75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Le prime-time de Kaamelott

Publié il y a 9 ans par Vincent L.

Les chiffres d'audience

Pour ce deuxième prime-time illustrant la seconde moitié du Livre V, l'équipe de Kaamelott a attiré devant le petit écran 3,3 millions de spectateurs (soit 12,1% de part de marché). Pour mémoire, la première partie diffusée début mai avait réuni 4 millions de spectateurs pour 16,4% de part de marché. Un score en baisse, malheureusement, qui tendrait à démontrer que les spectateurs n'ont pas accroché à la nouvelle "formule" de la série. Et vous, qu'avez vous pensé du Livre V?

Diaporama photo : Kaamelott [2005]

Suis nous sur facebook !

Fiches de l'encyclopédie du fantastique en rapport avec l'article

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »

  • plus mythique, plus scénarisé, plus profond et solide.
    Les temps de joie se sont belle et bien envolés...
    pour nous montrer des personnage complexe et plus sombre.

    Normal d'avoir perdu quelques fan de cold case et d'humour brut.

    La suite !
    djdj, le 8 novembre 2007 09:58
  • J'ai regardé ce 2è prime. Je l'ai trouvé décevant. L'interêt de Kaamelott vient du ton sur lequel l'équipe traite cette légende. Le livre V revient à une interprétation beaucoup plus prosaïque, sérieuse, donc faite, refaite et re-refaite. C'est très dommage et ne présage rien de bon pour la suite, car les libertés prises et les écarts faits par rapport au mythe étaient excusables par le ton humoristique, mais ne l'est plus aujourd'hui.

    Sinon, Alexandre Astier est apparemment de plus en plus narcissique. Il fait de plus en plus de choses dans cette série (maintenant, il fait même la musique...) et on ne voit que lui dans la deuxième partie. Les autres sont inexistants et rendus inintéressants. Seuls les personnages de Caradoc et Perceval restent les mêmes et gardent l'esprit de la série...

    J'espère que les épisodes intermédiaires non présentés durant ce prime me feront changer d'avis.
    Tibo, le 8 novembre 2007 11:07
  • A la voit déçu et comblé par ce prime. Déçu par le ton général de l'ensemble qui fait que l'humour prend le sentier glissant de la parodie "sophistiquée" et s'y casse souvent la gueule, inquiet de la mise à l'écart de nombreux seconds rôles mais à la fois rassuré par la solidité du jeu de Alexandre Astier, qui m'a même rappelé certaines fois un certains Torreton :)
    Un soirée marqué du signe du sourire mais certainement pas de la rigolade habituelle. :(
    Nicolas L., le 8 novembre 2007 13:07
  • Genial ,bien fait ,bien joué ,toujours drole avec des passages emouvant

    j'en veut encore...
    bsixkiller, le 8 novembre 2007 13:35
  • Pour rectifier ce qui a été écrit plus haut, Alexandre Astier fait la musique depuis les pilotes de la série.
    Pingouin, le 8 novembre 2007 13:41
  • je trouve que a serie est devenu beaucoup trop serieuse, le exelente replique de perceval ne sont presque plus,... en fin bon cette saison est trop serieuse pourvu qu'il ratreappe le coup ppur le livre VI
    SG-max, le 8 novembre 2007 17:35
  • ça fait longtemps qu'ils auraient dû arrêter... 3 saisons maxi.
    klorkf, le 9 novembre 2007 07:55
  • Je suis assez étonné de tout ce que je lis, mais, grand amateur de cette mini série, mon jugement est peut être (surement) subjectif!!, la tournure que prend, plus grave, plus profonde, est de bonne augure pour la suite des événements! Il est vrai que les répliques, aujourd'hui culte, sont toujours incroyablement drole, mais à la longue, le risque était de glisser sur la pente savonneuse des blagues de toto: prévisible, lassant, agassant!!!
    Je suis tout à fait ravi de ce que j'ai vu lundi soir et, évidemment, attend avec impatience le retour de la mini série et la trilogie KAAMELOTT qui s'annonce au cinéma!!
    Ersamus cantrell, le 9 novembre 2007 08:24
  • Honnêtement, plus ça va, et plus je suis fan de la série. Il ne faut pas oublier que le gros prime time se centre sur l'arc narratif principal. En effet, comme il est difficile de regarder la série tous les jours sans exception, cela permet de donner au spectateur l'intrigue dans sa globalité et ainsi de faciliter la compréhension des épisodes quand on regarde la série occasionnellement.

    Ceci mis à part j'adore le fait qu'Alexandre Astier se soit réapproprié le mythe arthurien et fait évoluer ses personnages...

    Bref, je suis fan...
    Vincent L., le 9 novembre 2007 08:52
  • moi perso j'aime de plus en plus cette serie
    on sent une evolution de la serie
    c'est sombre et drole en meme temp
    franchement j'adore
    max, le 9 novembre 2007 10:45
  • Emballé par la première partie du Livre V, enthousiasmé par la bande-annonce de cette seconde partie, je m'attendais à passer une bonne soirée. Hélas, j'ai été pas mal déçu. Plus de décors en extérieurs, plus de costumes, plus de personnages (inutiles), plus de guests stars, de la HD, mais tout ça pour quoi ? Où sont les réparties qui font mouche ? Les quiproquos de Perceval et Caradoc ? Les coups de gueule de Roparz et Guethenoc ? Les gaffes de Merlin ? Astier avait établi une mythologie brillante, avec des gimmicks savoureux, il délaisse tout ça d'un seul coup ? Qu'il décide de bifurquer est son droit le plus strict, mais que ce soit pour nous amener quelque part. Les changements de situations se suivent, sans réelle utilité. Léodagan accède au pouvoir via sa fille, on sait tous quel genre de souverain il va être, aucune surprise. A ce stade, on aurait pu mettre aussi bien Caradoc directement sur le trône sans passer par la cas léodagan, ça n'aurait strictement rien changé à l'histoire. De même, Méléagan, dans le premier prime, représentait le diable, maléfique mystérieux, inquiétant. L'homme qui sait tout à l'avance. Qd Lancelot lui demande ce qu'il doit faire à propos d'excalibur, il répond d'un air entendu : "rien, absolument rien". Puis, quand il essaie de pousser Lancelot à "tuer" la poupée d'Arthur, et que celle-ci tombe dans le feu, Lancelot lui demande ce que ça signifie. Il répond, toujours d'un air entendu : "que vous êtes prêt". Prêt ? Prêt à quoi au juste ? Il n'est même pas foutu de retenir Lancelot d'attaquer seul Kaamelott, et décide finalement de le laisser tomber (comme ça ? sans le tuer, ni rien ?) pour s'occuper d'Arthur. S'il voulait pousser Arthur au suicide, pourquoi ne pas avoir commencé par là, au lieu de perdre du temps avec Lancelot ? Ça fait une belle contradiction avec le personnage qu'on nous avait présenté. Pour ne pas dire une belle tromperie. Je vois certains dire qu'Astier a voulu faire une série plus profonde avec des personnages plus complexes. C'est en effet ce qu'il a vraisemblablement voulu faire. Mais l'a-t-il réussi ? Je suis sans doute insensible, mais quand Arthur nous fait sa crise de paternité, moi, ça me laisse froid. La rencontre avec les comédiens est certes intéressante, mais un peu longue pour ce que c'est. Et en-dehors de l'aspect symbolique, je doute qu'elle ait de réelles répercussions sur l'histoire. Astier commence à prendre son bébé un peu trop au sérieux, et abuse des procédés archi-utilisés dans les séries américaines dont il est fan. Il a voulu amorcer un tournant vers davantage de dramatique, mais si l'équilibre était respecté dans le premier prime, ici, les changements sont forcés, et difficilement crédibles. Quant aux procédés comiques, ils ne font guère mieux. Les paysans qui picolent, guy bedos qui picole, ouais bon et faut rire quand ? Perceval et Caradoc s'engluent dans leur clan inutile. Perceval qui gueule pour affirmer son autorité, ça me fait pas rire. Je ne vais pas m'éterniser sur Clavier qui claviérise, il y en qui aiment. Certains tics, déjà présents dans les saisons précédentes, m'ont toujours irrité. Arthur qui soupire pour la centième fois : "Oui, non, attendez là, parce que bon, pffiou", ça devient franchement pénible. Enfin, j'arrive au plus gros défaut : la nouvelle musique. Déjà qu'elle est insupportable, en mettre dans chaque scène, c'est carrément de la provocation. On n'est pas loin des rires enregistrés. Je vais quand même terminé sur une note positive. Si je n'ai pas du tout aimé le premier prime (j'ai pas souri une seule fois en 52 minutes, c'est une bonne raison pour ne pas aimer), le second m'a semblé nettement plus inspiré. Les prestations de Bouchitey et Bedos, malgré un texte pauvre, étaient intéressantes; nous faire découvrir l'enfance d'Arthur est une bonne idée et la scène du loup, il faut le reconnaître, est surprenante et originale. Mais je m'inquiéte un peu quand je vois le projet de terminer Kaamelott en 2010 avec trois longs-métrages. Le public qui voulait se payer trois minutes de fous-rires en rentrant du boulot, et non pas suivre un feuilleton qui ne termine jamais, n'a plus qu'à aller voir ailleurs.
    paddock, le 11 novembre 2007 04:09
  • la serie est un vrai chef d oeuvre et ce livre particulierement et si on la dit trop sombre c'est que l histoire arthurienne est elle meme sombre a certain moment et alexandre astier ne pas passer a cote de cette histoire. je languis de voir le livre VI.
    merci alexandre astier
    eorl, le 12 novembre 2007 09:17
  • cette terrible rien d'autre a dire
    zoko051, le 13 novembre 2007 20:16
  • Tous simplement génial, plus sombre certe mais justement cela donne une empleur plus qu'indispensable. Et un grand bravo et une admiration immence pour LE GRAND Alexandre Astier car faire tout comme il le fait c'est unique et incroyable, et pour les personne qui se permette de critiquer un artiste comme lui, c'est qu'ils ont une grande déficience mental et utilise surement trés souvent l'expression " c'est pas faut ". Merci alex.
    firebillot, le 14 décembre 2008 01:30