75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Creep >

Critique du Film : Creep

Avis critique rédigé par David Q. le mardi 10 mai 2005 à 03:07

Le Métro, quelle horreur !

Ne vous est-il jamais arrive de vous demander ce qui pourrait se passer si vous étiez enfermé par mégarde dans la métro (ici londonien) toute la nuit ? Creep va vous apporter un début de réponse, plutôt pessimiste. Alternant scènes obscures dans les tunnels de service et plans bien éclairés dans les couloirs publics du métro, Creep semble vouloir jouer avec vos nerfs sur la toute première partie du film. Course poursuites, bruits lointains, endroits sombres et déserts, tout y est pour toucher une de vos cordes sensibles. Comme dans tout bon film d’horreur qui se respecte, les aides extérieures vont succomber une à une aux évènements pour ne former qu’une équipe réduite pour s’échapper de ce lieu qui pourrait bien être leur tombeau.
Mais à partir de la moitié du film, le réalisateur semble avoir épuisé les quelques ficelles qu’il connaît pour nous faire sursauter et joue plutôt sur l’horreur pure en abusant sur les trucs dégoûtants. Rats par centaines, eaux putrides, homme goule, hôpital secret où des expériences sur des bébés ont été faites et j’en passe. Le film prend alors une tout autre dimension, beaucoup moins intéressante car basée non plus sur la peur mais sur le dégoût. L’effet est alors tout de suite beaucoup moins saisissant et on se prend à s’ennuyer, surtout que le film semble partir dans plusieurs directions sans logique apparente. Le final est alors le bienvenu. Sans être l’apothéose du film, il reste sympathique et bien ironique, nous faisant décrocher un petit sourire perdu depuis bien longtemps.

45

Un film d’horreur qui commence par des poursuites angoissantes dans les tunnels du métro et qui finit par de la boucherie sanglante gratuite. Autant la première partie était plutôt réussie, autant la suite l’est beaucoup moins. Pour un huit clos, on a déjà vu beaucoup mieux.

Critique de publiée le 10 mai 2005.

Que faut-il en retenir ?

  • La première partie bien angoissante
  • Le côté ironique de la scène dans la tanière du tueur et de la toute fin.

Que faut-il oublier ?

  • La seconde partie un peu trop tirée par les cheveux et sanglante
  • Les prochaines victimes toujours aussi nulles pour s’en sortir

Acheter Creep en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Creep sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !