L'Étrange Festival : Arcana, White God et The Go-Go boys

Publié il y a 2 ans par Richard B.

XXe édition du 4 au 14 septembre

Du 4 au 14 septembre au Forum des Images, vous pourrez célébrer les 20 ans de L'Étrange Festival anniversaire avec plus de 80 longs métrages dont des inédits, des avant-premières ou des perles rares. Voici un retour sur le deuxième jour du festival avec 2 films (Arcana, White God) et 1 documentaire (Go-Go boys) .

Arcana


Une jeune fille amnésique, seule survivante d'une bombe qui vient d'exploser, est suspectée par la police d'y avoir participé. La demoiselle aura beau clamer que ce sont les voix des morts qui l’ont mené à l'endroit, rien n’y fait. Pour tous les flics, le cas est réglé : cette dernière est non seulement folle, mais surtout coupable ! Mais alors que qu’elle parvient à les convaincre de suivre certains indices qui les aident à résoudre une affaire, l'inspecteur Murakami commence à la prendre au sérieux et à croire en l'innocence de la jeune femme, d'autant plus que lui-même écoute les morts depuis son enfance.

La première chose que l'on peut évoquer à la vision du long-métrage, est qu'une forte impression se dessine comme quoi Arcana pourrait être une adaptation d'un Manga. Vérification faite, le film de Yoshitaka Yamaguchi est bel et bien inspiré d'une œuvre écrite et illustrée en 2001 par Yua Kotegawa et qui est aujourd'hui terminée....

> Voir toute la critique

 

White dog

Attention, vous trouverez ici irrémédiablement l'un des films phares de 2014 (oui, j'ose le dire!)

Afin de ne pas céder à une taxe sur les races croisées, et suite à une légère altercation avec sa fille, Daniel décide d'abandonner le fidèle compagnon canin de Lili dans un coin sordide de la ville. Désormais seul et quelque peu désorienté, Hagen (c'est le nom du chien) va découvrir le vrai visage humain. Car, oui, la pire des créatures est bien en l'homme qui n'hésite pas à trahir, torturer et tuer. Suite à ce constat, Hagen décide de rallier les chiens errants et de mener sa révolution.

Déjà vainqueur du prix « Un Certain Regard » de l'édition 2014 du Festival de Cannes, White God  (Fehér isten) est très loin d'être un produit destiné à la jeunesse. N'espérez donc pas voir un Belle et Sébastien, un Rintintin ou encore un Benji sur grand écran...

> Voir toute la critique

 

Go Go boys

Après le Nifff, L'Étrange Festival fait aussi une session nostalgique de la période – pas prise de tête – des films Cannons en dévoilant à leur tour le documentaire The Go-Go Boys.

En effet ce film de 84 minutes retrace l'épopée de Menahem Golan et Yoram Globus dans leur poursuite du rêve américain jusque dans leur chute. Nous pourrons découvrir comment ils ont révolutionné Hollywood, créaient une société de production indépendante qui fut un temps plus puissante que toutes autres grands studios, réussies à produire pas loin de 300 films en des temps records et comment ces deux fortes personnalités au départ complémentaires et indissociables ont fini par se séparer et déduire une compagnie qui indirectement a marqué quelques adeptes de séries B couillues et primaires.

Chuck Norris, Jean-Claude Van Damme, Charles Bronson, Sylvester Stallone, Jon Voight, Michael Dudikoff, Dolph Lundgren, Richard Chamberlain et bien d'autres encore ont signé avec ce qui était la Cannon Group. Qui n'a jamais vu la série des Allan Quatermain, des American Ninja, Delta Force, un justicier dans la ville ou des Portés disparus ? La première adaptation « live » des maîtres de l'univers, ou encore Over the top, Cobra, L'étoile du mal, Massacre à la Tronçonneuse 2, Barbarians , Bloodsport, Cyborg, tout ça, c'est eux ! Certes des nanars pour une pléiade d'intellectuelles, mais pour d'autres des divertissements primaires et généreux qui remplissaient de bonheur nos journées. Nous découvrirons à travers ce documentaire passionnant les personnalités complexes de Menahem Golan et Yoram Globus avec beaucoup d'émotion et d'amusement. L'un était rêveur et passionné de cinéma, l'autre pragmatique avec des ambitions ouvertes de faire avant tout du business. Tous deux rêver de grandeur, l'un par la reconnaissance et pour vouloir oeuvrer dans un art l'autre pour réussir à monter une entreprise puissante et indépendante.

Pour tous ceux qui ont été fascinés par cette période et ces films, voici le documentaire unique et indispensable qui mettra en avant une aventure aussi incroyable qu'humaine.

Avis de Richard B.

 

Diaporama d'images : Arcana

Lien permanent de partage |

Suis nous sur facebook !

Fiches de l'encyclopédie du fantastique en rapport avec l'article

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »