Retour sur le concert symphonique "Les Ombres d'Esteren"

Publié il y a 2 ans par Vincent L.

Retour sur le concert symphonique "Les Ombres d'Esteren" : Bilan positif pour une initiative à réitérer...

Bilan positif pour une initiative à réitérer...

Le samedi 30 novembre dernier à eu lieu au Grand Temple de Lyon le concert symphonique autour de l'album Dearg (pour le jeu de rôle Les Ombres d'Esteren). Un évènement important puisqu'il s'agissait d'une première en France (la première fois qu'un concert est organisé autour d'une bande-originale de jeu de rôle), et que, pour l'occasion, l'équipe organisatrice a mis les petits plats dans les grands en demandant à l'Orchestre de la Fourvière (dirigé par Philippe Rousselot) de l'orchestrer.

Rappelons que ce projet est né du succès de la souscription concernant l'édition collector de la campagne Dearg. Parmi les paliers atteint se trouvait ce concert, ouvert gratuitement aux souscripteurs (qcomme contrepartie à leur financement), mais également accessible à tous pour le prix de 20€.

La première partie a été assurée par Guillaume et Cyrille Aufaure, qui, pendant quarante-cinq minutes, ont interprété six morceaux de l'album Rise (qui devrait être le troisième album à sortir). Un concert réservé aux seuls souscripteurs. Un concert aux sonorités surprenantes (il n'est pas si courant d'entendre de la guitare électrique dès lors que l'on parle de la bande-originale d'un jeu médiéval fantastique), qui a proposé une ambiance radicalement différente de celle du concert symphonique (plus folk, avec un côté presque contemplatif).

 

Puis le concert en lui même a débuté à 21h. Trente musiciens et au moins autant de choristes ont interprété l'album Dearg, composé par Jure Peternel (pour l'occasion, le chef d'orchestre, Philippe Rousselot, avait même composé une ouverture). Majoritairement composé de cordes, l'orchestre bénéficiait également d'instruments moins courants dans un tel type de formation, à l'instar d'une cornemuse ou d'une harpe. Treize morceaux ont été joués par l'orchestre devant un public très "réceptif" (ce qui, à n'en pas douter, a dû les changer du public qui vient traditionnellement écouter ce style de concert).

Nelyhann, le coordinateur de la gamme des Ombres d'Esteren, a fait part de son sentiment, bien évidemment positif, à propos de cet évènement : « Le concert fut grandiose et quelle enthousiasme dans le public ! Au final, le Grand Temple a accueilli un peu plus de 550 personnes avec un public très mixte. Tous ensemble, nous avons fait honneur au jeu de rôle ! ».



La journée s'est enfin terminée à la boutique Ukronium avec une after sympathique où le public et les membres de l'équipe conceptrice du jeu (qui étaient très majoritairement présent sur cette journée, notamment pour l'après-midi dédicace qui a précédé les concerts) ont pu partager un verre.

Bref, du bon, du très bon. Et ne vous inquiétez pas, on vous prépare un petit reportage pour que vous puissiez voir et (surtout) écouter ce qui s'est passé ce jour.

Lien permanent de partage |

Suis nous sur facebook !

Fiches de l'encyclopédie de la science-fiction en rapport avec l'article

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »