique de Isolation : Mort aux vaches !..
    70

    Isolation - Critique du film par Nicolas L.

    Mort aux vaches !.. : Loin des effets de style et des traitements chocs que recherchent les jeunes cinéastes contemporains, Billy O’Brien a choisit la v…

  • Voir la critique de Isolation : Histoires de vaches folles en mutation !
    64

    Isolation - Critique du film par Richard B.

    Histoires de vaches folles en mutation ! : Comment partir d’un mauvais scénario et arrivée à un film d’angoisse pure et dure ? Billy O’Brien a trouvé le secret apparemment.…

  • Voir la critique de Isolation : Encéphalopathie spongiforme bovine…NON PIRE !!!
    75

    Isolation - Critique du film par Lucie M.

    Encéphalopathie spongiforme bovine…NON PIRE !!! : Isolation est un petit film d’horreur intimiste, un huit clos où les personnages de l’histoire se battent pour leur vie et pour sa…

En savoir plus sur l'oeuvre Isolation