75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Wallace et Gromit le mystère du lapin-garou >

Critique du Film d'animation : Wallace et Gromit le mystère du lapin-garou

Avis critique rédigé par Lucie M. le jeudi 13 octobre 2005 à 18:37

Le premier film d’horreur végétarien !!

Après cinq ans de dur labeur, Nick Park et Steve Box, nous enchantent avec un Wallace et Gromit de plus ; mais cette fois-ci avec une version longue. On retrouve tous les bons ingrédients qui ont su récolter les nombreux fans de ces deux compères en patte à modelé : les inventions abracadabrantes de Wallace, les mimiques muettes de Gromit, le fromage, les yeux globuleux de Wallace, le tricot, les jeux de mots amusants et les situations burlesques d’où se sortent les deux amis avec enthousiasme (enfin surtout Wallace ^^). Et puis , ce qui fait le charme de Wallace et Gromit, c'est le travail technique de Nick Park et Steve Box qui reste dans la même veine depuis le début.
Donc Wallace et Gromit ont une nouvelle mission : ils doivent protéger les potagers de leur village, qui sont peu à peu attaqués par d’innombrables lapins agressifs face à tout ce qui est d’origine végétal. Toutefois il n’y a pas que ça !! Bientôt se tiendra sur le domaine de Lady Tottington, un grand concours : celui du plus gros et du plus beau légume que la terre porte et le gagnant sera récompensé de la Carotte d’Or. Même Gromit s’y est mis (mais pas d'inquiétudes, il n'a pas oublié le tricot ^^) et tous les soirs avec amour il mesure son légume, lui joue "la symphonie végétal" et le dorlote. Pourtant Wallace, toujours apte a inventé des machines dingues, va créer un monstre des plus terribles en voulant reconditionner le cerveau des lapins agresseurs de légumes. Ce dernier va créer un Lapin-Garou qui va dévaster la région...
En gros pendant 1h30, on suivra les nouvelles aventures de Wallace et Gromit en passant par diverses étapes : la redécouverte des deux compères et la découverte des nouveaux personnages : comme la sensible Lady Tottington dont Wallace est éperdument amoureux ( et oui ! Au revoir Wendolene ^^) , les nombreux jeux de mots (très bien rendus à la traduction française) et cela jusqu’à certaines inscriptions sur des objets figurant dans le film, des inventions dignes de certains vieux films d’horreur des années 30 : comme celle qui doit conditionner les cerveaux des lapins agressifs végétariens pourvue d’ondes verdâtres. D’ailleurs ses scintillants clins d’œil ne sont pas en reste dans le film et on en discerne des nombreux : ils sont révélés par l’atmosphère que dégage certaines scènes : comme celle où l’abominable Lord Victor Quartermaine découvre comment tuer un Lapin-Garou chez le curé du village (ce dernier nous fait penser au personnage d’Allan Quatermain, le grand aventurier, de part son nom et son costume). Et puis n’oublions pas des situations ou des moments de pur délire qui nous font éclater de rire tels des gosses sans retenus. Mais là je ne décrirais point de scènes car elles sont clés dans le nouveau Wallace et Gromit.
De plus j’ai eu un véritable coup de cœur pour les lapins. Leurs expressions et leur soif de légumes sont des plus drôles. Ce sont des personnages clés qui nous touchent réellement. Et à chaque fois que je regarde un Wallace et Gromit, je me souviens de mon enfance quand je regardais Chapi Chapo, Colargol ou même le Manége Enchanté. Nick Park et Steve Box ont su garder le côté technique authentique de Wallace et Gromit et cela même devant la surenchère ou le succès. Ce qui rend d’autant plus ce film d’animation hors norme, charmant et oh combien intéressant. Les fidèles seront comblés et je pense, que cette plus grande distribution (grâce au succès de Chicken Run) de Wallace et Gromit, pourra en amener d’autres qui, immanquablement, voudront découvrir les trois premiers courts métrages des deux compères.
Ah ! oui j'allais oublier: "oups !! o_O": énorme coup de coeur pour le chien de l'ignoble Victor Quartermaine. Il nous rappel le fox terrier de The Mask avec sa gueule carré pourvue d'une dentition extraordinaire. De plus ce dernier a une scène de combat avec Gromit qui est des plus hilarantes. Ses mimiques sont terribles et son hatitude hautaine frôle le délire. ^^

90

Si vous pouviez vous transformer en bête-garou et libérer la bête qui sommeil en vous, quelle serait-elle ? Vous ne savez pas ? Et bien en tout les cas en allant voir le premier long métrage de Wallace et Gromit vous aurez l’occasion de découvrir pas mal de possibilité qui sont très amusantes. Vous passerez un super moment et les deux inséparables amis n’ont pas perdu un poil de leur charme initial et ils sont toujours aussi patte à modelé…

Critique de publiée le 13 octobre 2005.

Acheter Wallace et Gromit le mystère du lapin-garou en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Wallace et Gromit le mystère du lapin-garou sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !