75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Survival, une horreur ?

Publié il y a 12 ans par David Q.

Telle est la question

Le genre « Survival Horror » est en train de se refaire une santé. Après plusieurs mois de calme plat, voici qu’arrive une actualité fournie. Mais avant toute chose, présentons un peu ce qu’est un survival.
Le Survival Horror est un genre bien particulier issu des jeux vidéo vous mettant dans le peau d’un personnage souvent sans défense (au début) et au milieu d’une situation assez désespérée (il faut survivre) et entouré d’entités pas très amicales prêtes à vous faire la peau, comme ça, pour le plaisir (ça c’est pour le côté horreur). Maintenant que les bases du genre sont installées, voyons un peu ses rouages.
Dans un Survival, le but recherché par les concepteurs du jeu est de vous mettre les pétoches. Ils peuvent pour cela utiliser pas mal de techniques dont ils ont le secret mais qu’à SFU nous avons réussi à nous en emparer au péril de notre vie, tout ça pour vous en informer. Voici donc le secret des Survival :
  • Choisir un héros particulièrement inepte au combat (du moins au départ de l’aventure). C’est par exemple le cas des jumelles de Project Zero 2 ou encore de l’héroïne de Clock Tower 3.
    • Vous placer dans des environnements malsains. The Suffering permet de s’échapper d’un quartier de Haute Sécurité d’une prison hantée par des esprits maléfiques tandis que Resident Evil vous propose des villes pleines de zombies et Silent Hill des maisons pls que délabrées.
    • Vous laisser une - maigre - lueur d’espoir, grâce à une arme ultime. A part dans Suffering où vous avez de quoi vous défendre, les autres ne dérogent pas à la règle. Project Zero 2 et son appareil photo, Clock Tower et son eau bénite (+ de super flèches magiques), Resident Evil et son maigre stock de munitions pour armes à feu.
    • Utiliser des techniques cinématographiques pour vous effrayer. Une bonne vidéo bien glauque, rien de mieux pour vous glacer le sang.
    • Entretenir le mystère car tout le monde sait que l’inconnu fait peur.
    Forts de tous ces ingrédients, chaque éditeur les applique à sa sauce et ça marche. Cette année, pas moins de 7 Survival Horror vont ou sont déjà sortis. De plus, nous auront droit à une seconde adaptation ciné de la fameuse franchise Resident Evil sous le titre Resident Evil : Apocalypse d’Alexander Witt et avec Milla Jovovich alias Alice Prospero. Au salon de l’E3 2004 (l’Electronic Entertainment Expo qui a eu lieu à Los Angeles en Mai), Silent Hill 4 (PS2-Xbox) et Resident Evil 4 (GameCube) ont fait fureur, Resident Evil 4 qui au passage change de style en adoptant une vue en caméra subjective qui nous plonge au cœur de l’action. L’action qui essaye de prendre le pas sur l’angoisse et les frissons, mais pas d’inquiétude là-dessus, ce style de jeu fonctionne surtout grâce à l’ambiance, surtout si vous y jouez seul et dans le noir.
    Les jeux vidéo deviennent de plus en plus réalistes et leur emprise sur le joueur s’augmente d’autant plus. Le Survival Horror commence à faire des petits au cinéma, même si le genre n’a pas attendu que le jeu soit mûr pour s’exprimer (Destination Finale, Le projet Blairwitch, Détour Mortel…). Nous rentrons dans un âge où le jeu vidéo et le cinéma se rapprochent, formant un ensemble de médias aux règles plus ou moins communes et dont l’acteur-spectateur n’a pas fini d’en pâtir mais toujours avec plaisir.

  • Suis nous sur facebook !

    Commentaires sur l'article

    Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

    Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
    Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

    S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »

    • Comme si l'influence des Survival au cinéma avait été les jeux vidéo... et "Délivrance" de John Boorman a été inspiré par quel jeu vidéo ????
      Tonton BDM, le 13 juin 2006 16:04
    • Le Survival Horror commence à faire des petits au cinéma
      C'est plutôt l'inverse oui !!!
      Massacre a la tronçonneuse (hooper, 1974), La dernière maison sur la gauche (craven, 1972), Délivrance (boorman, 1972)... Tous ces film sont des survival... Ce sont eux qui ont inspiré les jeux videos, et la série de jeux resident evil est inspirée des films de romero, dont le premier date de 1968 !
      skaman0, le 13 octobre 2009 20:46