Le jeu de rôle Numenéra est disponible

Publié il y a 10 mois par Vincent L.

Le jeu de rôle Numenéra est disponible : Avec un début de gamme conséquent...

Avec un début de gamme conséquent...

Produit via un crowdfunding en mai dernier (avec 70 000€ de récoltés tout de même), le jeu de rôle Numénéra arrive dans les bacs en cette fin d'année. Traduction d'un jeu de rôle signé Monte J. Cook, Numerena prend place dans un univers fantasy à l'arrière-goût SF. Situé dans un futur très lointain, l'univers à pour thème l'exploration : « la découverte des merveilles des mondes passés, non pour ce qu’elles furent, mais comme moyen d’améliorer le présent et de construire l’avenir ».

Huit mondes nous ont précédé. Chacun de ces mondes a existé. pendant de longs millénaires. Chacun d’eux a été le berceau d’une race dont la civilisation a connu la gloire et la suprématie avant de mourir ou de s’évanouir, de disparaitre ou de se transcender. A l’apogée de tous ces mondes, leurs dirigeants parvinrent à parler aux étoiles, à restructurer leurs corps et à maitriser de nouvelles formes et de nouvelles essences, chacun d’eux utilisant leurs propres sciences. Toutes ces civilisations ont laissées des vestiges appelées "Numéréna". Les peuples du nouveau monde, le Neuvième Monde, qualifient parfois ces vestiges de "magiques" et qui sommes-nous pour dire qu’ils ont tort ?


Grâce à la souscription, c'est tout un début de gamme qui paraît d'un seul coup : Livre de base (évidemment), mais également Dossier de Personnage, Ecran du MJ et Guide du Joueur, soit pas mal de matos pour se lancer de un univers qui semble passionnant en tout point.


Le Livre de Base contient la description de l'univers (« Un aperçu complet de l’univers du Neuvième Monde qui fourmille d’idées, de pistes utiles, de personnages intéressants et d’environnements sauvages »), du système de jeu (présenté comme « des mécanismes fluides basés sur le récit »), les étapes de création de personnage (« ouverte et narrative »), un bestiaire de plus de cinquante créatures et personnages, la description de centaines d’appareils technologiques, trois chapitres de conseils pour mener les parties et quatre scénarios d'introduction.

Livre de 408 pages, couleur, A4 couverture rigide. Prix de vente : 59€90.

 

Le Guide du Joueur propose (comme son nom l'indique) du matériel pour travailler ses personnages. Les personnages de Numenéra s’articulent autour de très nombreuses options. Une fois que vous avez choisi de jouer un glaive, serez vous un "glaive charmant qui commande", un "glaive érudit qui porte deux armes à la fois" ou un "glaive gracieux qui chevauche la foudre" ? Grâce au Guide du joueur tiré du livre de base de Numenéra, créez vos personnages, explorez le Neuvième Monde et apprenez les règles de base du jeu de rôle Numenéra. Cet ouvrage est idéal pour vous donner un aperçu du jeu, de son univers et pour vous proposer les règles de référence dans un ouvrage qui restera à vos côtés pendant la partie.

Livre de 64 pages, couleur, A4 couverture souple. Prix de vente : 25€

 

Le Dossier de Personnage est une feuille de personnage de luxe de 16 pages couleur. Prix de vente : 4€90.

 

L'écran du MJ contient un écran cartonné 4 volets résistant proposant du côté joueur les personnages iconiques du Neuvième monde et du côté MJ les tables de jeu les plus utiles en partie. Un livret de 32 pages couleur l'accompagne. Il contient les listes d’équipement pour le MJ ainsi que deux scénarios pour Numenéra : Au coeur de la Vallée Pourpre et Vortex.​ Prix de vente : 29€90.

 
Lien permanent de partage | Consulter la source de l'article

Suis nous sur facebook !

Fiches de l'encyclopédie de la science-fiction en rapport avec l'article

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »